image tome 3 choubi-choubi mon chat pour la vieUne récréation distrayante et amusante

On l’a vu tout récemment avec le premier tome de Carnet de Chats, le manga est aussi l’ami des animaux, et des chats tout particulièrement. Avec la série Choubi-Choubi : Mon chat pour la vie, on aborde un style tout à fait spécifique, le Josei. Manga à destination des femmes de 15 à 16 ans, cette catégorie induit un traitement léger, parfois pas dénué de sens mais surtout apte à apporter une dose de bonne humeur.

La sortie de ce troisième tome de la série Choubi-Choubi : Mon chat pour la vie est l’occasion de resituer le contexte à la fois de ce manga, mais aussi sa place dans l’œuvre de son auteure. Après sa saga Chi, Konami Kanata revient à ses amours félines avec une série plus ou moins fleuve née en 1990 et, terminée au Japon depuis le douzième tome. On fait la connaissance de Choubi-Choubi, une chatte bien dodue qui rythme les journées d’une personne âgée bien portante. On ne trouve pas réellement de fil rouge, même si le lecteur pourra s’apercevoir, s’il est attentif, que les saisons filent comme le temps.

Choubi-Choubi : Mon chat pour la vie T3 est une véritable récréation, le genre d’œuvre qui procure une bonne grosse dose de bonne humeur certaine. La chatte visiblement bien nourrie ne parle pas, ne s’exprime que par des miaulements très expressifs, au point que le lecteur pourra sans mal décrypter les sentiments de l’adorable et espiègle animal. On est clairement dans de la tranche de vie de chat, mais cette fois-ci avec un côté exalté clairement fait pour faire sourire le lecteur, plus que pour l’émouvoir.

image soleil manga tome 3 choubi-choubi mon chat pour la vieUn manga au minimalisme chat-rmant

Choubi-Choubi : Mon chat pour la vie T3 est habité par pas moins de 24 chapitres, pour autant de courtes histoires en 6 pages. On est véritablement dans du récit en instantané : Choubi-Choubi trop gourmande et qui s’en brûle la patte, Choubi-Choubi qui doit s’abriter d’une averse sous une niche habitée par un chien etc. C’est ce genre de petite sucrerie, tendre et pleine d’humour, qui nous happe du début à la fin. Certaines sont évidemment plus réussies que d’autres, mais l’impression globale laissée par cette savoureuse lecture est plutôt homogène qualitativement.

L’auteure Konami Kanata s’occupe non seulement des histoires de Choubi-Choubi : Mon chat pour la vie T3, mais aussi de ses dessins. Le style est cartoonesque, très expressif, avec des mimiques parfois très marquées. Le visage de la boule de poils est une véritable palette à expressions, le trait très net de l’auteure s’en sert comme d’un transmetteur idéal vers le lecteur. Le focus est fait sur Choubi-Choubi, mais il se dégage de ce manga une réelle gestion de l’environnement, sciemment décrit avec minimalisme. Peu nombreux, les personnages sont pourtant tous très facilement mémorables, preuve ultime que Konami Kanata a réussi à insuffler à sa série une véritable âme.

Notons que Choubi-Choubi : Mon chat pour la vie T3 se termine sur une petite histoire hors-sujet, que la mangaka déclare avoir exhumé de ses fonds de placard. Sans félin, donc, mais un chapitre bonus intéressant pour mieux capter la personnalité de Konami Kanata. Intitulé « Démona, habitante des monts piteux », ce court récit est là encore marqué par un humour certain, et même teinté d’un petit esprit moqueur. On peut donc affirmer que l’on se trouve là face à une charmante lecture, distrayante et amusante, que nous conseillons comme une virgule dans un quotidien qui n’en réserve que peu.

Choubi-Choubi : Mon chat pour la vie T3, scénarisé et dessiné par Konami Kanata. Aux éditions Soleil Manga, sortie le 14 septembre 2016, 160 pages. 7,99€ 

Natacha Fleurot

Natacha Fleurot

Diplômée en Lettres Modernes, Natacha Fleurot rejoint la rédaction de Culturellement Vôtre fin 2015. Spécialisée dans les oeuvres jeunesse, young adult ainsi que la fantasy, elle réalise de nombreux articles dans les rubriques Livres et Cinéma. Passionnée de cuisine, elle teste aussi régulièrement des livres de cuisine et écrit dans la catégorie Food de la rubrique Lifestyle.
Natacha Fleurot