Bilan films vus – avril 2011

eyes-wide-shut-kidman_masque1Encore un bilan quantitativement assez maigre ce mois-ci puisque, encore une fois, je n’ai pu visionner que 12 films. J’ai vu très peu de films à l’affiche (4 dont 1 que j’avais déjà vu le mois prédédent) et assez peu de DVD. La faute à un planning un peu plus chargé (je recherche toujours un emploi) et au fait que je me consacre également à d’autres projets, dont le site Internet sur Tori Amos pour lequel j’ai donné un gros coup d’accélérateur afin d’écrire un maximum de contenus d’ici le mois de septembre pour une mise en ligne entre septembre et décembre (mmm… ça risque d’être plutôt décembre, mais on verra bien).

J’ai revu un certain nombre de films en salles et en DVD ce mois-ci. Comme mon homme n’avait pas encore été voir L’Agence, je l’ai accompagné à la séance et nous avons revu en DVD Kill Bill vol. 1 (toujours aussi bon vision après vision), ainsi que Quand Harry rencontre Sally et Thelma & Louise (en vue d’articles pour un autre site. Celui de Quand Harry… est visible sur le site d’A-Voir A-Lire  ici).

Et, évidemment, il y a la rétrospective Stanley Kubrick à l’Institut Lumière de Lyon. J’ai donc pu découvrir sur grand écran, dans une splendide copie numérique 2001: l’Odyssée de l’espace, Shining dans sa version longue (je n’avais vu que la version courte, comme la plupart des européens) et Eyes Wide Shut, définitivement un de mes films préférés que j’aime toujours plus à chaque nouvelle vision.

Peu de déceptions ce mois-ci donc, si ce n’est que Titeuf le film m’a un peu ennuyée par moments (mais reste sympathique et dans l’esprit de la BD). Quant à Ne le dis à personne de Guillaume Canet, que j’étais curieuse de voir depuis un moment, je dois avouer que je n’ai pas été entièrement convaincue. Même s’il est assez prenant et se regarde sans trop de déplaisir, j’ai trouvé qu’il était très largement surestimé. L’ambition est là, ainsi que les bonnes influences… sauf que celles-ci ne sont pas toujours bien digérées et la réalisation n’est pas toujours subtile, soulignant trop certains détails. La scène avec le chien et le cyber-café, censé être un moment de grande tension, parvient même à faire rire à cause de l’usage de zooms et gros plans sur le toutou tandis que résonne « With or Without You » de U2. Alors certes, le tout se tient et demeure attachant, mais c’est loin d’être une grande réussite du genre.

 

Ne le dis à personne de Guillaume Canet (vu en DVD – 2006) (3/5)

Titeuf, le film de Zep (vu au cinéma -2011) (2,75/5)

Kill Bill, vol. 1 de Quentin Tarantino (revu en DVD – 2003) (5/5)

Scream 4 de Wes Craven (vu au cinéma – 2011) (3,5/5)

Rango de Gore Verbinski ((vu au cinéma – 2011) (4,25/5)

2001 : l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick (revu au cinéma – 1968) (5/5)

L’Agence de George Nolfi (revu au cinéma – 2011) (3,25/5)

Shining de Stanley Kubrick (version longue) (vu au cinéma – 1980) (4,75/5)

Quand Harry rencontre Sally de Rob Reiner (revu en DVD – 1989) (5/5)

OSS 117 : Rio ne répond plus de Michel Hazanavicius (revu en DVD – 2009) (4,25/5)

Thelma et Louise de Ridley Scott (revu en DVD – 1991) (5/5)

Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick (revu au cinéma – 1999) (5/5)

 

Cécile Desbrun

Cécile Desbrun est une journaliste culturelle spécialisée dans le cinéma, la musique et l'image de la femme dans la culture. Elle créée Culturellement Vôtre en 2009 et écrit parallèlement pour plusieurs publications en ligne. Elle achève actuellement l'écriture d'un livre sur la femme fatale dans l'oeuvre de David Lynch et est la créatrice du site Tori's Maze, dédié à l'artiste américaine Tori Amos, sur laquelle elle mène un travail de recherche approfondi.
« »

© 2016 Culturellement Vôtre. Theme by Anders Norén.