image couverture tricots et pulls marins luce smits éditions de la martinièreParu en début d’année aux Éditions de la Martinière, Tricots & Pulls Marins est un beau livre qui se démarque des nombreux ouvrages de travaux pratiques consacrés au tricot non seulement par la beauté de ses photos, mais aussi par son approche singulière, mêlant réalisation de vêtements marins et histoire de la marine, la pêche et l’exploration, afin de nous permettre d’appréhender dans toute leur complexité et leur richesse ces points typiques de différentes régions, et qui ne sont pas arrivés là par hasard.

Une introduction maritime et historique passionnante

Luce Smits, créatrice textile déjà auteure de plusieurs livres consacrés au tricot, nous invite donc en premier lieu à remonter le temps durant une trentaine de pages joliment illustrées de tableaux d’époque et d’images d’archives. C’est tout d’abord la découverte du Nouveau Monde qui l’intéresse : de Christophe Colomb à Jacques Cartier, ces difficiles missions d’exploration, réalisées dans des conditions rudes, témoignent de l’espérance d’un monde meilleur, mais également d’une recherche de richesses qui ne connaîtra plus de frontières par la suite. Surtout, c’est l’occasion pour des navigateurs tels que les frères Verrazzano de cartographier la région et de laisser leur empreinte sur les sciences nautiques. L’histoire de la pêche à la morue au fil des siècles en Terre-Neuve ou en Islande nous est ensuite contée à travers un texte synthétique mais éclairant, présentant avec clarté au lecteur les particularités de ce commerce et, surtout, les conditions de vie des marins à bord ou lors de leurs escales, sans oublier quelques informations sur le coutumes de tel pays ou telle région.

Si, lors de cette première partie, le tricot n’est pas mentionné une seule fois, la pertinence de cette introduction historique apparaît par la suite : en effet, le tricot marin et ses points très particuliers sont affaire de culture, d’histoire et de transmission. A chaque fois qu’elle se penche sur les points spécifiques à tel pays ou telle région d’Angleterre, Luce Smits retrace la naissance de ce point et son évolution, remarquant régulièrement que certains ont voyagé d’une région à l’autre au gré des migrations lors des campagnes de pêche, par exemple. Comprendre le principe des migrations, mais aussi comment les pulls étaient adaptés aux conditions de la vie en mer ou intégraient des références à la région d’origine de ces hommes passant de longs mois loin de chez eux permet alors de poser un autre regard sur ces vêtements, au-delà de leur beauté et de l’usage pratique que nous en faisons aujourd’hui. Après tout, si la mode a adopté et adapté depuis longtemps les uniformes marins (ce que nous évoquions déjà dans Le style militaire envahit la mode), nous avons quelque peu perdu la notion de leurs origines.

Un important travail de transmission

image double page tricots et pulls marins luce smits

Double-page d’introductions aux tricots des côtes anglaises par Luce Smits. © Photo : Jean-Charles Vaillant/Éditions de la Martinière

Or, Tricots & Pulls Marins, c’est aussi une histoire de transmission : comme Luce Smits nous l’apprend, ces points originaires des côtes anglaises, basques ou d’Ecosse étaient transmis de mère en fille et de génération en génération, principalement de manière orale à l’époque où l’illettrisme faisait rage. L’auteure elle-même, qui a passé une partie de sa jeunesse en Angleterre, s’est lancée dans ce projet après avoir replongé dans la bibliothèque familiale, où sa mère avait soigneusement consigné dans de grands cahiers, au fil des années, des échantillons de différents points assortis d’explications pratiques ou historiques. L’idée derrière ce très beau livre est donc aussi de perpétuer cette tradition afin de la garder vivante, d’où la nécessité de transmettre également l’histoire de chaque point.

Dans la partie pratique, Luce Smits nous emmènera ainsi près des falaises de Cornouailles (Cornwall) en Angleterre, qui ont inspiré à Daphné du Maurier ses romans Rebecca ou La Taverne de Jamaïque, mais aussi plus largement sur les côtes est et nord-est de l’Angleterre, en Écosse, aux Iles d’Aran en Irlande ou encore sur les côtes basques espagnoles, dont était originaire le grand couturier Cristóbal Balenciaga. Elle introduit chaque sous-partie par des explications sur l’histoire du tricot marin dans la région et son évolution jusqu’à aujourd’hui, et intègre des éléments historiques ou géographique pour l’ensemble des points, mais aussi de nombreuses pièces proposées. On apprendra ainsi que le point « petites vagues par mer calme » de Cornouailles évoque, par son motif et son nom, la tranquillité de la plage de Tintagel, près des célèbres ruines du château que la légende attribue au roi Arthur, et de ses petites vaguelettes. Un autre exemple typique est le point « le phare », apparu dans le Devon à la fin du XVIIe siècle, dont la forme rappelait le phare d’Eddystone Rocks.

