image turquie gamescom 2016Comme nous l’avons vu dans notre news dédiée au programme Turkey loves Indies, la Turquie est un partenaire parfait pour la Gamescom 2016 (salon sur lequel le pays tient un stand de plus de 500 mètres carrés !) : actif, volontaire et loin des idées reçues qui se bousculent en ces temps troublés. Certes,, on ne retrouve pas encore de développeurs capables de soutenir le rythme et le coût d’une production « triple A », mais le monde change tellement vite que l’on ne peut qu’espérer que la situation évolue. Le jeu vidéo étant un parfait « réunificateur » (avant de se prendre un headshot par derrière dans DOOM, tout du moins), quelques entreprises turques sont présents sur place :

  • Taleworlds Entertainment, qui présente Mount & Blade 2 : Bannerlord sur le stand.
  • Gram Games, développeur de jeux mobiles à succès comme 1010!.
  • Panteon, dont les jeux mobiles MoBu et Legendary Team furent récompensés aux Kristal Piksel Video Game Awards en 2015.
  • No70 Games, qui montre son jeu d’aventure-horreur récemment greenlighté sur Steam : No 70.
  • Mildmania, dont on se rappellera les succès sur App Store avec Darklings et Rop.
  • Hologram, une entreprise fortement investie dans la réalité virtuelle.
  • Sont aussi présents : Simsoft, Game Looper, Digitoy Games, GamePro, Kodobur, Magiclab, UDO Games, et Reality Arts.
  • Melodika et Stüdyo 23, deux entreprises de doublage et de localisation.
  • PaybyMe, célèbre fournisseur de service de paiement en ligne local et de GIST.
  • Oyungezer, propriétaire de la chaîne de télé et du magazine gaming numéro 1 en Turquie.
  • Setimedia, la seule agence digitale spécialisée dans le secteur des jeux vidéo.
  • Conn, un fabriquant de liquides de refroidissement pour les PC gamings et de hautes performances.
  • Odtu Teknokent, Sanlab et STRS Teknoloji, des entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies et les logiciels.

Une présence bien affirmée donc, qui confirme que la Turquie s’ouvre bien plus qu’on ne veut bien nous le dire.