image le cherche et trouve du pere castor compte a l'ecoleLa pédagogie par l’amusement

Le concept du « cherche et trouve » fait des heureux depuis bien longtemps. Le principe est simple et a fait ses preuves depuis bien des années : au sein d’un livre d’illustrations se cache un objectif qui va vous falloir retrouver parmi d’autres. Bien évidemment, selon la cible recherchée par l’ouvrage la cible sera plus ou moins difficile à cerner, et la somme de détails constituants les décors plus ou moins importante. Bien des licences se sont essayées à ce joue du « cherche et trouve », on pense notamment à Star Wars (Où se trouve Chewbacca ?) ou encore Monsieur Madame. Mais il est plus rare que des licences n’existent que par le concept ici présenté, comme c’est le cas pour La Famille Oukilé. Le Cherche et Trouve du Père Castor : Compte à l’école a-t-il le potentiel pour tirer son épingle du jeu ?

Précisons avant tout que Le Cherche et Trouve du Père Castor : Compte à l’école est à destination des enfants à partir de 3 ans, ce qui a évidemment un impact sur bien des éléments. Tout d’abord, les dessins sont très bien calibrés, assez gros pour aider l’enfant, et donnent assez de détails pour le pas non plus lui enlever le plaisir de la recherche. Rassurez-vous, l’illustratrice Laure Du Faÿ a mis un point d’honneur à trouver la bonne formule pour faire de chacun des huit tableaux (Le matin, En classe Le parcours de motricité, La sieste, La récréation, L’atelier peinture, La musique et La lecture) un véritable test amusant pour l’enfant.

Car le but de Compte à l’école est d’initier l’enfant à l’observation, mais aussi de l’aider à dénombrer ce qu’il trouve sous ses yeux ébahis. Nous conseillons aux parents d’accompagner le bambin dans ses sessions de Cherche et Trouve du Père Castor, car c’est de l’adulte qu’interviennent les règles du jeu. Sorte de lecture accompagnée mais côté activité d’analyse, ce genre d’ouvrage est une véritable aubaine pour travailler la concentration par exemple.

Un « Où est Charlie ? » pour les petits

Considérant l’âge de sa cible, Compte à l’école simplifie le concept mais ne le bride pas. Il va falloir retrouver tant de tel objet, compter combien de fois un élément apparaît, mais aussi des détails qui n’ont pas leur place à l’école, au nombre de trois par tableau. Ce qui a le mérite, au passage, de rappeler que ce lieu d’apprentissage est régit par un règlement. Que fait cette trottinette au sein d’une salle de classe, par exemple ? De ce fait, Le Cherche et Trouve du Père Castor : Compte à l’école rempli son objectif pédagogique et divertissant.

Au final, ce « cherche et trouve » est un ouvrage qui conviendra parfaitement à sa cible. Pas trop compliqué, pas crétin non plus, Compte à l’école trouve le bon équilibre et permet de ce fait à l’enfant de s’amuser, mais aussi de se forger un sens de l’observation, mais aussi une logique mathématique. Le style visuel de Laure du Faÿ fonctionne très bien, notamment grâce à ce petit nez des personnages qui leur donne un air tout mignon. Il en résulte une envie chez l’enfant, une motivation, qu’en tant que parents l’on apprécie de voir prendre forme.

Le Cherche et Trouve du Père Castor : Compte à l’école, illustré par Laure Du Faÿ. Aux éditions Flammarion Jeunesse, 11.50€. A partir de 3 ans. Parution le 18 mai 2016. 

Natacha Fleurot

Natacha Fleurot

Diplômée en Lettres Modernes, Natacha Fleurot rejoint la rédaction de Culturellement Vôtre fin 2015. Spécialisée dans les oeuvres jeunesse, young adult ainsi que la fantasy, elle réalise de nombreux articles dans les rubriques Livres et Cinéma. Passionnée de cuisine, elle teste aussi régulièrement des livres de cuisine et écrit dans la catégorie Food de la rubrique Lifestyle.
Natacha Fleurot