image dvd la nuit des extra terrestresCaractéristiques

  • Réalisateur : Richard A. Colla
  • Avec : James Earl Jones, Estelle Parsons, Barnard Hughes, Dick O’Neill, Beeson Carroll
  • Éditeur : Elephant Films
  • Date de sortie DVD : 6 juillet 2016
  • Durée : 82 minutes

Image : 3/5

La rareté de La Nuit des Extra-Terrestres vaut à ce transfert quelques imperfections malheureusement inévitables. Rien qui ne puisse véritablement porter atteinte au visionnage cependant, car le principal est assuré : définition qui ne fait jamais défaut et contrastes forts. On est donc là face à un transfert pas foufou mais satisfaisant.

Son : 4/5

La Nuit des Extra-Terrestres est proposé en français et en version originale sous-titrée, et dans les deux cas en Dolby Digital 2.0 Mono. Nous sommes face à un téléfilm, donc l’ensemble est simple, et l’accent est mis sur les voix. Notons, par ailleurs, que la VF est tout à fait conseillée. Eh oui, on vous parle d’un temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître : le doublage pouvait être sacrément bon, fut une époque. Bien évidemment, on a droit à un peu de souffle, mais là encore rien de bien grave.

Bonus : 5/5

Comme pour Le Météore de la Nuit et Les Survivants de l’Infini on retrouve Christophe Lemaire pour un module cette fois-ci long de 28 minutes. Un bonus unique mais qui a la particularité de nous avoir à la fois amusé et informé avec panache. Le journaliste, clairement intéressé par le sujet de l’ufologie, nous plonge dans une sorte d’histoire de l’abduction, ses fausses pistes et les cas troublants. On adore.

Synopsis

Au début des années 60, Betty et Barney Hill, un couple d’américains mixte, souffrent d’étranges symptômes et de cauchemars, suite à étrange incident survenu au retour d’un voyage au Canada. Ils finissent par consulter le professeur Benjamin Simon, hypno-thérapeute. Les séances vont leur faire revivre leur enlèvement par des extra-terrestres…

image film la nuit des extra-terrestres

Le film

Voir La Nuit des Extra-Terrestres parvenir jusqu’à nous, voilà une surprise sur laquelle on ne comptait clairement pas tant sa tonalité que l’on peut qualifier de pointue, presque scientifique, ne peut que déboussoler au premier abord. L’histoire du couple Hill débute non pas sur la pellicule, mais dans la réalité, ce qui peut évidemment faire sourire et aurait pu accoucher d’une sorte de Rencontre du Troisième Type du pauvre, décrédibilisant un récit assez troublant pour être sans doute le récit d’abduction le plus étudié entre tous. Il n’en est rien et la forme de La Nuit des Extra-Terrestres se charge de ne pas égratigner le fond, mieux il en fait même sortir un thème inattendu comme nous allons le voir.

La Nuit de Extra-Terestres n’est pas plus un film de science-fiction qu’un film d’enquête. Une sorte d’aventure intérieure au cours de laquelle le spectateur est confronté non seulement à des faits étranges, et réels du moins dans leur pur déroulé (le contenu reste évidemment sujet à discussions). Cette quête de vérité prend place non pas dans l’action ou l’émotion… mais chez le psychologue, plus précisément un hypno-thérapeute. En effet, Betty et Barney Hill sont atteints d’amnésie partielle, et s’ils sont persuadés d’avoir été en contact avec une forme de vie d’un autre monde, ils voudraient savoir aussi ce qu’il en retourne pour ces zones d’ombre. Dès lors, La Nuit des Extra-Terrestres devient une suite d’hypnoses captivantes, de par leur contenu mais aussi (surtout ?) le jeu des acteurs.

image la nuit des extra-terrestresLa Nuit de Extra-Terrestres est la possibilité, pour le réalisateur Richard A. Colla, de donner à son récit plutôt marqué par le genre de la science-fiction, un écho tout autre. En effet, le couple Hill est mixte, ce qui pour l’époque (du téléfilm ou des faits), était malheureusement loin d’être aussi accepté qu’aujourd’hui. Les effets de cette discrimination se font particulièrement ressentir sur Barney, un homme afro-américain à l’aspect robuste et engagé pour la cause des droits fondamentaux. Ce rôle est interprété par un acteur que nous connaissons tous pour son visage si expressif (ses yeux en particulier), mais aussi pour sa voix rentrée dans l’inconscient collectif : elle a servi à doubler un certain Dark Vador notamment. Ce comédien talentueux donne à La Nuit des Extra-Terrestres un souffle social d’une belle justesse se trouve, donc, être le parfait écho à cette histoire d’extra-terrestres : aux USA, certains ne voyaient (voient ?)-ils pas les afro-américains comme des Hommes d’un autre monde ?

Il ne faut évidemment pas attendre de La Nuit des Extra-Terrestres qu’il nous donne une quelconque réponse nette et précise. Ce téléfilm s’attarde surtout sur la quête du souvenir des Hill, et finalement les incursions dans la pure SF, si elles sont bien présentes, se font un peu rares mais à chaque fois assez troublantes pour éveiller l’intérêt. Le rythme, typique des productions de ce genre, fait parfois un peu asthmatique et souffre de certaines longueurs dans le milieu de métrage. L’ensemble fait un peu daté certes, mais La Nuit des Extra-Terrestres possède de telles forces d’évocation, de casting et de fond, que cette totale découverte est un plaisir à parcourir pour les amateurs de SF… et d’ufologie. 

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato