image les secrets du mercatoSur les étalages du foot

Ah, le « mercato » ! Ce mot met en branle bien des réflexes dans tout le prisme footballistique, car c’est pendant cette période que la saison des clubs se prépare, à coups de transferts désormais dans des sphères financières complètement surdimensionnés. C’est là que les clubs se renforcent, mais aussi se font plumer par les plus puissants. C’est là que d’autres jouent des coudes pour faire avaler la couleuvre à des supporters qui ne demandent qu’à espérer, donc à acheter de coûteux abonnements contre la promesse d’une équipe compétitive (toute ressemblance avec un certain club du Sud de la France serait fortuite). Alors que le fan de foot est devenu un consommateur de ces transactions, adorant comparer les tarifs d’achat (« c’est moi qui ait le plus gros« ), il faut bien dire que ce milieu de transactions humaines multiplie les zones d’ombre. Récemment, c’est l’Olympique de Marseille qui fut au centre des débats, avec une affaire de commissions à agents troubles. Seulement, il faut être de mauvaise foi (donc supporter de foot), pour penser que la seule entité phocéenne puisse rassembler tous les vices de ce marché opaque, plus ou moins dérégulé. Les Secrets du Mercato nous propose d’enfin y voir un peu plus clair…

Aux commandes des Secrets du Mercato, on retrouve deux auteurs bien connus des amateurs de sport. Tout d’abord, Stéphane Bitton, ancien rédacteur en chef de L’Equipe.fr, aujourd’hui sur Foot123.fr et consultant notamment sur France Bleu 107.1. Antoine Grynbaum est un auteur qui a l’habitude du format livre, en ayant par exemple publié Président Platini, ou encore Foot et Politique : les liaisons dangereuses. Pour être précis, une troisième plume officie dans Les Secrets du Mercato, celle d’un ancien journaliste, agent de joueurs, puis président de club : Pape Diouf signe une préface au sein de laquelle il revient rapidement sur ses débuts en tant qu’agent notamment d’un Marcel Dessailly qui n’en pouvait plus de vouloir jouer au Milan A.C, et lâche même une anecdote croustillante concernant un certain Yaya Touré, qu’il a refusé de signer dans son écurie à cause de la dégaine quelque peu mafieuse de l’intermédiaire. Le duo à l’écriture sait que l’ancien président de l’OM est un bon client, et peut-être a-t’il pu jouer un rôle dans les quelques « biscuits » que lâchent les auteurs tout au long de ces Secrets du Mercato passionnants.

Il est frais mon joueur, il est frais !

Car bien vite on passe au corps du livre, et Les Secrets du Mercato a de quoi rassasier l’appétit des fans de foot les plus curieux. Qu’ils soient habitués assidus aux sites-poubelle comme Footmercato, ou qu’ils soient juste au courant de ce qu’il se passe sur la planète foot, le lecteur du présent ouvrage ne pourra pas dire qu’il est le même, dans sa passion pour ce sport, une fois la dernière page tournée, tant chaque dossier réserve son lot de surprises, de « biscuits » parfois bien gouleyant. On est bien entendu tenu de ne pas tout révéler dans ces quelques mots, seulement il nous est impossible de ne pas citer quelques exemples de chapitres, histoire de commencer à vous familiariser avec le programme des Secrets du Mercato. Bien évidemment, comment commencer le livre autrement qu’avec Martial, plus particulièrement son prix de transfert que l’on n’arrive toujours pas à comprendre. Exemple typique de la folie des grandeurs qui a frappé le mercato depuis l’explosion des droits télé anglais, le joueur de Manchester United se retrouve quasiment aussi cher qu’un Christiano Ronaldo, par exemple. Ce chapitre est fondamental pour bien comprendre le schéma qui emmène une telle folie : « Kondogbia c’est 40 millions ? Très bien, Martial est meilleur, on ne peut pas vous faire le même prix« . Et paf, voilà comment on fait grimper les tarifs.

