image couverture madame chat mene la danseInès enquête, les enfants découvrent

Madame Chat mène la danse, derrière ce titre intriguant se cache le deuxième tome d’une toute licence assez intéressante pour attirer notre attention : Les Enquêtes D’Inès. Intéressante pour plusieurs raisons. Tout d’abord, la plume au travail, Bénédicte Boullet-Bocquet, est une artiste à découvrir. Auteure et peintre renommée, cette femme de talent est entrain d’assoir sa réputation. Mais aussi, Madame Chat mène la danse est l’opportunité pour aborder les Éditions VOolume, acteur innovant de ce milieu, très axé sur les nouvelles façons de lire. La rencontre de l’auteure et de Marc Ducros, fondateur de la maison d’édition, résulte sur un concept prometteur : mélanger la littérature jeunesse et une volonté d’ouvrir les enfants à l’art, mais aussi la découverte de leur environnement. Une envie encourageante, voyons si l’auteure réussit son tour de force.

Madame Chat mène la danse est un livre petit format (19 x 14 centimètres), et assez court (66 pages). Le contenu est une réussite, du moins dans la volonté d’ouvrir les enfants (à partir de 9 ans) à une simple idée : ouvrir les yeux. Comme ce passage décrivant les toits de Paris, où l’auteure en profite pour décrire simplement les lieux. On ne rentre pas dans les détails, ce qui est peut-être un regret, mais pourtant l’idée principale est lancée : les enfants n’ont qu’a lever le menton pour profiter d’un environnement parfois façonné pour l’émerveillement.

Ouvre les yeux !

Cette volonté de casser les idées reçues, de vouloir aborder les bons côtés des choses, s’effectue en décrivant aussi des personnages hauts en couleurs. Tous étudiés pour qu’ils soient des archétypes d’intérêt, aussi bien pour le récit que pour le fondamental, ils habitent très bien Madame Chat mène la danse en apportant toutes et tous une certaine tonalité. Alors certes, les personnages sont plus des instruments que de véritables âmes, comme la grand-mère qui prend sur ses épaules le poids du désenchantement, mais la ficelle fonctionne bien.

L’intrigue de Madame Chat mène la danse est plutôt maîtrisée, l’enquête s’envolant véritablement à la moitié du livre. Mais la présentation de la situation, la mise en place, est assez bien rythmée pour ne jamais ennuyer. Le découpage en chapitres est bien pensé pour pouvoir s’adapter à toutes sortes de lecture, qu’elle soit soutenue ou occasionnelle. Quant au sujet de l’enquête, la disparition de danseuses étrangement incarnées dans le corps de petites souris, il est l’opportunité de pouvoir y placer quelques piques bien vues contre certains stéréotypes. Le tout en évitant l’impression pesante de certains ouvrages parfois trop lourds en idéologies. Si l’on ajoute à ce constat agréable une petite poignée de dessins pleins de personnalité, Madame Chat mène la danse s’avère être un ouvrage tout à fait recommandable pour toute collection de livres jeunesse.

Madame Chat mène la danse, un livre de Bénédicte Boullet-Bocquet. Aux Éditions VOolume, 2015, 66 pages, 9€. 

Natacha Fleurot

Natacha Fleurot

Diplômée en Lettres Modernes, Natacha Fleurot rejoint la rédaction de Culturellement Vôtre fin 2015. Spécialisée dans les oeuvres jeunesse, young adult ainsi que la fantasy, elle réalise de nombreux articles dans les rubriques Livres et Cinéma. Passionnée de cuisine, elle teste aussi régulièrement des livres de cuisine et écrit dans la catégorie Food de la rubrique Lifestyle.
Natacha Fleurot