image couverture drink a lol électron ivre thom j. tailor ookah marabout collection marabullesCréé par Thom J. Tailor, un jeune psychologue clinicien en 2011, le blog Drink a lol réunit de nombreux strips mettant en scène un personnage de dandy alcoolique à la répartie cinglante, épinglant sans pitié les hypocrites du bar Headeache qui l’entourent. Suite au succès de ces courts gags, écrits par Tailor et illustrés par la graphiste Ookah, un premier volume, Imbuvable, était paru chez Marabout en 2015. L’éditeur publie ce mois-ci un deuxième tome, Drink a lol : Electron ivre, dans sa collection BD Marabulles. L’occasion de retrouver ce personnage jubilatoire ou de découvrir l’univers de l’auteur, tout simplement.

Un dandy imbibé à la répartie cinglante

Qui ne s’est jamais demandé comment les psychologues tenaient bon à force d’être confrontés à toute la misère du monde ? A la lecture de Drink a lol : Electron ivre, on serait tentés de dire qu’ils ont besoin de décompresser régulièrement, le plus sainement possible. Si le petit personnage à la tête ovale, qui exerce lui aussi cette profession, a choisi la boisson, Thom J. Tailor, lui, a préféré prendre sa plume et épingler les petites et grandes hypocrisies régissant la vie sociale au sein de strips drôles et inspirés. S’il peut sans problème être lu d’une seule traite, c’est par petits bouts que le présent volume s’apprécie le mieux. Les strips réunis sur une même page partagent tous une thématique commune, pour une lecture d’autant plus agréable, qui met véritablement chaque bande en valeur. De nombreuses illustrations en pleine page, souvent très référencées (Escher, Téléchat, Alice, 2001…) servent également d’intermèdes et donnent un rendu soigné à l’ensemble, qui n’apparaît jamais comme une simple compilation de strips épars. On retrouve aussi quelques histoires développées sur plusieurs pages, dont la très chouette rêverie pop finale, mêlant pêle-mêle des clins d’œil à Kubrick, Tintin, Doctor Who, David Bowie…

L’humour de Tailor, entre punchlines imparables et esprit pince-sans-rire, fait très souvent mouche et l’auteur passe sans mal de gags spirituels, aux répliques assassines ou références à la pop culture. Impertinent ou parfois cassant de manière un peu gratuite voire misogyne (le dandy est volontiers frustré, mais n’épargne pas non plus ses collègues masculins), ce personnage constamment imbibé n’est pas toujours des plus sympathiques, mais sait gratter là où ça fait mal. Dans des soirées mondaines où les conversations sont au mieux hypocrites, avec des convives faisant semblant de s’intéresser aux uns et aux autres, ou alors emplies de vacuité, le petit bonhomme de Thom J. Tailor explose les conventions et dit tout ce qui lui passe par la tête, sans le moindre filtre. Les gags peuvent être relativement terre à terre, ou bien carrément fantaisistes : attaque de zombies, raptor domestique, rencontre fortuite avec la Faucheuse venue se détendre après une journée de travail…

Un comic strip jubilatoire

Le dessin de Ookah est simple et efficace : les têtes des personnages ont beau n’être que des ovales avec relativement peu de traits, ceux-ci sont toujours expressifs et ce style assez schématique est tout à fait approprié pour un comic strip. Par ailleurs, le jeu sur les couleurs et la mise en page donne du mordant à l’ensemble et évite le côté plan-plan.

Drink a lol : Electron ivre est donc une BD fort sympathique pour se détendre et rire sans complexe des petits et grands travers des animaux sociaux que nous sommes. C’est parfois fin, bien observé, parfois plus outrancier, sur le mode « odieux connard » en quelque sorte, mais l’ensemble est réellement enthousiasmant en dépit de quelques strips plus anodins. On se repaît des sarcasmes de ce personnage sans complexes, auquel on n’aimerait pas ressembler tout en appréciant son abattage et son culot à toute épreuve dans des situations où l’ennui et l’hypocrisie dominent. Ce volume bénéficie par ailleurs d’une édition de très belle qualité, justifiant pleinement l’achat pour ceux qui connaîtraient déjà le blog. Une lecture idéale pour décompresser et rire un bon coup les jours où tout nous exaspère.

Drink a lol : Électron ivre de Thom J. Tailor & Ookah, Marabout, sortie le 1er juin 2016, 160 pages. 17,95€ 

Natacha Fleurot

Natacha Fleurot

Diplômée en Lettres Modernes, Natacha Fleurot rejoint la rédaction de Culturellement Vôtre fin 2015. Spécialisée dans les oeuvres jeunesse, young adult ainsi que la fantasy, elle réalise de nombreux articles dans les rubriques Livres et Cinéma. Passionnée de cuisine, elle teste aussi régulièrement des livres de cuisine et écrit dans la catégorie Food de la rubrique Lifestyle.
Natacha Fleurot