image jacquette dvd the lobster yorgos lanthimos blaq outCaractéristiques

  • Réalisateur : Yorgos Lanthimos
  • Avec : Colin Farrell, Rachel Weisz, Jessica Barden, Olivia Coleman…
  • Editeur : Blaq Out
  • Date de sortie DVD / Blu-Ray : 8 avril 2016
  • Durée : 118 minutes

Image : 5/5

Une copie très propre de la part de Blaq Out. Contrastes parfaits, noir bien profonds, piqué exemplaire, résolution maximale pour un DVD. Rien à redire, c’est du très bon boulot et le spectateur peut sans craintes se jeter sur ce format.

Son : 5/5

The Lobster est proposé en français et en version originale sous-titrée dans la langue de Molière. Dans les deux cas, deux pistes sont proposées : Dolby Digital 5.1 et Stéréo. Si notre préférence va nettement vers la 5.1, dont le travail sur l’équilibrage est irréprochable, signalons que le Stéréo fait aussi le boulot, pas la moindre trace d’un souffle gênant aussi bien au casque qu’en sortie son.

Bonus : 3/5

Un entretien avec le réalisateur Yorgos Lanthimos (8 minutes) qui, en (trop) peu de temps, nous éclaire sur sa vision du monde et, donc, de son oeuvre. Une autre interview figure dans le DVD, celle de la comédienne Ariane Labed (9 minutes) qui nous éclaire sur sa façon de travailler, mais aussi sur son rapport avec le metteur en scène et le cinéma en général. Tout ceci est complété par Necktie, un court-métrage de deux minutes bien dans le ton de Lanthimos, un making of (4 minutes) qui a tout d’une featurette, et l’inévitable bande-annonce, ainsi que celle d’Alps.

Synopsis

Dans un futur proche… Toute personne célibataire est arrêtée, transférée à l’Hôtel et a 45 jours pour trouver l’âme soeur. Passé ce délai, elle sera transformée en l’animal de son choix. Pour échapper à ce destin, un homme s’enfuit et rejoint dans les bois un groupe de résistants ; les Solitaires.

Le Film

The Lobster a beau avoir séduit le Jury du Festival de Cannes 2015, le cinéma de Yorgos Lanthimos est tellement clivant que l’on a eu droit à des débats sans fin sur le mérite de son Prix remporté. Cinéaste hermétique pour certains, génie de l’absurde pour d’autres, The Lobster n’a pas laissé indifférent…

Tout d’abord, précisons que l’on pense comme Yorgos Lanthimos : The Lobster n’est pas une dystopie, du simple fait que la situation que le film décrit ne prend pas une autre direction que celle de notre temps. Disons plutôt que l’oeuvre donne dans l’absurde, l’exagération d’une problématique par son placement dans une situation totalement incongrue. The Lobster aborde l’un des sujets les plus insondables que l’on puisse aborder : le rapport de l’Homme avec l’amour, ou plutôt la relation amoureuse et ses obligations. Celles-ci sont-elles naturelles, ou ont-elles été imposées depuis la naissance du concept de société ? Yorgos Lanthimos ne répond pas, d’ailleurs il n’en a pas envie, son cinéma s’entête à donner dans le constat, ce qui a pu chagriner certains bien-pensants qui adorent qu’on leur donne du tout-prêt dans le gosier.

image the lobster colin farrell rachel weiszLe constat que pose le cinéaste avec The Lobster est clair : le couple est un état, tout autant que le célibat. Dès lors pourquoi l’Homme ressent cette pression, qui le pousse à passer de l’un à l’autre ? C’est ici, précisément, que le spectateur trouve sa place, car la réponse est aussi multiple qu’il y a de philosophies de vie. The Lobster a cela d’énormément appréciable qu’il ne donne pas à acquiescer, mais à penser. Tout en prenant énormément de plaisir bien évidemment, car l’oeuvre n’est pas avare en qualités purement cinématographiques. Les enjeux sont profonds, les sous-thèmes développés juste ce qu’il faut, les dialogues contribuent parfaitement à l’ambiance absurde, et les personnages ont une véritable résonnance, bien aidés par un casting irréprochable. Oui, même Léa Seydoux.

Au final, The Lobster est tout le contraire d’un film hermétique, tant il ne peut que parler à chacun d’entre nous. Film fantastique plus qu’anticipation ou dystopie, l’oeuvre de Yorgos Lanthimos permet à celui-ci de pouvoir enfin utiliser son don pour l’absurde au sein d’un récit qui le justifie. Cela donne des séquences grandioses, comme ce suicide raté, ou des dialogues tellement savoureux que l’on a plaisir à se les repasser (ah les bienfaits d’un visionnage en DVD ou BR…). On pourra regretter une baisse de régime dans la deuxième moitié, nécessaire de par ce qu’elle raconte, mais sans doute moins gâtée en moments comiques. Mais rien de bien grave, tant The Lobster est un film qui doit se penser dans son ensemble. Et celui-ci est une réussite incontestable.

The Lobster de Yorgos Lanthimos, Blaq Out, sortie le 8 avril 2016. 19,99€ le DVD. Disponible aussi en Blu-Ray. 

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato