image poster fencesCaractéristiques

  • Réalisateur : Denzel Washington
  • Avec : Denzel Washington, Viola Davis, Jovan Adepo, Stephen Henderson, Russell Hornsby…..
  • Distributeur :  Paramount Pictures France
  • Genre : Drame
  • Durée :  139 minutes
  • Sortie : 22 février 2017

Critique

Fences est le troisième film réalisé par Denzel Washington, mais et aussi l’adaptation de la pièce de théâtre du même nom, qui a remporté le prix Pulitzer et le Tony Award de la meilleure pièce en 1987.

Fences raconte l’histoire de Troy Maxson, un ancien joueur de la Negro League de baseball qui n’a pu devenir professionnel. Il est maintenant, dans les années 50, éboueur pour subvenir aux besoins de sa femme, de son fils et de son frère blessé à la tête durant la Seconde Guerre Mondiale. Alors qu’il construit une barrière autour de la maison avec son fils, certains choix qu’il va faire vont bouleverser la vie de sa famille.

Si l’on traduit Fences en français, cela veut dire « barrières ». Troy veut construire une barrière autour de la maison pour éviter, allégoriquement, que la mort ne vienne chez lui. Sa femme veut en réalité qu’il construise cette barrière pour empêcher que des éléments extérieurs ne viennent bousculer la tranquillité de leur famille. Alors qu’il construit cette frontière rassurante en compagnie de son fils, Troy va ériger des barrières psychologiques entre eux. Cory, son fils, a toutes les chances de devenir joueur professionnel. Mais, ne croyant pas qu’un noir (rappelons que nous sommes dans les années 50, aux USA) puisse avoir ses chances dans le monde professionnel, ayant déjà vécu cela, il empêche son fils de pouvoir poursuivre son rêve. C’est alors que de nouveaux événements vont se produire.

image fences denzel washington

Cette métaphore de la barrière entre les personnages est vraiment intéressante et maîtrisée de bout en bout. Ce qui semble être une famille exemplaire vu de l’extérieur ne l’est pas. Les relations père/fils, mari/femme sont vraiment fouillées et maîtrisées. La psychologie des personnages l’est tout autant dans de longues scènes, notamment à travers certains longs monologues. On comprend leur passé, leurs motivations et leurs blessures. Tout est minutieusement préparé pour permettre l’explosion de certaines révélations.

La réalisation de Denzel Washington est quant à elle classique et sans prise de risques, même s’il a quelques moments de fulgurance. C’est dommage, car les longues scènes auraient mérité un meilleur découpage, voire même des plan-séquences durant les monologues, ce qui aurait renforcé encore plus la prestation des acteurs qu’il dirige à la perfection. Les décors  nous plongent parfaitement dans le Pittsburgh des années 50. On pourrait presque sentir la fumée qui se dégage des usines de sidérurgie. Le montage, comme la réalisation, reste classique, mais insuffle un bon rythme au film, de sorte que l’on ne s’ennuie pas durant 2h19. Et que dire de la musique de Marcelo Zarvos, qui s’avère discrète la plupart du temps, mais puissante et magnifiquement composée dans les grands moments !

image fences jovan adepo denzel washington

Que dire des acteurs….Denzel Washington nous offre la meilleure prestation de sa carrière. Il est d’une justesse incroyable et cisèle ses dialogues à la perfection. En cela, il est le favori de votre humble serviteur aux Oscars. Viola Davis n’est pas en reste, et délivre une performance de haute volée dans le rôle de la femme de Troy, Rose. On sent que l’actrice canalise les émotions internes de son personnage jusqu’à l’explosion. Remarquable. De plus, l’alchimie entre les deux acteurs est indéniable. On croit en leur amour et leur complicité. Le jeune Jovan Adepo (The Leftovers) est la découverte du film. Il brille par sa prestation, un regard qui en dit long et des face-à-face avec Washington remplis de tension. Stephen Henderson, Russell Hornsby et Mykelti Williamson complètent quant à eux le casting avec d’excellentes prestations. Parmi eux, mention spéciale à Williamson, qui interprète le frère de Troy. Un rôle difficile, qu’il joue avec justesse et émotion.

Fences brille donc par la prestation de ses acteurs, autant que par la force de son scénario. Seul regret : une réalisation trop classique, mais qui n’entache pas, cependant, le plaisir pris à la vision de cette plongée dans la vie d’une famille sur le point d’exploser. On en ressort conquis.