Titeuf le film (3D) de Zep : critique du film

 

titeuf-affiche1Le héros de Zep sur grand écran

Dix-neuf ans après sa naissance en bande-dessinée et dix ans après le lancement du dessin animé qui l’a popularisé, l’irrésistible héros de Zep a en fin droit à son premier long-métrage ! Et en 3D s’il vous plaît, même si ce traitement a de quoi surprendre pour un film dessiné en 2D.

Autant le dire tout de suite, bien que le programme indiquait clairement Titeuf le film (3D) je n’ai pu voir celui-ci qu’en… 2D. La raison ? Le cinéma dans lequel je me suis rendue n’était pas équipé. J’ai quand même assisté à la projection puisque, à la base, j’étais venue pour voir un autre film (que j’ai raté) et que le dessin de Zep n’était pas dans ma liste de films à voir d’urgence. Je ne pourrai donc pas me prononcer sur le rendu 3D même si les séquences pensées pour en jeter un max dans ce format sont très visibles par le dessin et la composition des plans. Le début, la fin et la séquence musicale avec Johnny Halliday vers le milieu du film se démarquent ainsi sur ce point dans l’animation.

Une bonne adaptation pour le jeune public et leurs parents

titeuf-le-film.41Alors Titeuf le film, qu’est-ce que ça donne quand on est adulte ? Eh bien, si comme moi vous appréciez la bande-dessinée et le dessin animé, c’est franchement pas mal du tout ! Le début est certes un poil longuet puisqu’on nous représente tous les personnages et l’histoire pour les novices mais le héros et ses copains restent toujours aussi attachants, l’humour est bien présent et fonctionne bien la plupart du temps… L’histoire, classique s’il en est (les parents de Titeuf se séparent pour « réfléchir » chacun de leur côté, Titeuf est toujours amoureux de Nadia) est bien menée mais s’adresse principalement aux enfants et aux parents dans une situation similaire, qui pourront trouver là matière à communiquer avec leurs bambins.

Du coup, même si le film respecte en tous points l’esprit de la bande-dessinée et reste divertissant et très sympathique, les adultes venus assister à la projection en solitaire risquent par moments de trouver le temps un peu long. En ce sens, il ne s’agit pas d’un dessin qui aura un écho différent mais tout aussi fort chez les petits et les grands comme cela est le cas des Pixar, L’Age de Glace, Shrek, etc. Dans la BD ou le dessin animé, l’histoire fonctionnait toujours sur un format court, avec de petites anecdotes drôles et percutantes, une chute… Sur 1h27, l’attention se relâche régulièrement mais il faut reconnaître à Zep quelque chose : il a eu l’intelligence de ne pas proposer une simple succession de gags et de vignettes. Même si Titeuf et ses amis vivent plein d’aventures dans ce premier long, l’histoire est structurée comme celle d’un long-métrage et fonctionne bien.

Titeuf le film est donc un premier long réussi mais qui est plutôt à conseiller au jeune public et à leurs parents, qui se retrouveront dans les situations décrites et trouveront matière à discussion avec leurs enfants à la fin de la projection.

 

Cécile Desbrun

Cécile Desbrun est une journaliste culturelle spécialisée dans le cinéma, la musique et l'image de la femme dans la culture. Elle créée Culturellement Vôtre en 2009 et écrit parallèlement pour plusieurs publications en ligne. Elle achève actuellement l'écriture d'un livre sur la femme fatale dans l'oeuvre de David Lynch et est la créatrice du site Tori's Maze, dédié à l'artiste américaine Tori Amos, sur laquelle elle mène un travail de recherche approfondi.
« »

© 2016 Culturellement Vôtre. Theme by Anders Norén.