image glaces grom

Après avoir pris ses quartiers rue de Seine, en plein cœur de Saint-Germain-des-Prés, en 2008, le glacier italien Grom a ouvert une seconde boutique parisienne le 30 juin dernier, 19 rue Soufflot, à deux pas du Jardin du Luxembourg, et à proximité des universités de la Sorbonne et René Descartes. La franchise, créée en 2003 par Guido Martinetti et Federico Grom, a rencontré un tel succès en Italie qu’on y dénombre aujourd’hui pas moins de 61 boutiques. Dans le reste du monde, l’enseigne est encore rare : tout juste 11 boutiques, dont 5 aux Etats-Unis et 1 au Japon, ce qui ne fait qu’accentuer l’intérêt à son égard partout où elle est implantée.

Ce principe de la rareté s’accompagne d’une véritable éthique, bio et eco-friendly, gage de qualité. Seuls des fruits de saison issus de l’exploitation agricole biologique de la marque sont utilisés, ainsi que des œufs bio, de l’eau de source et du lait entier de haute qualité. Pas de colorants, arômes, conservateurs ou émulsifiants. Tous les produits sont sans gluten. En outre, la société utilise de l’énergie en provenance de sources renouvelables, du papier recyclé et a éliminé le plastique au profit d’un matériau biodégradable et compostable, le Mater Bi.

Un large choix de glaces de qualité, bio et sans gluten

A la carte, un large choix de crèmes glacées (20 parfums différents), de sorbets (14 parfums), mais également 3 chocolats chauds de haute qualité, des granités, frappés, ainsi que des glaces à l’eau, des biscuits italiens et une délicieuse crème fouettée, la « panna montata », servie à la spatule et qu’on pourra rajouter pour accompagner toutes ces spécialités glacées. A noter que chaque mois, un nouveau parfum spécial, éphémère, est mis en avant. Ce mois-ci, il s’agit de la Fierté Paysanne, une glace à l’abricot avec des morceaux de biscuits au chocolat noir. Lorsque nous sommes passés à la boutique, le jour de son ouverture, il s’agissait d’une glace 1001 nuits à l’amande.

Les glaces, parlons-en ! Nous avons pu goûter près d’une dizaine de parfums différents parmi ceux proposés, qu’il s’agisse des classiques « Cioccolato fondente » et sorbet au citron, ou bien de crèmes plus spécifiques à l’enseigne, comme l’excellent « Bacio » (chocolat-noisette), « Crema di Grom » (crème pâtissière, grains de chocolat, biscuits) ou « Crema come una volta » (œufs, crème fraîche, zeste de citron). Autant le dire : nous avons été convaincus par la finesse et la texture des glaces, leur goût naturel et équilibré et la large variété des parfums au choix, allant du très classique au plus original, sans oublier quelques spécialités typiquement italiennes. C’est souvent à la qualité des parfums les plus classiques (vanille, chocolat, citron) que l’on mesure le sérieux d’un artisan glacier. Nous avons donc commencé par goûter précisément ces parfums-là et avons été conquis par la fraîcheur du sorbet citron, dont la finesse de goût le distingue très nettement des glaces de type industriel, ainsi que par l’onctuosité et l’intensité du « Cioccolato fondente », conçu à partir d’une des meilleures variétés de chocolat d’Amérique Centrale, l’Ocumare. Les autres parfums que nous avons testés ensuite étaient à l’avenant, entre la fraîcheur et la légèreté du sorbet melon et la subtilité des spécialités italiennes « Fiordilatte » (crème fraîche et sucre), « Crema di Grom » et « Crema come una volta », qui reposent avant tout sur la qualité des matières premières.

Enfin, côté prix, il faudra compter 3,70€ pour un petit pot et 7,50€ pour un grand. Le cornet, lui, commence également à 3,70€ et peut s’élever jusqu’à 5,70€. Des tarifs sans doute un peu chers pour le tout venant, mais justifiés par la qualité des produits proposés. On n’hésitera donc pas à s’accorder un petit plaisir à l’occasion d’une ballade au Jardin du Luxembourg.

GROM, 19 rue Soufflot, 75005 Paris. RER B, arrêt Luxembourg. Ouvert du lundi au jeudi de 11h à 23h, vendredi-samedi de 11h à minuit et dimanche de 10h à 23h.