image couverture le scarabée d'or edgar allan poe folio juniorC’est un gigantesque classique de la littérature qui figure désormais au sein de la collection Folio Junior ! Le Scarabée d’Or, l’un des plus grands chefs-d’œuvre d’Edgar Allan Poe, rejoint donc ces petits formats dont la réputation d’excellence, côté qualités éditoriales, n’est plus à démontrer. L’occasion parfaite pour se plonger dans ce court roman où convergent récit d’aventure et ambiance mystérieuse.

Le Scarabée d’Or suit le point de vue d’un narrateur qui s’intéresse au cas de William Legrand, fils d’une ancienne famille puissante aujourd’hui déchue. Alors qu’il erre sur une plage de l’île Sullivan, il découvre un scarabée exceptionnel : intégralement fait d’or. Dès lors, l’homme semble peu à peu perdre la raison, ne cesse de réciter des suites de chiffres apparemment insensées. Alors que William fugue des jours entiers, ses amis Jupiter et le narrateur, l’accompagnent dans l’une de ses escapades aventurières. Ce qu’ils prenaient pour un coup de folie va très vite s’avérer beaucoup plus perspicace que ce qu’ils imaginaient…

Un classique de la littérature anglo-saxonne, à portée des collégiens

Le Scarabée d’Or, voilà une nouvelle que l’on peut sans peine qualifier de séminale. On retrouve son influence chez Robert Louis Stevenson, ou encore dans les œuvres de Jules Verne. Le style d’Edgar Allan Poe s’y révèle incroyablement maîtrisé : sa description des lieux est édifiante, fait naître un véritable souffle épique. Le fait de garder l’anonymat du narrateur est une corde efficace, ainsi le lecteur peut prendre corps au sein de cet avatar fait d’encre et de papier, et vivre le mystère pleinement. Celui-ci porte la marque de ce génial narrateur que fut Poe : en partant d’une base qui ne demanderait qu’à plonger dans le fantastique le plus pur, en faisant exprès de l’invoquer avec malice, l’auteur n’en garde pas moins le réel comme ligne de conduite. Dans Le Scarabée d’Or, tout est logique, tout s’explique, c’est l’esprit du lectorat qui est mis à l’épreuve et non sa propension au fantasme.

Le Scarabée d’Or fut traduit par Charles Baudelaire lui-même, ce qui assure à l’ouvrage un phrasé soutenu mais loin d’être inabordable. Seules interventions de l’éditeur, des notes de bas de page viennent préciser certains petits éléments, notamment de mesure, qui pourraient perdre le jeune lecteur. Car cette édition se destine à un lectorat de collégiens, n’oublions pas que le programme 2016 de la classe de 4ème réserve une place importante au récit fantastique. Tout a été pensé pour que l’élève soit mis dans les meilleures dispositions, surtout grâce à un carnet de lecture précieux, divisé en deux parties : « Sur les traces d’Edgar Allan Poe », qui revient succinctement sur le parcours de cet écrivain aussi brillant que maudit, et  « Entre récit d’aventures et récit d’investigation » qui aborde, elle, plus précisément Le Scarabée d’Or en se penchant sur sa structure, mais aussi son sens du suspense. Si l’on ajoute quelques illustrations très stylisées signées Rémi Courgeon, et un rapport qualité-prix plus que satisfaisant, alors on ne peut que vous conseiller de vous ruer sur cette sortie (et d’enchaîner sur le recueil Histoires Extraordinaires).

Le Scarabée d’Or, écrit par Edgar Allan Poe, traduit par Charles Baubelaire. Aux éditions Gallimard Jeunesse, collection Folio Junior, 96 pages, 3 euros. Sortie le 25 août 2016. 

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato