image affiche the unseenCaractéristiques

  • Réalisateur : Geoff Redknap
  • Avec : Aden Young, Camille Sullivan, Julia Sarah Stone, Ben Cotton, Max Chadburn, Alison Araya, Maxwell Haynes, Kurt Ostlund, Eugene Lipinski, Nicolas Baric
  • Durée : 104 minutes
  • Année de production : 2016
  • Genre : Fantastique

Synopsis

Persuadé qu’il devient invisible, un homme solitaire décide de retrouver sa fille, disparue sans laisser de trace. Parviendra-t-il à résoudre le mystère en dépit de son état physique instable ?

La critique

Après le film de scénariste avec Realive, on aborde un film d’artiste SFX avec The Unseen. Le réalisateur, Geoff Redknap, vient en effet de l’univers des effets spéciaux, où il a fait ses armes notamment sur Deadpool. Seulement, comme souvent l’artiste n’était pas très en osmose avec la vision de la production actuelle, laquelle aime à penser que, puisque tout est faisable grâce aux CGI, tout se doit d’être montrable. Une grossière erreur évidemment, et nous allons voir que The Unseen est de ces films qui aiment à le rappeler.

The Unseen se réapproprie une figure mythique afin d’en tirer une matière qui puisse faire penser à de l’originalité. Réussi, cet exercice peut donner de bon films (comme Transfiguration), mais s’il y a échec le film risque de devenir un véritable parcours du combattant pour le spectateur. Bonne nouvelle, la deuxième possibilité n’est pas d’actualité dans l’œuvre ici traitée. Geoff Redknapp a au moins réussi à bien capter les codes de l’homme invisible, afin d’en jouer du mieux possible. On retrouve ce pouvoir qui, finalement, peut s’avérer utile, mais l’évolution de Bob sort de ce qu’on a un peu l’habitude de voir, notamment dans les grands classiques de la Universal. Accepter ce « pouvoir », c’est aussi accepter sa situation familiale, et surtout reprendre contact avec sa fille.

Afin de rendre la formule assez intéressante pour ne pas tomber dans l’œuvre sociale fortement dépressive (l’équilibre est parfois très proche de la rupture), The Unseen délivre une problématique qui puisse donner à Bob toute la possibilité d’utiliser son bien étrange pouvoir. Le scénario est problématique, car trop brouillon et pas assez mis en valeur, mais le film est tout de même maintenu à flots par une belle énergie. On aurait apprécié en savoir plus sur l’invisibilité dévorante de Bob Langmore, d’autant que tout le passage dans l’hôpital, au sein duquel les réponses sont potentiellement contenues, contient une véritable force évocatrice mais finalement The Unseen passe plus de temps sur des événements plus réalistes. Et c’est bien dommage.

The Unseen n’est donc pas un film parfait en tous points, mais ses qualités réussissent à faire oublier les errances, notamment celles d’un scénario qui manque de clarté. Tout le conflit avec les trafiquants ne possède que peu de forces, et celui lié à la fille de Bob est carrément sous-traité. Pourtant, on est sorti assez charmé par The Unseen, dont les qualités purement visuelles nous ont bien transporté. Évidemment, les SFX sont une réussite, on n’en attendait pas moins de Geoff Redknap. Mais, surtout, ils sont intelligemment imaginés, avec un recours aux CGI mais pas seulement : quand les effets peuvent être effectués en live, ils le sont. Ainsi, la transformation lancinante de Bob reste crédible tout du long, jusqu’à une fin aboutie et émouvante. The Unseen est, donc, ce genre de petit film dont la découverte est carrément indiquée.

image the unsee 

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato