image couverture ma cuisine top chrono masterchef éditions solarUn recueil de recettes pour des repas express

Parmi les nombreux livres de cuisine publiés depuis le mois dernier aux éditions Solar, Ma cuisine Top Chrono, qui sera en librairie dès le 16 février, promet d’intéresser les personnes pressées et pas forcément adeptes des fourneaux, qui souhaitent trouver des idées pour des repas à l’improviste, ou tout simplement au sein d’une semaine chargée.

Cet ouvrage collectif, publié au sein de la collection Masterchef de l’éditeur, réunit ainsi pas moins de 120 recettes (30 entrées, 60 plats, 30 desserts), classées en fonction de leur temps de préparation : 10, 20 ou 30 minutes. Comme plusieurs ouvrages à thème de Solar, Ma cuisine Top Chrono se présente, au moins en partie, comme un recueil de recettes issues d’autres livres de l’éditeur (notamment d’autres titres Masterchef), d’où les longs crédits de la fin nommant les 28 auteurs culinaires ayant conçu les recettes, ainsi que les nombreux photographes. Le wok de calamars basquaise était déjà présent, par exemple, dans le livre Cuisine au wok saine et facile, dont nous vous proposions la chronique la semaine dernière. Cependant, l’éditeur ne se contente pas de recycler à la va-vite le contenu d’anciens livres, et propose un ouvrage à la mise en page fort agréable, dont le look n’est pas sans rappeler celui de l’émission de TF1, mais aussi la maquette de certains magazines culinaires. De plus, même si le livre reprend des recettes précédemment publiées, de petits conseils sont présents au fil des pages, ce qui est assez rare dans ce genre d’ouvrages, et apporte du coup une vraie cohérence à l’ensemble.

Un livre accessible aux débutants et aux personnes qui n’aiment pas cuisiner

Par son look et son approche, Ma cuisine Top Chrono cible en premier lieu les personnes n’ayant pas forcément l’habitude d’acheter beaucoup de livres de cuisine, et les recettes proposées sont ainsi simples à réaliser, pour ne pas dire inratables dans bien des cas, ce qui les rend donc accessibles aux débutants. On retrouve une grande variété de produits et de saveurs, avec une importance certaine donnée à la nouvelle cuisine, mais sans ingrédients compliqués ou farfelus. La plupart des produits sont ainsi faciles à trouver en grandes surfaces et relativement peu coûteux, même si l’on trouvera également, de manière plus secondaire, des ingrédients un peu plus « haut de gamme », qui n’ont cependant rien d’inaccessible (saumon, noix de Saint-Jacques, magret de canard…) et sont utilisés de la manière la moins prise de tête possible. Au bas de certaines recettes, on trouvera des suggestions pour rajouter ou remplacer certains ingrédients, des conseils pour être sûr de réussir les plats à coup sûr ou encore des informations sur certains produits moins connus en France.

Cet aspect pratique, associé à la grande clarté des indications, rend le livre très simple d’utilisation. Que vous appréciez Masterchef ou non, c’est le livre qu’il vous faut si vous n’avez généralement pas le goût de cuisiner en rentrant du travail, mais que vous en avez marre de toujours manger la même chose. L’équilibre entre recettes conviviales, familiales, plats sur le pouce ou même recettes pouvant facilement être préparées pour un dîner solo permettra de se référer au livre en plusieurs occasions, ce qui est appréciable. Seules petites réserves : le temps de préchauffage du four n’est pas toujours pris en compte dans le temps de préparation global, ce qui signifie qu’il vaut mieux avoir 20 minutes devant soi et non 10 si vous choisissez une recette de cette dernière catégorie où l’utilisation du four est nécessaire. Plusieurs recettes utilisent également une presse à panini, un outil culinaire qui n’est pas vraiment répandu chez nous… alors qu’il aurait été simple, dans un cas notamment, d’utiliser le four ou une poêle bien chaude pour obtenir le même résultat. Enfin, les cuisiniers plus confirmés trouveront peut-être certaines recettes (assez peu nombreuses au final) un peu basiques, comme celle de la pizza au saumon fumé. Il est néanmoins facile de se servir de ces recettes comme d’une base et d’y rajouter d’autres choses, ce que les auteurs encouragent d’ailleurs au fil des pages. Il n’y a donc là rien de bien gênant, d’autant plus que ces différents points ne concernent que peu de plats au final. Parmi les recettes ayant retenu le plus notre attention, citons le burger à l’italienne (avec un pain ciabatta), les crevettes balinaises, la sole au beurre de cidre ou encore les crevettes au lait de coco et green curry.

Des recettes simples à réaliser, avec de bonnes associations de goûts

Nous avons pour notre part testé le panini anchois, tapenade et thon, dont le nom est trompeur puisque ce sandwich est en réalité glissé entre deux tranches de pain à hamburger, mais aussi la pâte à tartiner maison et le chaudeau antillais. La première recette, qui ne prend que 10 minutes, convainc par son association de saveurs italiennes ; la ventrèche de thon, qu’on utilise généralement assez peu, se marie particulièrement bien avec la tapenade d’olives noires et vient nuancer le goût plus prononcé des anchois à l’huile en apportant une douceur bienvenue. Déguster ce mélange d’ingrédients (qu’on choisira de la meilleure qualité possible) dans un pain pour hamburger apporte également un décalage intéressant. Un bon encas pour un dîner. La pâte à tartiner maison devrait quant à elle sevrer les accros d’une certaine pâte industrielle riche en huile de palme puisque la recette proposée ici est aussi simple et rapide à réaliser que délicieuse et peu coûteuse. En 20 minutes, vous pourrez réaliser jusqu’à 5 pots (en fonction de leur taille) à partir de seulement 3 ingrédients. Toute la réussite tenant à la qualité des produits, on vous conseillera donc de choisir un très bon chocolat pâtissier, en fonction de vos goûts, mais la texture onctueuse et le goût équilibré de l’ensemble est assez addictif, on vous aura prévenus ! Enfin, le chaudeau antillais est une boisson chaude réconfortante et nourrissante, idéale pour une dégustation hivernale. Respecter les conseils de cuisson est primordial afin de réussir cette recette (on ne s’absente pas de la cuisine en laissant la casserole sur le feu !), dont la saveur douce et légèrement épicée séduit tout particulièrement. Le zeste de citron vert apporte à l’ensemble une pointe de fraîcheur estivale qui n’est également pas pour déplaire.

Voilà donc un livre bien pratique, présentant une belle variété de recettes simples, sans chichis, mais bien pensées, qui vous évitera de sortir des plats industriels lorsque vous êtes pris par le temps. La simplicité de la majeure partie des recettes rend Ma cuisine Top Chrono accessible aux débutants et devrait également parler aux personnes qui n’aiment pas forcément cuisiner, mais veulent malgré tout bien manger. Les nombreuses influences représentées (cuisine française, asiatique, italienne, nouvelle cuisine…) permettront également de rompre la monotonie des repas pour ceux qui sont souvent à court d’idées.

Ma cuisine Top Chrono, éditions Solar, sortie le 16 février 2017, 160 pages. 11,90€. 

Natacha Fleurot

Natacha Fleurot

Diplômée en Lettres Modernes, Natacha Fleurot rejoint la rédaction de Culturellement Vôtre fin 2015. Spécialisée dans les oeuvres jeunesse, young adult ainsi que la fantasy, elle réalise de nombreux articles dans les rubriques Livres et Cinéma. Passionnée de cuisine, elle teste aussi régulièrement des livres de cuisine et écrit dans la catégorie Food de la rubrique Lifestyle.
Natacha Fleurot