Lana-Del-Rey-Honeymoon-ArtworkAprès Ultraviolence, sorti durant l’été 2014, Lana Del Rey sera de retour le 18 septembre prochain avec un troisième album studio, Honeymoon, annoncé comme plus proche de Born to Die. Trois morceaux de ce nouvel opus ont déjà été révélés : le titre éponyme « Honeymoon », le 1er single officiel « High By the Beach » et enfin le très jazzy « Terrence Loves You ». Je vous propose de découvrir ces titres, qui nous donnent quelques indications sur l’orientation de ce nouvel album très attendu.

« Honeymoon » : une ode à l’amour rétro

Sur Ultraviolence, Lana Del Rey puisait quelques influences dans la musique des années 70 et notamment dans le rock (The Eagles sur « Sad Girl » par exemple). Ici, elle revient à un style et des arrangements rétro très 50’s davantage caractéristiques de Born to Die, avec la présence de violons et d’un piano. Les arrangements constituent un écrin suranné parfait au développement de ce morceau nostalgique qui lorgne du côté de l’âge classique hollywoodien pour raconter l’histoire d’amour d’une jeune femme et d’un bad boy. La chanteuse creuse toujours le sillon de ses obsessions personnelles et continue à parfaire son personnage de femme fatale un peu perdue, mais elle le fait avec talent. « Honeymoon » demande plusieurs écoutes pour vraiment parvenir à en saisir toute la subtilité mais une fois que l’on a « compris » le morceau, celui-ci ne nous lâche plus.

En tant que premier extrait de ce troisième album, « Honeymoon » ne déçoit pas et installe une ambiance 50’s des plus plaisantes. Lana Del Rey reste dans la même veine musicale qui a fait son succès, cependant, le titre n’est pas un tube instantané non plus et demeure un pari risqué pour un premier extrait. C’est sans doute pour cette raison qu’il ne s’agit pas, tout compte fait, du premier single officiel.

« High By the Beach » : retour à un son plus hip-hop

Contrairement à Ultraviolence, qui était plus uniforme, Born to Die avait la particularité de mêler une indie pop aux accents rétro à des influences plus hip-hop, comme sur les titres « Off to the Races » ou « National Anthem ». Pour le premier single officiel d’Honeymoon, Lana Del Rey nous propose un titre mid-tempo qui puise de nouveau (de manière assez discrète) dans ces influences. En cela, on peut bien parler d’un « retour aux sources » comme l’a annoncé l’artiste il y a quelques mois.

Le titre, qui n’est pas nécessairement ce que la chanteuse a fait de mieux, est dans l’ensemble assez plaisant, avec un refrain efficace mais peut-être un peu trop facile. Cette fois-ci, Lana Del Rey nous parle de rupture amoureuse et a des mots assez durs envers l’homme qu’elle a aimé. Un détail qui mérite d’être souligné puisque l’artiste met souvent en scène des femmes qui sont folles amoureuses de leur homme et manquent parfois d’un certain recul.

Le clip, quant à lui, a l’avantage d’être simple : Lana Del Rey traîne sa moue boudeuse dans sa villa au bord de l’océan et tente d’échapper à la surveillance des paparazzi qui la pourchassent en hélicoptère. La solution qu’elle trouvera pour régler le problème a le mérite d’être radicale…

« Terrence Loves You » : comme un air de jazz…

Lana Del Rey aime le jazz et ne s’est jamais privée de puiser dans ce genre musical une partie de son inspiration, comme dans le cas de sa reprise de toute beauté de « The Other Woman » de Nina Simone. « Terrence Loves You » est ainsi une ballade langoureuse aux légers accents jazzy qui parle d’une jeune femme qui a du mal à se remettre d’une rupture amoureuse avec un célèbre musicien de jazz. Le morceau, lent et mélancolique, est dominé par le piano ainsi que par la présence discrète d’une guitare et d’un saxophone. Présenté par Lana Del Rey comme son titre préféré sur Honeymoon, « Terrence Loves You » est bel et bien LE bijou parmi ces trois premiers extraits de l’album qui nous ont été dévoilés. Là encore, si la chanteuse n’innove pas spécialement, elle parvient à nous offrir un titre réellement troublant, subtil et délicat, se permettant même de faire référence au « Space Oddity » de David Bowie (« Ground Control to Major Tom ») avec à propos pour traduire la distance de la narratrice avec l’être aimé. un très très bon morceau qui augure du meilleur pour ce troisième opus.

Ce que l’on sait de l’album

lana del rey high by the beachAlors qu’elle finalisait son deuxième album Ultraviolence au printemps 2014, Lana Del Rey avait déjà une idée de ce que pourrait être son successeur et elle s’est très vite mise à travailler dessus, accompagnée du producteur le plus hype de ces dernières années, Mark Ronson, qui a notamment travaillé avec Amy Winehouse sur son album Back to Black en 2007.

Apparemment très inspirée par le jazz d’après une interview donnée en décembre dernier au magazine Grazia, elle aurait décidé de se replonger dans une ambiance de film noir, promettant par la même occasion le retour de son personnage de femme fatale ; un personnage qu’elle n’a en réalité jamais vraiment abandonné. Tout en martelant que le son serait très différent de celui d’Ultraviolence et plutôt similaire à celui de Born to Die. Une manière de rassurer ses fans de la première heure ? En effet, son deuxième album avait rencontré moins de succès que son prédécesseur, même s’il convient de relativiser : Ultraviolence s’était installé directement à la première position des charts américains à sa sortie et s’était vendu à plus d’un million d’exemplaires à travers le monde en l’espace d’un mois.

Par ailleurs, au même moment où elle dévoilait « Terrence Loves You », Lana Del Rey en a profité pour dévoiler la tracklist de l’album, qui contient 14 titres dans sa version simple. La voici :

1. Honeymoon

2. Music to Watch Boys to

3. Terrence Loves You

4. God Knows I Tried

5. High By the Beach

6. Freak

7. Art Deco

8. Burnt Norton (Interlude)

9. Religion

10. Salvatore

11. The Blackest Day

12. 24

13. Swan Song

14. Don’t Let Me Be Misunderstood

La version deluxe de l’album contiendra un titre bonus, « Life is Beautiful ». Comme toujours, l’album sera également disponible en vinyl et aura même une édition spéciale, avec une pochette différente.

Honeymoon sera disponible à partir du 18 septembre chez Polydor/Interscope. Vous retrouverez une critique détaillée de l’album sur le blog au moment de sa sortie. 

Cécile Desbrun

Cécile Desbrun est une journaliste culturelle spécialisée dans le cinéma, la musique et l'image de la femme dans la culture. Elle créée Culturellement Vôtre en 2009 et écrit parallèlement pour plusieurs publications en ligne. Elle achève actuellement l'écriture d'un livre sur la femme fatale dans l'oeuvre de David Lynch et est la créatrice du site Tori's Maze, dédié à l'artiste américaine Tori Amos, sur laquelle elle mène un travail de recherche approfondi.