Dragons-2-afficheAprès un premier volet de haute volée qui réussissait l’exploit de se hisser au même niveau que les meilleurs Pixar, Harold et son meilleur ami le dragon Krokmou sont de retour avec ce Dragons 2, drôle, émouvant et supérieur en tous points à son prédécesseur.

La narration se fait plus complexe et confronte le héros à son histoire personnelle (la disparition de sa mère) tout en testant la complicité entre le jeune homme et son dragon. Épique, le film déroule son intrigue avec toujours plus d’ampleur, sans jamais en faire trop et se révèle également poétique, notamment lors de la confrontation d’Harold avec un mystérieux guerrier masqué qui lui en apprendra plus sur les dragons et sur lui-même…

Davantage centré sur les personnages, Dragons 2 est en ce sens plus tourné vers l’émotion mais ne verse jamais dans le lacrymal ou la guimauve et le final est véritablement émouvant.

La maestria visuelle est quant à elle plus que jamais au rendez-vous et les nouveaux dragons présentés sont très beaux et donnent lieu à de belles scènes, notamment lors de l’arrivée d’Harold dans leur “havre”.

Quatre ans après le premier film et une série télé plus tard (Dragons : Cavaliers de Berk), la franchise Dragons se hisse au sommet du studio Dreamworks et prouve qu’elle en a dans le ventre. La fin de ce second volet laisse même à penser qu’un troisième chapitre reste envisageable… Chiche ? 

Cécile Desbrun

Cécile Desbrun est une journaliste culturelle spécialisée dans le cinéma, la musique et l'image de la femme dans la culture. Elle créée Culturellement Vôtre en 2009 et écrit parallèlement pour plusieurs publications en ligne. Elle achève actuellement l'écriture d'un livre sur la femme fatale dans l'oeuvre de David Lynch et est la créatrice du site Tori's Maze, dédié à l'artiste américaine Tori Amos, sur laquelle elle mène un travail de recherche approfondi.