Bilan films vus – janvier 2011

la-main-au-collet29.jpg

A force de lire tous les mois les bilans ciné mensuels de Vance, Cachou ou Yuko, j’ai commencé à dresser scrupuleusement au mois de décembre la liste de tous les films que je regardais, toutes années et supports confondus. Histoire de garder une trace de la quantité d’oeuvres que je visionne chaque année. Et parce-qu’il est amusant de voir les fluctuations de mes goûts et envies sur une période donnée. Cette liste était purement privée et je ne pensais pas en faire une rubrique de mon blog.

Dans la mesure du possible, j’essaie de proposer autant d’articles complets que possible… mais force m’est de constater que ce n’est pas tout le temps possible et que chaque mois, je ne vous fais pas partager mon opinion sur de nombreux films. Et je sais qu’il y a encore tout un pan de mes goûts que je n’ai pas eu l’occasion de dévoiler, ou si peu.

J’ai donc finalement changé d’avis et décidé d’intégrer cette liste mensuelle au blog. Des articles sur certains films mentionnés sont en préparation et j’ajouterai les liens dès que possible. Une bonne partie des autres films qui ne possèdent pas de lien vers une critique n’auront malheureusement pas droit à un article par manque de temps même si je publie et continuerai de publier des billets toutes les semaines. Si vous aimeriez que je publie un article sur certains des films cités en particulier, n’hésitez pas à me le faire savoir : j’essaierai de le faire, dans la mesure du possible.

Ce mois-ci, j’ai donc pu voir 20 films, dont 7 en salles (mon meilleur score depuis bien longtemps). Pas mal de découvertes, puisque parmi cette liste, je n’avais déjà vu que 7 films. Beaucoup de diversité également, comme vous pouvez le voir.

A noter la découverte d’un chef-d’oeuvre absolu, que je ne connaissais que de nom : La fille de Ryan de David Lean. Si l’affiche fait penser à un film de guerre dans la lignée épique de Lawrence d’Arabie ou Le Pont de la rivière Kwaï, il n’en est rien. Le film est animé d’un souffle lyrique mais est avant tout une oeuvre intimiste et onirique, une histoire d’amour tragique avec des acteurs habités (Robert Mitchum y est renversant en instituteur introverti et usé).

Quant à Memories, le film d’animation japonais composé de trois moyens métrage, un ami m’a montré le segment réalisé par Kôji Morimoto et écrit par Satoshi Kon (Millenium Actress, Paprika, etc), sublime et je n’ai qu’une seule hâte : voir les deux autres.

Une rétrospective Alfred Hitchcock s’est ouverte en janvier à l’Institut Lumière de Lyon, j’en ai donc profité pour assister à une projection du sublime Rebecca (que j’avais déjà en DVD), qui prend toute sa dimension sur grand écran. Une analyse du film par Martin Barnier, professeur en études cinématographiques à l’université Lumière Lyon 2 (où j’ai suivi mes études) suivait la séance et le public a pu poser des questions. Et le lendemain, mon chéri m’a offert un superbe coffret réunissant 22 films du maître du suspense pour mon anniversaire. J’ai donc revu La Main au Collet et découvert Le Crime était presque parfait. Sans surprise, vous retrouverez donc de nombreux films d’Hitchcock dans les bilans des mois à venir.

 

La fille de Ryan de David Lean (1970) (vu en DVD – 5/5)  Somewhere de Sofia Coppola (2010) (vu en salles – 4/5) L’Étrange Noël de Mr Jack d’Henry Selick (1993) (revu en DVD – 4,75/5) Misery de Rob Reiner (1990) (vu en DVD – 4,5/5) Retour vers le futur II de Robert Zemeckis (1989) (revu en DVD – 4,5/5) Les Temps Modernes de Charles Chaplin (1936) (revu en DVD – 5/5) Pi de Darren Aronofsky (1998) (vu en DVD – 3,75/5) La Scandaleuse de Berlin de Billy Wilder (1948) (revu en DVD – 5/5) The Ghost Writer de Roman Polanski (2010) (vu en salles – 4,25/5) In the Air de Jason Reitman (vu en salles – 3,75/5)  The Green Hornet de Michel Gondry (2011) (vu en salles – 3,75/5) Rebecca d’Alfred Hitchcock (1940) (vu pour la 1ère fois en salles – 5/5) Nuits Blanches à Seattle de Nora Ephron (1993) (vu en DVD – 3,75/5) La Main au Collet d’Alfred Hitchcock (1955) (revu en DVD – 4,5/5) Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois (2010) (vu en salles – 4,5/5) Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu de Woody Allen (2010) (vu en salles – 4/5) Memories: Magnetic Rose de Kôji Morimoto (1995) (vu en DVD – 5/5) Les fils de l’homme d’Alfonso Cuarón (2006) (revu en DVD – 5/5) Gainsbourg (vie héroïque) de Joann Sfar (2010) (vu en DVD – 3,5/5) Le Crime était presque parfait d’Alfred Hitchcock (1954) (vu en DVD – 4,5/5)

 

Cécile Desbrun

Cécile Desbrun est une journaliste culturelle spécialisée dans le cinéma, la musique et l'image de la femme dans la culture. Elle créée Culturellement Vôtre en 2009 et écrit parallèlement pour plusieurs publications en ligne. Elle achève actuellement l'écriture d'un livre sur la femme fatale dans l'oeuvre de David Lynch et est la créatrice du site Tori's Maze, dédié à l'artiste américaine Tori Amos, sur laquelle elle mène un travail de recherche approfondi.
« »

© 2016 Culturellement Vôtre. Theme by Anders Norén.