Un jeu de cartes à collectionner bien plus complexe qu’il n’y paraît

image evolutions jcc pokemon

Ah, Pokémon. Dans le genre licence qui aura marqué plus d’une génération, voilà certainement l’une des reines. Que vous soyez trentenaires (oui, vous !), ou que vous soyez encore un minot, vous connaissez obligatoirement Pikachu et l’univers dont cette drôle de souris jaune est la mascotte. Mieux, quel que soit votre âge, si vous êtes un joueur de jeux vidéo vous avez sûrement déjà retourné l’une des itérations de cette série vidéoludique signée Game Freak. Et, pour aller encore plus loin, vous avez aussi certainement été, ou êtes encore en possession d’un bon paquet de cartes à collectionner (ou J.C.C.) Pokémon. Si les fondus de la licence savent très bien que ce jeu a, aujourd’hui, pris une dimension fascinante, faisant l’objet d’un véritable enjeu compétitif pratiqué très sérieusement lors de conventions dédiées, ce n’est peut-être pas le cas d’un public plus lambda. Chez Culturellement Vôtre, on avoue en être resté au stade de la collection, vous savez dans la cour de récréation quand il fallait être très perspicace pour échanger ce fichu Rattatac contre ce Racaillou qui faisait tant envie. Dès lors, on a profité de la sortie de la nouvelle extension, intitulée XY – Évolutions pour enfin tenter de comprendre ce phénomène.

Avant de décrire ce que cette extension XY – Évolutions apporte de neuf, attardons-nous un peu sur le jeu de cartes à collectionner Pokémon, survolons un peu ses règles histoire d’être au fait. Tout d’abord, il vous faudra un deck de 60 cartes. Nous vous conseillons fortement d’investir dans un « deck à thème », qui sort à l’occasion de cette extension et vous apportera une sorte d’offre tout-en-un permettant de lancer de suite une partie contre un adversaire. On y trouve, le tout dans deux possibilités de deck (intitulés Puissance Pikachu et Mêlée Mewtwo) :

  • Soixante cartes
  • Une liste des cartes
  • Une pièce métallisée
  • Des marqueurs de dégâts
  • Un tapis de jeu et règles, pour deux joueurs
  • Une carte à code pour jouer en ligne avec ce deck
  • Un étui à cartes

Bref, de quoi débuter sereinement, même si vous comprendrez rapidement que, pour vaincre avec panache, il vous faudra évidemment tenter votre chance en craquant, de temps en temps, pour un paquet de 10 cartes supplémentaires. Le but est de former un deck qui puisse s’adapter à votre tempérament mais aussi, bien évidemment, d’être accompagné par nos Pokémon préférés. Il faut d’ailleurs préciser ici que la nostalgie bat son plein avec cette extension XY – Évolutions, qui reprend l’aspect des cartes sorties en 1996. Purée, vingt ans.  Mais les coups de foudre pour ces apparences « à l’ancienne » attendront : il faut en priorité se constituer une équipe solide. Une fois que la tâche est accomplie, il ne reste plus qu’a trouver un autre joueur qui, lui aussi, devra être en possession d’un deck de 60 cartes. Puis… que le meilleur gagne !

image test jcc pokemon

Côté règles, le jeu de cartes à collectionner Pokémon nous a carrément bluffé par sa richesse que l’on qualifiera d’impressionnante, au point de pouvoir faire un peu peur lors du premier contact. Il ne suffit pas d’avoir un Leviator dans sa manche (bon, c’est toujours mieux qu’un Magicarpe, on le concède) pour gagner une partie, il va falloir faire preuve de plus de tactique. Si l’on vous dirigera vers une page qui propose le téléchargement des règles dans un document PDF jusqu’au-boutiste et très bien fichu, écrivons que le but d’une partie est simple : écraser l’adversaire. Pour ce faire, vous avez trois solutions :

  • Récupérer toutes vos cartes Récompense (6 cartes que le joueur doit sortir de son deck, avant de les placer face caché sur le tapis de jeu).
  • Mettre K.O tous les Pokémon en jeu de l’adversaire.
  • Constater que l’adversaire n’a plus aucune carte dans son deck au début de son tour.

