image punisher l'histoire secrèteUn ouvrage qui fait (re)naître la passion

Depuis plus d’un an que Culturellement Vôtre est devenu réellement un site actif, on a pu se rendre compte qu’une poignée d’oeuvres nous ont marqué non seulement pour leurs qualités, mais aussi pour la matière plus profonde qui, indubitablement, laisse cette empreinte qui nous marque pendant des années. On peut citer le film Tu ne tueras point, ou le jeu The Last Guardian, par exemple, dont les traitements hantent encore votre humble serviteur à l’heure actuelle. Ne faisons pas durer le suspens, ces quelques mots d’introduction servent à signaler que Punisher : l’histoire secrète rentre dans cette catégorie d’oeuvres importantes, et nous allons voir pourquoi.

Il faut tout d’abord éclairer un minimum ce qui a motivé Punisher : l’histoire secrète, donc aborder l’auteur, Jérémie Damoiseau. Outre que l’on a pu le rencontrer, on a pu vérifier à cette occasion sa grande cinéphilie et cette passion pour le cinéma d’action de ce que, chez Culturellement Vôtre, nous appelons l’Age d’Or du cinéma d’action. Et, on doit le signaler : il a travaillé chez Metropolitan Export, et plus précisément chez HK Video, collection vénérée à la rédaction. La vie est parfois faite d’opportunités et, sans rentrer dans les détails, écrivons que l’auteur a effectué des années de recherches qui ont abouti au socle nécessaire pour que ce Punisher : l’histoire secrète puisse sortir. Sans appuis dans le monde l’édition (et c’est un véritable scandale, comme nous allons le voir), l’auteur a dû passer par l’auto-édition, via Books On Demand. On peut donc écrire que l’auteur tient au sujet qu’il développe, et c’est là l’une des première forces de l’ouvrage à souligner : on sent, tout du long, une envie débordante, une énergie qui se cache derrière le traitement objectif des faits récoltés. De la passion, tout simplement, et du genre communicative.

Punisher : l’histoire secrète revient en grande profondeur sur le premier film adaptant cet anti-héros de chez Marvel. Le film, sorti en 1989, est parfois discuté, raillé par les fans (très) obtus de la Maison des Idées, et ces années de dénigrement ont accouché sur un préjugé : Punisher serait un film médiocre. Si l’on ne fera pas de ce métrage un grand chef-d’œuvre non plus, écrivons que cette idée reçue fait partie des plus injustes entourant certaines œuvres de cinéma. Oui, l’anti-héros qu’incarne le surprenant Dolph Lundgren (Rocky 4, Le Scorpion Rouge) n’affiche pas le costume de la bande dessinée, et après ? Un film à réhabiliter, c’est une certitude, et qui aurait eu toute sa place dans notre Ciné-club (qui va bientôt reprendre, sachez-le). Seulement, tout ce qu’on pourrait en dire ne pourrait que s’avérer en-deça du travail qu’a effectué Jérémie Damoiseau : une étude approfondie jusque dans les moindres détails, de la naissance du projet jusqu’à la rumeur d’une suite.

Un livre complet, fun, qui se dévore allégrement

image dolph lundgren punisher

Punisher : l’histoire secrète est un livre incontournable pour tout amateur de cinéma d’action, mais aussi pour tout cinéphile qui se respecte. Une phrase que l’on veut sciemment emplie de fermeté, car ce qui s’en dégage est purement nécessaire. Nous allons voir que l’ouvrage regorge d’anecdotes sur le Punisher réalisé par Mark Goldblatt (monteur doué et respecté, notamment de Terminator 2, Hurlements, Starship Troopers, mais aussi réalisateur du sympathique Flic ou Zombie) mais cette lecture va, au fond, encore plus loin que l’objectif initial : il parle du film d’action. A travers les pérégrinations de New World Pictures, société de production indépendante qui aura grandement et salutairement contribué pour la série B, c’est tout ce cinéma que l’on qualifie « de genre », et plus particulièrement d’action, qui est abordé. Jérémie Damoiseau nous fait remonter le temps, notamment à une époque où les héros de ces films n’étaient pas encore la cible d’éléments sociétaux perturbateurs (attention à ne pas froisser untel, ni celui-ci, ni celle-là, etc). Et si quelques éléments nous font dire que certains agissements n’ont pas beaucoup évolué (ah, le pouvoir des projections test !), on est aussi surpris tout du long de certains comportements. Sans trop en dévoiler, Punisher : l’histoire secrète est ce genre d’œuvre qui, à travers un sujet très précis, donne une matière analytique à la fois savoureuse, engageante (quel plaisir !) et encourageante.

Et si l’auteur parvient à un tel résultat, c’est parce que son ouvrage est, pour paraphraser l’excellente Hélène Merrick (plume chez feu Starfix notamment, qui signe la préface du livre) « une étude détaillée et passionnante ». Vous allez apprendre une tonne d’informations en lisant Punisher : l’histoire secrète, et pas mal totalement inédites, que nous vous laisserons découvrir. De la volonté d’adapter les comics au cinéma, des différents acteurs évoqués, des multiples montages, des crispations de scénaristes, des interrogations d’un Dolph Lundgren pas très content de l’image qu’on lui a collé après Les Maîtres de l’Univers, et bien plus (mais alors bien plus) encore : les 160 pages forment un grand tout sidérant, qu’on lit frénétiquement jusqu’au bout de la nuit. Car c’est là l’une des forces du livre : il est d’un fun à toute épreuve, de par son sujet bien évidemment mais aussi grâce à la plume de Jérémie Damoiseau, narrateur tout autant qu’anecdotier, conteur qui nous propulse dans un temps cinématographique que l’on peut regretter. D’où notre grand, très grand étonnement quand il faut se rappeler que Punisher : l’histoire secrète est une œuvre qui n’a pas intéressé un éditeur, fusse-t’il spécialisé ou non…

Si l’on ajoute que le livre est parsemé de photographies (en noir et blanc) rares, notamment des clichés de promotion, alors on obtient une œuvre tout bonnement indispensable. Quand on arrive au bout de Punisher : l’histoire secrète, on se prend à rêver de retrouver sa collection de magazines Impact, on fait la liste de ces films d’action des années 80-90 qu’on aimerait revoir au plus vite, et on se dit que, bon sang, les icônes de cinéma pétaradant étaient bien plus classes fut une époque malheureusement révolue. Et, au-delà même de ce sentiment nostalgique, on est aussi impressionné par le travail effectué par Jérémie Damoiseau, qui fait passer la plupart des making-of hantant nos Blu-ray pour ce qu’ils sont : de vulgaires travaux promotionnels sans saveur. Et pour retrouver le goût de creuser un film jusqu’au trognon, Punisher : l’histoire secrète est recommandé d’urgence !

Punisher : l’histoire secrète, écrit par Jérémie Damoiseau. Préface signée par Hélène Merrick. Aux éditions Books On Demand, 164 pages, 18.99 euros. Sortie le 4 octobre 2016. 

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato