[Critique] The Circle : Les Élues – Levan Akin

image blu ray the circle chapitre 1 les éluesCaractéristiques

  • Réalisateur : Levan Akin
  • Avec : Josefin Asplund, Helena Engström, Miranda Frydman
  • Distributeur : Pathé
  • Genre : Fantastique, Romance
  • Durée : 144 minutes
  • Sortie Blu-ray, DVD et VOD : 23 avril 2016

Critique

Cirkeln, ça vous dit quelque chose ? Il s’agit ni plus ni moins que l’un des plus gros succès littéraires de ces dernières années en Suède, une trilogie entrain de débarquer chez nos revendeurs (nous vous parlerons un peu plus tard du premier tome, sorti le 14 avril dernier). Comme souvent, et le futur film Endgame en est un bon exemple, un succès de librairie donne lieu à une adaptation au cinéma. Cirkeln devient The Circle à l’international, et le sous-titre Les Élues signifie bien que nous aurons droit à trois films pour autant de romans.

The Circle : Les Élues nous raconte l’histoire de six jeunes lycéennes qui, une nuit de lune pleine et rouge, sont mystérieusement attirées par une force surnaturelle qui les mène jusque dans une forêt. Une prophétie leur est alors révélée : ces jeunes femmes sont les Élues, un groupe de sorcières, liées les unes aux autres par un pouvoir capable de repousser le Mal. Ensemble malgré des inimités et des tensions, elles vont devoir apprendre à maîtriser cette puissante force et lutter contre une étrange malédiction qui s’abat sur leur lycée. Désormais, les six sorcières vont devoir rester unies, car là est la clé de leur survie.

The Circle : Les Élues est présenté comme se positionnant quelque part entre Harry Potter et Twilight. Pour faire plus précis, moins marketing, cette accroche signifie clairement que l’on peut s’attendre à de la magie dans un univers « young adult ». On ne va pas se cacher : ce genre d’œuvre n’est pas spécialement la came de votre humble serviteur, mais on fait le choix de traiter ce film objectivement, en tenant compte avant tout de sa cible. Objectivité. Dans cette optique, nous devons aborder en priorité le scénario et l’univers. Clairement, The Circle : Les Elues est un premier volet très fourni, qui prend le temps d’installer ses personnages et les différents liens qui doivent tous les rattacher. Les six sorcières (que l’on vous détaillait dans cette news) ont toutes un caractère bien défini qui fait de chacune des héroïnes une figure immédiatement reconnaissable. C’est le danger qui guette chaque saga que de devoir se trimballer des coquilles vides sur plusieurs films, ici ce n’est pas le cas.

image pathé the circle les élues

The Circle : Les Élues est une romance pour adolescents plutôt girly à forte tendance fantastique. Le réalisateur Levan Akin en est conscient et adapte sa réalisation stylisée (nous y reviendrons) à un récit qui prend un malin plaisir à prendre son temps, à bien instaurer une ambiance au lieu de foncer tête baissée vers passages obligés de ce genre de production. En résulte une histoire à laquelle on porte un véritable intérêt, au-delà de toute notion de goût personnel. Les plus de deux heures du film servent autant à raconter une histoire qui tient le pari de l’argument marketing qu’à faire évoluer les personnages. Cette année scolaire change les choses, le quotidien de ces six filles, et il est plaisant de s’apercevoir de leur progression. Seul regret, l’antagoniste de The Circle : Les Élues sort un peu de nulle part, alors que l’on sent un gros potentiel dans l’univers déployé qui aurait pu accoucher d’un bad guy autrement plus charismatique. D’ailleurs, globalement le dernier quart est un peu en-dessous, plus premier degré. Dommage, même si l’inévitable combat final tient bien la route, soutenu par des effets numériques funs, en préparant un deuxième film que l’on devine plus sombre.

The Circle : Les Élues ne peut dissimuler ses origines nordiques. Levan Akin et son directeur de la photographie Neus Ollé livrent un travail appliqué et parfois somptueux, ce qui n’étonnera pas les amateurs de cinéma suédois. Certains plans fonctionnent à la perfection, des séquences entières atteignent un niveau très intéressant. On pense à la première tentative de fabrication d’une potion, qui s’accompagne d’une grosse tension notamment grâce à un montage qui laisse au spectateur la possibilité de comprendre ce qui se passe à l’écran. La direction artistique de The Circle : Les Élues, quant à elle, ravira tous les fans de cette atmosphère nordique si particulière, avec ce blanc profond de la neige qui provoque un contraste saisissant avec les couleurs plus ternes des personnages.

Au final, The Circle : Les Élues est un film typé « young adult » tout à fait satisfaisant, qui gonflera certainement les détracteurs d’univers girly mais comblera indéniablement les fans du genre. L’univers déployé est développé avec un rythme inhabituel dans notre cinéma de divertissement, avec un soin particulier à prendre son temps, à bien creuser les personnages avant de nous balancer des sorts à tout bout de champs. Le film profite d’une belle réalisation signée Levan Akin, qui élève le niveau visuel au-dessus, mais à des milliards d’années d’un Twilight et il est particulièrement agréable de se dire que le public de The Circle : Les Élues sont entre de bonnes mains. En cela, le film est tout à fait recommandable et l’on attend avec curiosité la suite du programme.

image sorcières the circle les elues 

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato
« »

© 2016 Culturellement Vôtre. Theme by Anders Norén.