Diamants sur canapé (Breakfast at Tiffany’s en VO) de Blake Edwards a fêté ses 52 ans en 2013. La scène d’ouverture fut filmée à New York sur la 5e Avenue déserte à 5 heures du matin devant une foule de passants. Si dans la scène finale, Holly Golightly, le personnage de call-girl fantasque interprétée par Audrey Hepburn mange un croissant avec un café, l’actrice, qui détestait les viennoiseries (!) avait suggéré sur le tournage qu’elle mange un cornet de glace, ce que le réalisateur avait refusé.

La célèbre robe noire qu’elle arbore (qui fut à l’origine de l’expression “la petite robe noire”) a été dessinée, comme toutes les tenues portées par l’actrice depuis Sabrina, par Hubert de Givenchy et elle portait deux robes différentes (l’une étant sensiblement plus ajustée que l’autre) lors du tournage de la scène : l’une pour se tenir devant la vitrine et l’autre pour marcher devant le magasin.

Et si, aujourd’hui, le film a participé au rayonnement du joaillier à travers le monde, il ne faut pas oublier qu’il fallut en réalité plus de 6 mois aux producteurs pour obtenir l’autorisation de filmer devant la boutique de la 5e Avenue, grâce à la présence d’Audrey Hepburn, qui fut mitraillée avec une parure de bijoux dans les clichés promotionnels du film, réalisés tout de suite après le tournage de la scène d’ouverture. C’est la toute première fois qu’une équipe de film tournait dans la boutique de Tiffany’s.

A lire : Diamants sur canapé de Blake Edwards (1961) : critique du film 

Cécile Desbrun

Cécile Desbrun est une journaliste culturelle spécialisée dans le cinéma, la musique et l'image de la femme dans la culture. Elle créée Culturellement Vôtre en 2009 et écrit parallèlement pour plusieurs publications en ligne. Elle achève actuellement l'écriture d'un livre sur la femme fatale dans l'oeuvre de David Lynch et est la créatrice du site Tori's Maze, dédié à l'artiste américaine Tori Amos, sur laquelle elle mène un travail de recherche approfondi.