Plutôt simples sur le papier, ces buts ne sont pourtant pas atteignables sans une connaissance approfondie non seulement des règles, mais aussi des cartes Pokémon. On n’y faisait pas spécialement attention étant plus jeune, mais vous remarquerez que les cartes sont truffées d’indications, d’informations qui, vous le constaterez dans les règles complètes, ont toute une utilité. Si vous êtes débutants, on vous conseille fortement de vous faire accompagner d’un joueur qui maîtrise parfaitement le jeu et ses (très) nombreuses subtilités, sous peine de vous faire balader et, encore pire, de passer à côté d’éléments qui pourraient jouer en votre faveur. C’est un peu le petit reproche que l’on pourrait faire à ce J.C.C. Pokémon : les premières heures sont sans pitié avec les noobs.

image convention jcc pokemon

Et cette extension XY – Évolutions alors, côté contenu qu’apporte-t-elle côté nouveaux contenus, vous demandez vous ? De nouvelles cartes Pokémon bien évidemment, que nous vous décrivons :

  • 4 nouveaux Pokémon Turbo : ces nouvelles cartes Turbo, qui incluent notamment une orientation horizontale, un motif brillant unique et des illustrations simili-dorées, comprennent Feunard Turbo, Mackogneur Turbo, Staross Turbo et Nidoking Turbo. Ces cartes donnent aux Pokémon évolués plus de puissance, car elles ajoutent des PV, des attaques ou des talents supplémentaires aux attaques existantes du Pokémon (similaire à Niv.X de la série Diamant et Perle).
  • De nouveaux Pokémon Méga-Évolution : Méga-Flagadoss-EX et Méga-Roucarnage-EX font leurs débuts dans le JCC Pokémon, alors que Méga-Florizarre-EX, Méga-Dracaufeu-EX et Méga-Tortank-EX réapparaissent dans un cadre classique. Des cartes Lien Spirituel, qui permettent une Méga-Évolution sans pour autant terminer votre tour, seront disponibles pour tous les Pokémon Méga-Évolution de cette extension.
  • De nouveaux Pokémon-EX : Flagadoss-EX et Roucarnage-EX font leurs débuts dans le JCC Pokémon, et de nouvelles versions de Mewtwo-EX et Dracolosse-EX apparaissent dans l’extension. Florizarre-EX, Tortank-EX et Dracaufeu-EX, qui ont été lancés dans la série XY, vont, quant à eux, réapparaître.

On aura donc de quoi faire avec cette extension XY – Évolutions, et surtout nous avons pu constater que le but était de garder une cohérence, ne surtout pas déséquilibrer le jeu ni favoriser qui que ce soit. Que les joueurs pointus soient donc rassurés : les conventions ne seront pas prises d’assaut par des dresseurs avantagés. Au final, on a été très surpris par la complexité de ce J.C.C. Pokémon, bien loin de l’image toute douce, voire simpliste, que certains ont pu véhiculer. C’est même tout le contraire, et peut-être ce qui pourra en rebuter certains : le premier contact est du genre brutal, sans pitié pour le nouveau venu qui risquera de repartir dans les jupes de sa mère s’il n’est pas armé d’une certaine patience. Si votre humble serviteur doit encore continuer son apprentissage avant de pouvoir espérer « peser dans le game », il faut bien signifier que l’ensemble présente assez d’atouts (notamment nostalgiques, ne le cachons pas) pour présenter un bel intérêt, et surtout un vrai challenge. Bon, par contre, loin des conventions, ce n’est clairement plus de notre âge…

Pour avoir accès au PDF des règles complètes du J.C.C. Pokémon, c’est à cette adresse : http://www.pokemon.com/fr/jcc-pokemon/regles.

L’intégralité de l’extension XY – Évolutions sera disponible dans le J.C.C. Pokémon Online lorsque l’extension sortira en magasin.

L’extension XY – Évolutions sera disponible le 19 novembre 2016

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato