image food wars saison 1 partie 2Caractéristiques

  • Réalisateur : Yoshitomo Yonetani
  • Éditeur : Kazé
  • Date de sortie DVD : 30 novembre 2016
  • Durée : 250 minutes

Image : 5/5

Le coffret comporte 3 DVD pour 12 épisodes, donc 4 par galette, ce qui assure une bonne qualité de définition. Autre point très important : la colorimétrie, qui ne devait pas flancher une seule seconde. Heureusement, c’est le cas de cette édition très aboutie.

Son : 4/5

Food Wars : saison 1, partie 2 est proposé en version française et japonaises, toute deux dans un Dolby Digital 2.0 sans autre défaut que le petit manque de relief dû à ce format. On ne saurait que trop vous recommander la version originale sous-titrée, au doublage plus pêchu.

Bonus : 3/5

Comme bonus, Kazé a opté pour un coffret luxueux. En effet, l’écrin dans lequel les DVD repose comprend un anime book de 64 pages, qui vous en apprendra plus sur les différents épisodes, les personnages et les décors. Chacun de ces élément est accompagné de croquis et d’une description en quelques lignes.

Synopsis

Ils ont beau faire partie de la plus prestigieuse école gastronomique du Japon, les élèves de Tôtsuki n’en restent pas moins des étudiants qui ont des examens à passer et à réussir. Après de nombreux duels, tests et défis culinaires, Sôma fait son petit bonhomme de chemin au sein de l’école et gagne en popularité, au grand dam d’Erina Nakiri. La fin de l’année scolaire approche et tous les élèves de seconde partent dans un camp culinaire pendant une semaine. Tous les étudiants ont pour objectif de valider leur année et surtout d’être sélectionnés pour le plus grand événement de Tôtsuki : les élections d’automne. Seuls les 60 meilleurs élèves de seconde seront élus !

La série

Deuxième partie de saison pour Food Wars, l’un des animés les plus fous du moment, et les plus suivis par la même occasion. Il faut bien dire que le concept a tout pour faire mouche : imaginez le mélange, pas si improbable que cela, entre l’énergie d’un shonen et la passion pour la cuisine qui, dorénavant, se retrouve un peu partout (télé, livres, et même jeux vidéo). Cela ne pouvait qu’accoucher d’un résultat savoureux…

dans cette deuxième partie de première saison de Food Wars, on reprend contact avec les élèves de Tôtsuki un peu plus sous pression qu’auparavant. En effet la fin d’année approche à grand pas et tout le monde ne pense plus qu’à une chose : les élections d’automne. côté histoire cela évolue donc, même si l’on ne peut toujours pas parler de fil rouge très accrocheur. On retrouve le jeune prodige Sôma, toujours aussi impliqué dans son but de dépasser son papounet dans la maîtrise gustative, et peinant toujours à se démarquer des archétypes du Shonen. Seulement voilà, c’est clairement le but recherché par le réalisateur Yoshitomo Yonetani, qui joue avec ces codes afin de nous livrer là une série à l’efficacité redoutable.

image test food wars saison 1 partie 2

Food Wars dévoile tout son potentiel lors des joutes culinaires, qui sont autant d’occasion de rire, d’être mis sous tension et d’apprendre quelques éléments pour les plus cuisiniers d’entre vous. Notamment, si, comme votre humble serviteur, vous ne captez pas grand chose au monde de la cuisine. Ces combats résultent sur des séquences de réactions au plats qui font se gausser le spectateur, de par le ton très exagéré tout à fait maîtrisé (ah, ces tentacules). Il faut voir tout le passage du jugement du plat d’Akira Hamaya, on ne vous spoile rien mais c’est dantesque. Alors certes, certains hurleront à la facilité, à la quasi-nudité pas spécialement justifiée, voire même au fan service. Mais qu’importe, l’ambiance est si assumée, le délire si poussé, qu’il faudrait être un véritable rabat-joie pour ne pas y trouver son bonheur.

Du côté du pur récit, Food Wars est fidèle à sa philosophie : le scénario n’est jamais plus dominant que le thème de l’animé : la cuisine. Cela se sent tout particulièrement dans l’écriture des personnages secondaires, très superficielle même s’ils sont hauts en couleurs. En même temps, on se fiche un peu de l’évolution des protagonistes et autres rebondissements quand, dans le même temps, Food Wars réussit parfaitement à décrire les saveurs, c’est surtout là qu’on l’attendait. Aussi, en terme de pur rythme, cet animé est un modèle : on ne s’ennuie jamais. Enfin, on ne pouvait pas oublier d’aborder le gros travail effectué sur l’animation, d’une belle fluidité. Les couleurs sont vives mais n’agressent jamais, le characher-design fonctionne à merveille (surtout dans les derniers épisodes). Ainsi, il nous tarde de découvrir la saison 2 de Food Wars, surtout que le final de la première promet bien du renouvellement…

image coffret food wars saison 1 partie 2 

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato