image pack edelweiss peche blanche genepi

Après la bière artisanale Mort Subite et la Countries Edition, nous continuons notre tour d’horizon des nouveautés de chez Heineken, à l’occasion de l’Euro 2016 de football. Cette fois-ci, c’est vers la marque Edelweiss que nous emmène cette aventure « bièrologique », et plus précisément les Alpes où la boisson trouve ses racines côté autrichien. Rappelons que cette gamme est brassée d’une manière bien différente de la nôtre, notamment en excluant purement et simplement les ajouts d’épices, afin de mieux mettre en valeur le malt de blé. Mais cette fois-ci, Edelweiss tente un mélange qui, sur le papier, provoque une grosse dose de curiosité : non seulement la pêche blanche est invitée, mais aussi la fleur de génépi…

image biere edelweiss peche blanche genepiComment ça génépi Quésaco ? Impossible d’aborder cette déclinaison de l’Edelweiss en laissant quoi que ce soit au hasard. Il s’agit d’une plante montagnarde, dont les arômes sont assez puissants pour avoir donné l’envie à certains aventuriers du goût d’en tirer une liqueur. Chez Culturellement Vôtre, on raffole de cet alcool qui nous rappelle les vacances à la montagne. Évidemment, c’est à consommer avec modération, d’autant plus que son goût sucrée et vivifiant a tendance à encourager quelques joyeux excès. Soit écrit en passant, si vous n’avez jamais goûté cette boisson, nous vous la conseillons surtout en digestif, en apéritif elle a tendance à laisser un goût en bouche trop prégnant.

Bon, pour être complet, il faut tout de même rappeler qu’Edelweiss n’en est pas à ses premières expérimentation. Rappelons-nous des déclinaisons « Fruits des bois et fleur de sureau » et « Zeste d’agrume et touche de miel« , qui prouvaient déjà que les notes fruitées de l’Edelweiss originale a le potentiel pour être relevée d’autres saveurs. On a par ailleurs un tuyau à vous filer : la première de ces deux déclinaisons un un pur régal. Mais revenons à nos houblons, comment l’équilibre naturel de cette bière, ce côté acidulé si typique, réagit à l’ajout de le pêche blanche et de la fleur de génépi ?

« Très bien mon colonel !« , serait-on tenté de répondre à cette question. Les amateurs de bières sucrées seront ravis par cette Edelweiss plus douce que l’originale, plus délicate, aux senteurs plus affirmées (celles et ceux qui aiment à humer leur verre y trouveront de suite une domination de la fleur de génépi). Pour les palais précis, il faut préciser que l’harmonie trouvée est assez fascinant, alors que l’on voyait venir gros comme une maison une domination du génépi. Ce n’est clairement pas le cas, et l’on peut peut se régaler des arômes équitablement. Nous conseillons la consommation de cette Edelweiss pêche blanche et fleur de génépi dans le cadre d’un repas léger et pas trop salé. Mais surtout, c’est en position de détente qu’elle est le plus agréable, accompagnée d’une petite douceur sucrée. Elle deviendra sûrement la star des consommateurs de bières « fun », moins amères que la moyenne, pour les amateurs de dégustation sur les terrasses estivales…

Disponibilité et tarifs

  • Disponible en grandes et moyennes surface.
  • 6 x 25 cl : 4.95 euros.
  • En bar au format de 33 cl depuis le mois d’avril.

 

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato