image verre bistrotea thé de ceylan en stickAu début des années 90, la société Bistrozucher, qui propose du sucre en stick, à l’idée de développer le concept du thé en stick, le TPOD (Tea Portion of Design), qui permettrait d’infuser directement celui-ci dans la tasse sans avoir besoin de cuillère puisque le sachet-infuseur remplacerait également celle-ci afin d’obtenir un thé parfaitement infusé. C’est ainsi que la marque Bistrotea voit le jour quelques années plus tard.

Bien loin des sachets de thé de la grande distribution, dont la saveur est moindre, Bistrotea propose aujourd’hui une gamme assez complète de thés de Ceylan de haute qualité, issus des meilleures plantations du Sri Lanka, et dont certains (les thés verts) sont bio, tandis que le conditionnement se fait sur place. Les feuilles de thé entières sont coupées avec soin afin de rentrer dans le TPOD, dont le design élégant le rapproche des filtres métalliques plongeants que l’on utilise pour infuser le thé dans les mugs. De qualité, cet emballage résistant à l’odeur neutre permet de préserver au mieux les qualités du thé lors de l’infusion. Son utilisation est simplissime : on poser le stick dans sa mug, on verse de l’eau (de préférence minérale, ou distillée) à 100° à l’intérieur et on remue le stick de 3 à 5 minutes en faisant des ronds pour une infusion optimale, avant de le retirer et le remettre dans son enveloppe refermable. Chaque stick peut ainsi être réutilisé au moins une fois, ce qui le rend très économique puisqu’une boîte de 16 sticks à 6.50 euros permettra donc d’infuser le double de tasses au minimum.

De nombreux coffrets sont disponibles, que ce soit des paquets de 16 sticks d’un thé au choix, ou bien des assortiments de thés différents. C’est ainsi que nous avons testé cinq thés (thé noir Earl Grey, thé rouge vanille pêche,thé vert menthe, thé vert gingembre et thé vert citronnelle) que l’on peut retrouver dans différents coffrets. Nous commençons donc par les thés verts, disponibles dans un coffret trio sur le site de Bistrotea.

Dégustation des thés : des thés de qualité, une utilisation simple et pratique

image coffret trio thés verts bistroteaLe thé vert gingembre surprend agréablement par sa fraîcheur et son goût naturel, renforcée par sa petite touche d’acidité, que l’on retrouve également de manière plus discrète dans le thé vert citronnelle. Comme précisé plus haut, les thés verts Bistrotea sont issus d’une plantation bio au Sri Lanka, gage de qualité. Par ailleurs, le thé Ceylan contient le plus haut niveau antioxydant trouvé dans un thé, ce qui en fait un véritable allié santé. On pourrait alors penser qu’un thé possédant de telles propriétés pourrait posséder une certaine amertume, mais, en ce qui concerne les thés verts Bistrotea, il n’en est rien : le goût reste tout à fait équilibré en bouche et les notes fruitées de chacun d’entre eux se détachent parfaitement pour révéler toute la saveur de ce thé parfait pour commencer la journée. Le thé vert menthe est lui aussi très satisfaisant et se distingue là encore par sa qualité. Contrairement aux deux autres cependant, son goût a tendance à devenir plus amer si jamais vous oubliez le TPOD dans votre mug, même s’il restera tout à fait buvable (même au  bout de 15-20 minutes !), ce qui est loin d’être le cas de tous les thés de ce type. Pour un goût plus équilibré, nous vous conseillons cependant de le faire infusé jusqu’à 5 minutes.

Le thé rouge vanille pêche est quant à lui peut-être notre préféré par son incomparable douceur et l’alliance parfaite de la pêche et de la vanille, qui sont là encore à mille lieux des arômes chimiques et très sucrés de certaines marques. La fraîcheur de la pêche s’impose en premier, mais la douceur caractéristique de la vanille reste longtemps en bouche, tandis que la rondeur du thé rouge envoûte les papilles. C’est un thé réconfortant, parfait en hiver, que l’on pourra déguster lors d’un goûter, avec des gâteaux, ou même au petit déjeuner.

Enfin, le thé Earl Grey se distingue par son évidente finesse – ce qui n’était pas gagné au départ étant donné que l’auteure de cet article ne raffole pas vraiment de l’Earl Grey, dont l’amertume (différente de celle des thés boisés ou fumés) peut indisposer certains palais. Son goût est bien dense et la pointe d’amertume est présente, mais elle ne prend jamais toute la place, ce qui permet d’en apprécier véritablement toutes les nuances. Il s’agit donc là encore d’un thé équilibré, de très bonne qualité. On constatera par ailleurs que le stick de ce thé précis peut facilement être infusé 3 fois, légèrement plus que les thés verts donc, que l’on préférera utiliser 2 fois pour une infusion de 5 minutes.

Cette découverte de la marque Bistrotea est donc tout à fait positive : non seulement les prix pratiqués sont tout à fait raisonnables, mais la qualité, qui n’a rien à envier à celle des thés en vrac, est véritablement au rendez-vous. Pratique, le TPOD permet d’infuser le thé pour une mug ou un verre de manière très simple, sans avoir recours à une boule à thé ni à une cuillère à café puisque non contents de remplacer cette dernière, les sticks ne gouttent pas. Grâce à une enveloppe refermable qui épouse leur forme, on pourra facilement les embarquer sans boîte dans la poche de notre sac à main afin de boire du thé au travail, en week-end, etc. Une marque de thé à découvrir de toute urgence donc !

Les thés et coffrets Bistrotea sont vendus en ligne et dans différents points de vente, comme La Grande Épicerie à Paris. Liste des points de vente disponible ici 

Natacha Fleurot

Natacha Fleurot

Diplômée en Lettres Modernes, Natacha Fleurot rejoint la rédaction de Culturellement Vôtre fin 2015. Spécialisée dans les oeuvres jeunesse, young adult ainsi que la fantasy, elle réalise de nombreux articles dans les rubriques Livres et Cinéma. Passionnée de cuisine, elle teste aussi régulièrement des livres de cuisine et écrit dans la catégorie Food de la rubrique Lifestyle.
Natacha Fleurot