[Critique] Les Milliminis : la nouvelle maison – Anne Du Chastel

image gallimard jeunesse les milliminis la nouvelle maisonDécouvrez les Milliminis

Les Milliminis : la nouvelle maison nous plonge dans un microcosme étonnant. Paillette le teckel, Petit-Jean, Bébé, Lili et sa poupée, et Carlotta, sont des êtres minuscules que vous allez découvrir dans leur habitat naturel. Alors que la mini famille explore la forêt, elle tombe nez à nez avec une toute petite porte rouge. Derrière elle, un habitat douillet, où les Milliminis décident d’élire domicile. Seulement, en plein printemps, une surprenante bourrasque de neige éparpille les affaires de la famille. Évidemment, il va falloir tout rassembler, en s’enfonçant dans la forêt.

Avec Les Milliminis : la nouvelle maison, nous abordons la littérature jeunesse dans ce qu’elle a de plus créative. Car cet ouvrage, édité par Gallimard Jeunesse, dans un grand format parfait pour en mettre plein les mirettes, est tout autant un récit tout mignon pour les petits, qu’un témoignage du travail de l’artiste Anne Du Chastel. Cette dernière, miniaturiste de talent, nous allons y revenir, tient là un concept très intéressant, doublé d’un sens de la narration qui plait beaucoup à la cible du livre, et triplé d’un sens de la macrophotographie maîtrisé. Le style visuel, très original, marrie la photographie et la mise en scène de figurines « liliputiennes » du plus bel effet, pour accoucher d’une œuvre pleine de personnalité.

Des détails comme s’il en pleuvait

L’aventure des Milliminis donne lieu à des photos d’un niveau de détails qui fascinent les enfants : effet garanti. Certaines pages ont un effet hypnotisant sur eux (et sur les parents !), tant ils prennent plaisir à scruter chaque petit détail. C’est visuellement très impressionnant, et l’une des grandes réussites de l’ouvrage est d’éveiller les bambins à cet incroyable art, par l’extrême patience qu’il exige, qu’est la miniature. On peut même le dire : l’enfant avec lequel nous avons testé les Milliminis en a carrément fait son livre de chevet, se plongeant dans les illustrations avec un intérêt certain. Signalons que l’œuvre n’a pas pour but de seulement démontrer le talent d’Anne Du Chastel. C’est avant tout un livre pour enfant, avec une histoire de laquelle, associée aux photos, se dégage une poésie indéniable.

Les parents qui craqueront pour les Milliminis seront sans doute intéressés par la méthode de travail d’Anne Du Chastel. Les deux dernières pages sont consacrées à une petite description de cet art, et l’on est purement impressionné par la minutie dont fait preuve l’auteure. Si l’on aurait aimé une ou deux double-pages de plus, histoire d’encore plus rentrer dans la méthode de conception, on est tout de même impressionné par les quelques information glanées. Celles-ci présentent les fameux Milliminis, dont la taille est mise en relation avec des objets du quotidien. Sachez qu’une petite allumette fait la même taille que ces figurines certes minuscules mais tellement impressionnantes. Et attendez d’en savoir plus sur les accessoires qui accompagnent les liliputiens…

Un tour de force artistique

Les Milliminis : la nouvelle maison, est un ouvrage que nous conseillons fortement aux parents d’enfants de 3 à 6 ans. Ces derniers craqueront aussi bien pour l’histoire, simple mais parfaitement étudiée pour créer l’intérêt, que pour l’aspect visuel, son sens du détail.

Les Milliminis : la nouvelle maison d’Anne Du Chastel. Gallimard Jeunesse, 2015, 28 pages, 14.50€. 

Natacha Fleurot

Natacha Fleurot

Diplômée en Lettres Modernes, Natacha Fleurot rejoint la rédaction de Culturellement Vôtre fin 2015. Spécialisée dans les oeuvres jeunesse, young adult ainsi que la fantasy, elle réalise de nombreux articles dans les rubriques Livres et Cinéma. Passionnée de cuisine, elle teste aussi régulièrement des livres de cuisine et écrit dans la catégorie Food de la rubrique Lifestyle.
Natacha Fleurot
« »

© 2016 Culturellement Vôtre. Theme by Anders Norén.