De superbes pièces… demandant une certaine expérience

image veste hommage balenciaga tricots et pulls marins luce smits jean-charles vaillant éditions de la martinière

La veste en hommage à Balenciaga au point Colonnes et escaliers par Luce Smits, évoquant les ports basques. © Photo : Jean-Charles Vaillant/Éditions de la Martinière

Venons-en au côté purement pragmatique de cet ouvrage : la confection de pulls, vestes, écharpes et autres tricots en maille. Si vous cherchez avant tout un livre que vous pourrez véritablement utiliser pour réaliser des vêtements plutôt qu’un bel objet à ajouter à votre bibliothèque, il est utile d’être avertis que le livre de Luce Smits ne s’adresse pas aux débutants. En effet, on ne trouve aucun conseil ou pas à pas pour commencer dans le tricot et certains points, mêlant mailles endroit et envers, sont assez complexes. Pour parvenir à déchiffrer le vocabulaire, les croquis, patrons et indications de confection, il vous faudra donc bénéficier d’une certaine expérience en la matière. Et ce d’autant plus que, mis à part les écharpes par exemple, aucun vêtement n’est fait d’une pièce : chaque partie doit être réalisée à plat avant d’être cousue selon les indications de la styliste pour obtenir un pull, une veste, un manteau, ou même un bonnet. Il vous faudra donc être suffisamment à l’aise avec la couture de manière à assembler vos oeuvres.

Si vous possédez l’expérience requise, Tricots & Pulls Marins se révèlera un régal : Luce Smits donne des indications détaillées pour chaque vêtement, que ce soit au niveau de la réalisation du patron ou encore de la laine (de la marque Langyarns) et des aiguilles à utiliser et, par-dessus tout, ses pulls, vestes et châles sont d’une incomparable beauté, autant par la coupe que les couleurs choisies avec soin pour évoquer celles de la région dont le point utilisé est originaire. On se verrait déjà marcher au bord de l’eau par un matin venteux en Cornouailles…  Parmi les 45 modèles (hommes, femmes et enfants) proposés qui ne demandent qu’à être tricotés avec amour, on citera le plaid Sweet Dreams, le pull du phare d’Eddystone Rocks, le pull Baby Blue, la veste en hommage à Balenciaga ou encore la très élégante Zen Tokyo.

Tricots & Pulls Marins se révèle donc un ouvrage précieux pour les amoureux de tricot qui s’intéressent également à l’histoire et aux origines des vêtements. En répertoriant et détaillant la réalisation de ces différents points atypiques, en expliquant leurs origines, Luce Smits réalise un véritable travail de préservation et de transmission d’un riche héritage, qui nous rattache à ces vêtements avec force et permet aux histoires de ces marins et pêcheurs des côtes anglaises, écossaises, irlandaises ou basques de subsister dans les mémoires. Les modèles proposés par la styliste sont d’une beauté indéniable, intemporels pour la plupart, et qui passeront sans problème le cap des années pour peu que les pièces soient bien entretenues.

Parsemé de citations de poètes et auteurs, de documents d’archives, ce beau livre pas comme les autres nous fait également voyager et rêver. Les photographies de Jean-Charles Vaillant sont par ailleurs très belles et mettent bien en valeur les mailles, parfois photographiées en gros plan et imprimées en pleine voire double page. Un futur ouvrage de référence.

Tricots & Pulls Marins : De la mer du Nord à l’océan Atlantique de Luce Smits, Éditions de la Martinière, sortie le 3 janvier 2017, 224 pages. 35€ 

Natacha Fleurot

Natacha Fleurot

Diplômée en Lettres Modernes, Natacha Fleurot rejoint la rédaction de Culturellement Vôtre fin 2015. Spécialisée dans les oeuvres jeunesse, young adult ainsi que la fantasy, elle réalise de nombreux articles dans les rubriques Livres et Cinéma. Passionnée de cuisine, elle teste aussi régulièrement des livres de cuisine et écrit dans la catégorie Food de la rubrique Lifestyle.
Natacha Fleurot