festival-lumiere-2012-ken-loach.jpg

Cela fait déjà 3 ans que le Festival Lumière du Grand Lyon nous propose chaque année une semaine riche en émotions cinéphiles en compagnie d’invités prestigieux. Clint Eastwood (qui était déjà venu à Lyon en 2007 pour présenter Lettres d’Iwo Jima) était à l’honneur de la 1ère édition en 2009, suivi de Milos Forman en 2010 et Gérard Depardieu l’an dernier. En 2012, c’est Ken Loach, fraîchement récompensé du Prix du Jury à Cannes pour son film La part des anges, qui incarne le visage du festival, qui aura lieu du 15 au 21 octobre. Selon Thierry Frémeaux, directeur de l’Institut Lumière (la cinémathèque de Lyon) et délégué général du Festival de Cannes, le principe est « d’honorer une personnalité qui a dédié sa vie au cinéma. »  (Evene)

A cette occasion, 13 des long-métrages du cinéaste anglais seront diffusés dans le cadre du festival, ainsi que 2 documentaires. Le 20 octobre enfin, il recevra le Prix Lumière des mains d‘Eric Cantona, qu’il a dirigé dans Looking for Eric en 2009.

Festival unique en son genre en France et « décalé » par sa programmation — on vient seulement y voir de vieux films, il n’y a aucune compétition — l’événement a pris de l’ampleur d’année en année et accueille toujours plus de monde : on attend ainsi pas moins de 80 000 personnes sur toute la durée. Hormis des rétrospectives et des soirées hommages, le festival Lumière propose aussi des master-class d’acteurs et cinéastes, qui viennent également présenter l’un de leurs films préférés. Une manière de rappeler que les artistes ont, eux aussi, été inspirés par d’autres avant d’accéder à la renommée et que cette cinéphilie les a nourris. A l’heure d’Internet et du tout-numérique, c’est également une manière, comme le rappelait Thierry Frémeaux dans une interview pour Evene, d’attirer le public dans de vraies salles de cinéma pour découvrir ou re-découvrir des films qu’il n’a parfois eu l’occasion de voir que sur un écran de télé ou d’ordinateur.

Un programme riche et varié

affiche-festival-lumiere-2012-nuit-du-chasseur-laughton.jpg

Le programme de cette 4e année s’annonce encore une fois particulièrement riche, avec pas moins de 5 rétrospectives, 6 soirées hommage, 5 ciné-concerts, des soirées spéciales et de nombreuses projections de grands classiques de l’histoire du cinéma, dont certains tout juste restaurés. Événements et projections auront lieu dans de nombreux cinémas et salles de spectacle lyonnais.

Voici ci-dessous un petit aperçu du programme que vous pouvez trouver dans son intégralité sur le site du festival :

– lundi 15 octobre à 20h : soirée d’ouverture du festival à la Halle Tony Garnier. Projection de L’Épouvantail de Jerry Schatzberg, présenté par Guillaume Canet en présence du cinéaste et de Thierry Frémaux et Bertrand Tavernier.(soirée complète)

– Rétrospective Ken Loach, Prix Lumière 2012 : projection de 13 longs-métrages et 2 documentaires tout au long du festival, dans plusieurs salles lyonnaises. Voir le détail des séances.

La Gloire de Vittorio De Sica : rétropective où seront présentés 11 films du cinéaste, en tant que réalisateur et acteur. Animé par Gianluca Farinelli, directeur du festival Cinema Ritrovato de Bologne et Jean Gili, directeur artistique du festival du cinéma italien d’Annecy. Tony Gatlif, Ariane Ascaride et Benoît Magimel seront également présents pour présenter respectivement Le voleur de bicyclette, Mariage à l’italienne et Umberto D.

Au plaisir de Max Ophuls : rétrospective de l’oeuvre du cinéaste, avec la présentation de 13 films et 2 documentaires.

« Dino ! », souvenir de Dean Martin : hommage à l’acteur au travers de 4 films emblématiques : « Comme un torrent », « Rio Bravo », « Ocean’s Eleven » et « Embrasse-moi, idiot ! »

Baby Cart, une saga japonaise : illustre saga de films de sabres japonais en 6 parties.

Hommages en leur présence : Jacqueline Bisset, Max von Sydow, Lalo Schifrin, Agnès Varda, Andrei Konchalovsky et Tim Roth.

Master-classes : Max von Sydow, Andrei Konchalovsky et Clotilde Courau. A noter également une master-class professionnelle par François Samuelson, agent d’artistes.

– Soirées spéciales : Nicolas Winding Refn présente Andy Milligan, projection de La Porte du Paradis de Michael Cimino en présence d’Isabelle Huppert

Nuit musique et cinéma à la Halle Tony Garnier : projection de 4 films très rock (American Graffiti, A Hard Day’s Night, Spinal Tap et Walk the Line), d’extraits de concerts et de clips. Avec petit-déjeuner au matin et dortoir derrière l’écran pour les plus fatigués !

– Projections de grands classiques : Les dents de la mer, Il était une fois en Amérique version longue, E.T. l’extra-terrestre, La nuit du chasseur, The Last Picture Show, etc.

– Présentation de Frankenweenie de Tim Burton en avant-première nationale samedi 20 octobre à 14h15.

…  et plein d’autres choses !

 

Les places peuvent être directement réservées sur le site du Festival Lumière, par téléphone ou sur place.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager l’article !   Festival Lumière 2012 : ouverture de la 4e édition lundi soir: Cela fait déjà 3 ans que le Festival Lumière du Grand Lyon nous pr …        

 

 

 

 

Cécile Desbrun

Cécile Desbrun est une journaliste culturelle spécialisée dans le cinéma, la musique et l'image de la femme dans la culture. Elle créée Culturellement Vôtre en 2009 et écrit parallèlement pour plusieurs publications en ligne. Elle achève actuellement l'écriture d'un livre sur la femme fatale dans l'oeuvre de David Lynch et est la créatrice du site Tori's Maze, dédié à l'artiste américaine Tori Amos, sur laquelle elle mène un travail de recherche approfondi.