image jacquette dvd nemesis sam was here christophe deroo condor entertainmentCaractéristiques

  • Réalisateur : Christophe Deroo
  • Titre original: Sam Was Here
  • Avec: Rusty Joiner, Sigrid La Chapelle, Rhoda Pell, Hassan Galedary…
  • Éditeur : Condor Entertainment
  • Date de sortie DVD & Blu-Ray : 4 avril 2017
  • Durée : 73 minutes

Image : 4/5

Très bon master sur un format DVD souvent assez bâclé depuis que le Blu-Ray s’est imposé. Pas de signes de compression visibles, la colorimétrie restitue bien les couleurs désertiques de la Californie et les contrastes sont très bons, avec des noirs profonds.

Son : 4/5

Le film est proposé en version originale sous-titré en piste Dolby Digital 5.1 ou DTS 5.1, ainsi qu’en version française. Très bon mixage pour les deux pistes originales, bien équilibré et avec une belle profondeur, mettant en valeur comme il se doit le score atmosphérique de Christine.

Bonus : 3/5

Seul bonus de cette galette, un entretien de 14 minutes avec Christophe Deroo, parsemé d’extraits d’images de tournage avec le très volontaire Rusty Joiner, qui incarne Sam Cobritz. L’occasion d’en apprendre plus sur le parcours du réalisateur, les conditions de tournage de Nemesis, tourné en 12 jours avec un budget serré ou encore ses intentions de réalisation. Intéressant. Néanmoins, un making-of plus complet ou les courts-métrages de Christophe Deroo auraient constitué un joli complément à ce bonus tout à fait honnête.

Synopsis

Représentant de commerce, Sam Cobritz est envoyé faire du porte à porte dans la région désertique du sud de la Californie. Après n’avoir croisé que des maisons vides et des portes closes, Sam doit se rendre à l’évidence, les habitants ont disparu. Sur le chemin du retour, les événements troublants se multiplient : sa voiture a été sabotée, d’inquiétants messages de menace lui parviennent et la police le prend en chasse. Seul, dans l’inconnu, pourra-t-il s’extirper du piège qui semble se refermer sur lui ?

Le film

Quelques mois après sa présentation à L’Étrange Festival (entre autres festivals), où il a été très remarqué, ce Nemesis tient toujours aussi bien la route. Les nombreuses idées de mise en scène permettent à Christophe Deroo d’exploiter un prétexte narratif finalement classique et assez usité de manière saisissante sur la durée, évitant de tomber dans l’écueil du film de petit malin, auquel il aurait pu appartenir avec une réalisation plus plate. L’ombre de Lost Highway de David Lynch plane d’un bout à l’autre, que ce soit en raison de certaines séquences en plein désert, mais aussi et surtout pour les plans sur les enregistrements vidéo suivant les moindres faits et gestes du héros. Une référence assumée avec laquelle Deroo joue sciemment. On pourra aussi penser à The Cell de Tarsem Singh l’espace de quelques plans, notamment celui de dos du mystérieux animateur radio Eddy. Les pistes d’interprétation sont nombreuses, il appartiendra au spectateur de choisir celle qui lui parle le plus, mais la forme très esthétique et le jeu de Rusty Joiner, sympathique quidam auquel on donnerait le bon Dieu sans confession, priment clairement sur la dimension casse-tête cérébral. Retrouvez notre critique du film publiée au moment de L’Étrange Festival ici. 

Cécile Desbrun

Cécile Desbrun est une journaliste culturelle spécialisée dans le cinéma, la musique et l'image de la femme dans la culture. Elle créée Culturellement Vôtre en 2009 et écrit parallèlement pour plusieurs publications en ligne. Elle achève actuellement l'écriture d'un livre sur la femme fatale dans l'oeuvre de David Lynch et est la créatrice du site Tori's Maze, dédié à l'artiste américaine Tori Amos, sur laquelle elle mène un travail de recherche approfondi.