image EP lou casa à ce jour pochette cover

Lou Casa est un collectif de musiciens formé il y a une dizaine d’années autour de Marc Casa (écriture, chant, direction). Évoluant de 3 à 10 musiciens  et naviguant entre chanson à texte et musiques improvisées, bercé par des influences jazz et musiques du monde, cette formation née en banlieue parisienne s’est plongée dans le répertoire de Barbara à l’invitation de l’association Barbara Perlimpinpin en 2006, 2007 puis 2012 à l’occasion de soirées hommages. Leur interprétation de plusieurs titres de la célèbre dame en noir fut unanimement saluée et donna naissance au projet Chansons de Barbara, sur lequel le groupe travaille jusqu’en avril 2014. Ils donnent alors plusieurs concerts, s’attachant autant à certaines chansons-phares , telles que « Perlimpinpin » et d’autres titres et reprises moins connus.

Les trésors oubliés de la dame en noir

image lou casa chansons de barbaraA ce jour, sorti le 15 janvier dernier, est le premier EP du projet. Composé de 6 titres, il met là encore en lumière une partie plutôt méconnue du répertoire de l’artiste, à l’exception notable de « Perlimpinpin ». Lou Casa a cherché des titres que le collectif pourrait s’approprier sous la forme d’un trio, tout en faisant découvrir ou redécouvrir au public l’œuvre de Barbara hors des sentiers battus. Grand bien leur en a pris ! Non seulement le groupe a réellement réussi à s’approprier ces titres, en donnant une interprétation toute personnelle, mais cet EP est aussi l’occasion pour l’auditeur de se pencher sur les versions originales de Barbara et de découvrir 5 titres rarement présents sur les nombreuses compilations dédiées à la chanteuse.

Mais passons à la réappropriation de ces titres par Lou Casa… La voix de Marc Casa s’impose à nous, tour à tour délicate ou plus heurtée, avec son phrasé particulier et son timbre « parlé » qui en font toute la singularité. Si cette voix, naturelle et sans fioritures, peut surprendre de prime abord, on a tôt fait de s’apercevoir que le chant de l’artiste, travaillé, traduit une réelle intention, faisant preuve de subtilité et d’une belle palette de nuances. Le texte n’en est que mieux mis en valeur. La voix du chanteur sait aussi se faire plus légère, comme sur « La belle amour », titre faussement enjoué sur la déception amoureuse.

Un travail de réinterprétation subtil et poignant

Quant aux arrangements, épurés et sophistiqués à la fois, ils apportent cachet et originalité à l’ensemble. Lou Casa reprend Barbara avec un respect certain, mais leur admiration pour l’artiste ne les empêche pas d’apporter à ces réinterprétations d’autres influences musicales, comme le jazz (sans doute la plus remarquable), le tango, le reggae ou la rumba. Le piano de Fred Casa, le frère de Marc, est particulièrement remarquable et côtoie une basse (Julien Aellion), plus en retrait, mais qui imprègne néanmoins de sa personnalité les titres de ce premier EP, notamment « Tous les passants » et « J’entends sonner les clairons ». Chacun des 6 titres présents touche l’auditeur à sa manière et aucun ne prend le pas sur l’autre. Nous avouons avoir eu un coup de cœur tout personnel pour « Sur la place », une chanson de Jacques Brel que Barbara repris en 1961 et dont l’interprétation poignante par le groupe reste longtemps en tête, mais chaque écoute du disque ne fait que révéler la justesse de l’ensemble, de sorte qu’il serait difficile de définir un titre véritablement phare.

On attend donc avec impatience la suite du projet, qui donne également envie d’écouter les compositions originales du groupe, dont certaines sont disponibles sur leur MySpace. En attendant, on pourra retrouver Lou Casa en concert au Café de la Danse à Paris le 30 mars prochain. L’occasion d’apprécier sur scène une plus large palette de leur travail autour du répertoire de Barbara.

Lou Casa : Chansons de Barbara – A ce jour, Musicast Distribution, 2016. 

Cécile Desbrun

Cécile Desbrun est une journaliste culturelle spécialisée dans le cinéma, la musique et l'image de la femme dans la culture. Elle créée Culturellement Vôtre en 2009 et écrit parallèlement pour plusieurs publications en ligne. Elle achève actuellement l'écriture d'un livre sur la femme fatale dans l'oeuvre de David Lynch et est la créatrice du site Tori's Maze, dédié à l'artiste américaine Tori Amos, sur laquelle elle mène un travail de recherche approfondi.