[Test – Blu-ray 4K Ultra HD] Labyrinthe – Sony Pictures France

Caractéristiques

  • Titre : Labyrinthe
  • Titre original : Labyrinth
  • Réalisateur(s) : Jim Henson
  • Avec : David Bowie, Jennifer Connelly, Toby Froud...
  • Editeur : Sony Pictures France
  • Date de sortie Blu-Ray : 13 juillet 2022
  • Date de sortie originale en salles : 11 février 1987
  • Durée : 101 minutes
  • Acheter : Cliquez ici
  • Note : 7/10

Image 4K : 4,5/5

Labyrinthe a été tourné en pellicule 35MM (Arriflex 35 BL3) et le film a été restauré sur la base d’un scan des négatifs originaux 35MM en 4k et d’un nouvel étalonnage. Le Blu-ray 4K, au format respecté 2.40:1, est donc issu d’un master 4K avec compression HEVC et une présentation en HDR10. Le grain est bien présent, homogène et non figé. Alors, pour ce titre et vu l’ancienneté du film, le grain est assez présent. Cela n’altère pas la définition, mais c’est à noter. La profondeur de l’image gagne clairement par rapport aux précédentes éditions. Cela se voit surtout sur les toiles peintes au fond des décors que l’ont voit clairement maintenant. Les petits défauts de pellicule (cheveux, craquelures, etc.) ont été enlevés. La définition est excellente, que ce soit pour les visages (le maquillage du roi des gobelins), costumes (toutes les marionnettes avec les détails sur leurs visages et leurs poils) ou les décors du film (celui du labyrinthe).

Concernant le nouvel étalonnage du film. : celui-ci est dans tons plus chaud de façon générale, sauf vers le début du film où le roi des gobelins arrive pour enlever Toby – le visage de David Bowie est alors dans des tons plus froids. Cela se remarque clairement sur les teintes de peaux et celles des marionnettes qui tendent plus vers l’orangé qu’avant.  Les couleurs sont magnifiques et éclatent, surtout pour les scènes extérieures du labyrinthe. Les contrastes sont aussi bons, les noirs sont profonds et non bouchés, même s’il y a très peu de scènes sombres. Les blancs ont été réhaussés (le haut de Sarah). Une belle restauration, même si le grain est vraiment bien présent. Aucun problème de compression n’a été détecté lors du visionnage.

Son : 4/5

Sony Pictures France (Uncharted, Metal Hurlant) nous propose une première piste anglaise en Dolby Atmos avec un core en Dolby TrueHD 7.1. Celle-ci est puissante comme il faut, précise, bien répartie, assez ample, avec quelques effets, mais peu vu le type de film que nous avons là. Les dialogues sont clairs. Les effets d’ambiance, comme nous le disions plus haut (il y en a peu, ce sont surtout la pluie et l’écho de la voix de Ludo lorsqu’il appelle les pierres) passent par tous les canaux, avec une belle précision. Evidemment, les chansons de David Bowie sont bien mises en avant sur tous les canaux, tout en étant bien mixées avec le reste. La musique de Trevor Jones est aussi bien présente et bien incorporée à l’ensemble. Le caisson de basse est peu mais bien utilisé, surtout pour les chansons et les échos de la voix de Ludo. On notera aussi une très bonne utilisation des infra-graves pour ces derniers. Un excellent mixage, qui ne nous fait pas forcément redécouvrir le film, mais s’avère bien sympathique.

Les deux autres pistes, anglaise et française, sont en DTS-HD Master Audio 5.1. Très puissante, bien répartie, précise et ample, elle possède quelques bons effets. Les dialogues sont clairs pour la VO et au niveau, et bien mixés pour la VF. Les chansons, la musique et les effets passent bien par tous les canaux. Le caisson de basse est bien utilisé. Une piste alternative qui plaira aussi aux fans du film, surtout qu’il y a une piste VF HD.

Bonus : 2/5

Les bonus sont les mêmes que sur les précédentes éditions sauf qu’ici, il manque le Blu-ray bonus accompagnant l’édition 35ème anniversaire sortie en 2021.

  • Scènes coupées, versions longues et versions alternatives (26′)
  • Auditions perdues (55′)

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Une jeune fille de 16 ans dispose de 13 heures pour résoudre un labyrinthe et sauver son petit frère lorsque son souhait de l’emmener est accordé par le Goblin King (le roi des gobelins).

Cet article a été écrit par , qui a publié 1982 articles sur le site.

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.