Les Secrets du Mercato nous a étonné sur plusieurs points. Tout d’abord, les auteurs n’hésitent pas à lâcher de la vraie info, et ce même si l’on imagine bien les pressions exercées de toutes parts. Mis à part quelques passage à l’as des identités, histoire de protéger les sources mais aussi préserver le duo de procès décourageants, l’ensemble est courageux. On pense notamment à tout le passage sur deux des agents les plus reconnus dans le monde du football : Jorge Mendes (qui gère notamment Christiano Ronaldo, Angel Di Maria, José Mourinho, Diego Simeone, Diego Costa etc) et Mino Raiola (Zlatan Ibrahimovic, Paul Pogba, Mario Balotelli, Blaise Matuidi). Pas vraiment ennemis, les deux hommes ont pourtant des méthodes diamétralement différentes, et Les Secrets du Mercato montre parfaitement l’impact que peuvent avoir ces agents-stars sur les clubs, donc le football. Les auteurs reviennent notamment sur l’influence au sein du PSG actuel, qui a d’abord fait beaucoup appel à Raiola, avant aujourd’hui d’être copain comme cochon de Mendes qui, par exemple, a invité Nasser Al-Khelaïfi a son mariage. Rien de bien grave, sauf quand le PSG voit arriver des grappes de joueurs parfois pas très finauds, histoire aussi de conforter les amitiés (Van Der Wiel, par exemple, a comme agent… Mino Raiola !) plus que pour renforcer l’équipe D’autres clubs ont été victime de ces agissements, on se souvient de cet étrange « Bébé », que l’on a vu arriver dans le Manchester United d’Alex Ferguson pour neuf millions d’euros. Le joueur, « propriété » de Mendes, n’a même pas atteint la dizaine d’apparition avec les Red Devils, et l’on se demande tous (y compris la justice), s’il n’y avait pas là une sorte de prime pour services rendus…

Passionnant du début à la fin

Les Secrets du Mercato, c’est des passages entiers sur toutes les combines du milieu, grâce à des cas précis. On pense notamment aux amitiés entre agents et journalistes, ces derniers servant parfois à relayer de fausses rumeurs de transfert pour faire monter les tarifs ou créer l’intérêt. Dès lors, ne vous étonnez pas des dizaines de milliers de rumeurs sur des sites-poubelle comme Footmercato… La forme du livre immisce de ci, de là, des interviews là encore passionnantes, notamment celle d’Alain Roche, chapitre 10, qui revient sur son expérience au sein d’une cellule de recrutement. Tous les cas de figures sont abordés dans cet ouvrage qui se lit à une vitesse étonnante tant l’on se régale de ces faits qui nous confirment bel et bien que quelque chose est pourri dans le milieu du football. Attention cependant, Les Secrets du Mercato n’est en aucun cas une charge contre le ballon rond. L’ouvrage ne fait que transmettre une réalité peu glorieuse, comme un avertissement à celles et ceux qui se laissent un peu trop emporter par le côté feuilletonnesque de cette période de l’année pour le moins impitoyable…

Au final, on termine Les Secrets du Mercato en ayant appris beaucoup, voir même en s’étant rappelé certains souvenirs qui, pris sous le jour proposé par Stéphane Bitton et Antoine Grynbaum, prennent une nouvelle dimension (ah, incroyable Kaba Diawara !). Un livre facile à lire, bourré d’anecdotes et de témoignages, et surtout un ouvrage nécessaire pour ouvrir les yeux sur un milieu qui, petit à petit, est devenu monstrueux de par son appétit insatiable. Un livre totalement indispensable, qui se doit de trôner dans n’importe quelle bibliothèque sportive !

Les Secrets du Mercato, écrit par Stéphane Bitton et Antoine Grynbaum. Aux éditions Solar, 256 pages, 16.90 euros. 

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato