image seguier abecedaire du tout parisUn abécédaire est un support visuel présentant l’ensemble des symboles d’un alphabet, presque toujours listés dans l’ordre alphabétique. Nous nous souvenons tous de ceux utilisés par les enseignants pour l’apprentissage de la lecture et l’écriture, mais très vite le concept fut détourné dans des ouvrages plus funs qu’utilitaires. Paul de Vallonges a décidé de reprendre ce format ludique afin de nous présenter celles et ceux qui composent son environnement dans cet Abécédaire du Tout-Paris.

Cet Abécédaire du Tout-Paris débute par Kev Adams, se termine par Elsa Zylberstein et aucune catégorie de personnes n’est épargnée : politiques, acteurs, romanciers, personnalités des médias… On y retrouve même quelques lieux plus ou moins connus (l’école Alsacienne, les terrasses parisiennes) pour des anecdotes croustillantes. Jonglant avec les mots et l’humour, Paul de Vallonges s’est amusé à mélanger les styles et les époques ; ainsi Jacques Dutronc ou Bernadette Chirac côtoient Nabilla ou Enora Malagré. Un choc des générations certain.

Une écriture multiple

Si vous vous demandez qui est Paul de Vallonges inutile de chercher : cette personne n’existe pas. C’est sous ce pseudo qu’un (ou plusieurs ?) auteur(s) ont constitué cet ensemble de personnages censés représenter le tout-Paris. Mais au delà des personnalités croquées ici, cet Abécédaire du Tout-Paris s’appuie sur une dominante fondamentale : l’écriture. Le style, le phrasé correspondent typiquement à ce que l’on attend dans la bouche d’un(e) parisien(ne), avec cette dose de mépris et de snobisme toujours teintée d’ironie qui fait leur réputation. La réussite est d’avoir su mêler les personnages aussi divers que variés provenant de tous milieux et de tous temps. Le bémol serait que cet amas ne parlera pas forcément à tous les publics : il faut notamment très bien connaître certains cafés ou restaurants pour pouvoir apprécier la plume (souvent acerbe) qui se cache derrière cet ouvrage. Cela vous poussera peut-être à partir à la découverte de ces coins de Paris à la fois à part et tout à fait typiques.

Une longue tradition littéraire

Les Abécédaires existent depuis plusieurs siècles ; le premier fut écrit par Antoine de Rivarol : le Petit Almanach de nos Grands Hommes en 1788 ! Depuis, certains se sont prêté au jeu mais pas avec le même esprit ni cette recherche du bon mot. On dit depuis quelques années que Paris est en train de mourir en silence, que ce n’est plus une ville de fêtes. Paul de Vallonges veut aller à l’encontre de cette idée en montrant que l’esprit d’un Paris festif et mondain subsiste bel et bien. C’est pourquoi le ton utilisé dans cet Abécédaire du Tout-Paris est piquant, moqueur, parfois méchant mais toujours recherché. On note néanmoins avec quelques regrets que les femmes présentes (essentiellement des actrices ou personnalités de télévision) soient principalement décrites en fonction de leurs attributs physiques et non pas des traits de caractère. Ainsi Daphné Bürki est « Animatrice de télévision. Chipie branchée. Les plus belles jambes du PAF » ; Marcela Iacub « Essayiste. A transformé son coup d’un soir avec DSK en dernier coup éditorial de Jean-Marc Roberts. Plus jolie quand elle laisse au vestiaire son turban à la Simone de Beauvoir. » et Léa Seydoux « Actrice dont tout le monde tombe amoureux. Née avec une cuillère d’argent dans sa jolie bouche. ». C’est certes très plaisant à lire mais l’on aurait aimé avoir ce ton corrosif concernant les mentalités de ces personnalités.

Un joli livre de salon

Il n’est pas possible de parler de l’Abécédaire du Tout-Paris sans évoquer les charmantes illustrations que l’on retrouve au fil des pages. Audrey Bussi nous présente des portraits ou scènes de vie parisiennes à la fois fraîches et délicates qui ponctuent agréablement la lecture. Ce petit livre se lit rapidement et avec un plaisir certain, idéal pour un moment de détente que l’on soit à Paris ou non.

Abécédaire du Tout-Paris, écrit par Paul de Vallonges. Aux éditions Séguier, 160 pages, 21€. Paru le 19 novembre 2015.