image affiche des nouvelles de la planete marsCaractéristiques

  • Réalisateur :  Dominik Moll
  • Avec :  François Damiens, Vincent Macaigne, Léa Drucker, Veerle Baetens …
  • Distributeur :  Diaphana Distribution
  • Genre :  Comédie
  • Durée :  101 minutes
  • Sortie :  9 mars 2016

Critique

Cinq ans après l’échec critique et public de son film Le Moine avec Vincent Cassel, Dominik Moll est de retour avec Des nouvelles de la planète Mars, comédie lunaire emportée par le duo François Damiens/Vincent Macaigne. Bien loin de l’univers anxiogène de Harry, un ami qui vous veut du bien (2000), ce nouveau long-métrage met un scène Philippe Mars (François Damiens), un informaticien divorcé tout ce qu’il y a de plus normal, perdu entre un boulot ennuyeux au possible et une petite tribu qui lui donne du fil à retordre et Jérôme, un gentil fou, impulsif, quelque peu dangereux (son maniement de la machette coûte un morceau d’oreille au héros) mais pas méchant. Lorsque le second, échappé de l’hôpital psychiatrique où il avait été interné après avoir accidentellement tranché l’oreille de son collègue, vient sonner à la porte de Philippe Mars pour trouver refuge, la vie bien rangée de celui-ci vole en éclats et prend un tour absurde.

Un film gentiment décalé

image des nouvelles de la planète mars dominik moll françois damiens veerle baetensDès son ouverture, Des nouvelles de la planète Mars joue sur deux tableaux : celui de la comédie gentiment onirique pour commencer (les scènes où Philippe Mars se rêve en astronaute, celles où il parle à ses parents décédés par la suite) et celui du film loufoque, dont le ton se veut décalé. Sur ce deuxième point, l’introduction du personnage de Jérôme laisse d’abord craindre une comédie poussive, mettant le spectateur sur ses gardes. Quel est cet hurluberlu fantasmant sur la présentatrice Carole Gaessler au point de l’imaginer comme la future mère de ses enfants ? N’a-t-on pas déjà eu l’occasion de voir de nombreux films jouant sur le contraste entre un héros « normal » et un gentil illuminé venant apporter un peu de folie dans sa vie, voire révéler la part de folie douce tapie en lui ? Va-t-on assister à une suite de scènes loufoques aux blagues plus ou moins lourdes ? Heureusement, sans être vraiment original, le film de Dominik Moll s’avère suffisamment bien écrit pour éviter toute lourdeur inutile. Et le personnage de Jérôme a le grand avantage d’être incarné par Vincent Macaigne, dont la performance débordante de naturel rend ce rôle de gentil fou finalement assez convenu tout à fait attachant.

La confrontation entre les deux personnages est bien sûr au centre du film et lui apporte ses principaux morceaux de bravoure. Jérôme, et bientôt sa copine Chloé (Veerle Baetens), elle aussi sortie de l’HP, s’immiscent dans la vie de Philippe, se mêlent de sa relation avec ses enfants et finissent par fomenter un plan foireux pour empêcher l’ouverture d’un centre d’élevage intensif allant à l’encontre des convictions végétariennes de Chloé. Le héros, en plein questionnement existentiel, s’interroge sur ce qu’il veut transmettre à ses enfants ou ce que ses parents lui ont légué au travers des passages oniriques qui ponctuent le film. Le tout est réalisé de manière plaisante, mais s’avère un peu plan-plan. Pour un film interrogeant le concept de « normalité », Des nouvelles de la planète Mars manque paradoxalement d’un authentique grain de folie.

Une comédie familiale plaisante

image des nouvelles de la planète mars françois damiens, vincent macaigne veerle baetens tom rivoireLe plan « fou » du couple formé par Jérôme et Chloé s’appuie par exemple sur les convictions végétariennes de celle-ci, très en vogue en ce moment. Evidemment, des personnes « normales » lutteraient autrement contre le massacre de dizaines de milliers de poussins innocents et n’iraient pas faire exploser centres d’élevage et abattoirs. Mais les bizarreries du couple reposent finalement sur des choses on ne peut plus terre à terre : l’envie d’être en couple, de fonder une famille, la peur d’être rejeté… Le rôle de Jérôme et Chloé dans le récit étant de permettre à Philippe Mars de renouer le dialogue avec sa petite tribu tout en lui permettant de remettre en question sa situation personnelle et professionnelle.

Pour être pleinement apprécié, il faut donc voir Des nouvelles de la planète Mars pour ce qu’il est : une gentille et sympathique comédie familiale sur la relation parents-enfants. Les scènes entre Philippe Mars et ses deux rejetons sont en effet au coeur du film et fonctionnent plutôt bien. François Damiens s’avère très bon dans le rôle du père de famille dépassé par la précocité de son fils de 12 ans, son végétarisme soudain ou encore par l’ambition débordante de sa fille, qui le considère ouvertement comme un loser.

Sans jamais être véritablement irrévérencieux ou politiquement incorrect, Des nouvelles de la planète Mars a au moins le mérite de traiter son sujet avec une certaine légèreté, évitant les lourdeurs souvent de mise. Il ne s’agit aucunement d’un film cherchant à dynamiter le genre, plutôt d’un feel-good movie honnête, légèrement décalé par le ton, assez conventionnel dans le fond comme dans la forme, mais plaisant à suivre d’un bout à l’autre. Une sortie familiale idéale en somme (avec des adolescents de 14 ans ou plus, précisera-t-on tout de même).

Cécile Desbrun

Cécile Desbrun est une journaliste culturelle spécialisée dans le cinéma, la musique et l'image de la femme dans la culture. Elle créée Culturellement Vôtre en 2009 et écrit parallèlement pour plusieurs publications en ligne. Elle achève actuellement l'écriture d'un livre sur la femme fatale dans l'oeuvre de David Lynch et est la créatrice du site Tori's Maze, dédié à l'artiste américaine Tori Amos, sur laquelle elle mène un travail de recherche approfondi.