image dvd le livre de la jungleCaractéristiques

  • Réalisateur : Zoltan Korda
  • Avec : Sabu, Frank Puglia, Joseph Calleia
  • Editeur : Elephant Films
  • Date de sortie DVD : 6 Avril 2016
  • Durée : 106 minutes

Image : 5/5

Si quelques plans n’ont pas pu être sauvé et portent les stigmates du temps, il est impossible de ne pas saluer bien bas le travail de restauration effectué. Le Technicolor est tellement beau qu’on en pleurerait de nostalgie, tant ces couleurs nous emportent loin, très loin de la grisaille du quotidien… et du numérique.

Son : 3/5

Le Livre de la Jungle est proposé en version Française et en version originale sous-titrée, toutes les deux en DTS-HD Master Audio 2.0. Si la version originale est bien restaurée, et tant mieux car le film doit être vu ainsi, ce n’est pas le cas pour la langue de Molière, touchée par un souffle sur beaucoup de dialogues.

Bonus : 4/5

Un documentaire de 50 minutes : Sabu, L’ami des Éléphants, revient sur la carrière phénoménale de l’une des étoiles filantes les plus charismatiques de l’histoire du cinéma. Un destin malheureusement courant dans le Hollywood des studios, qui aime enfermer un acteur dans ce qui l’a révélé, envoyant à la poubelle celles et ceux dont l’heure est passée, souvent en même temps que les genres démodés. On trouve aussi quelques présentations d’autres collections de l’incontournable éditeur Elephant Films.

Synopsis

Dans un village de l’Inde britannique, une jeune memsahib anglaise entend par hasard un vieux conteur, Buldeo, parler des dangers de la jungle. Elle lui demande de lui raconter une histoire et il raconte alors celle de Mowgli… Alors que Buldeo était plus jeune, les hommes décident de construire un village dans la jungle, empiétant sur la vie sauvage. Shere Khan, le tigre redouté, revenant sur ses terres de prédilection, rôde autour du village. Pendant ce temps, Mowgli échappe à la surveillance de ses parents pour se perdre dans la jungle. Son père part à sa recherche mais rencontrant Shere Khan, ce dernier le tue. Mowgli est recueilli par les loups qui le protègent du tigre, l’élèvent et lui apprennent le langage des animaux. Quelques années après, Mowgli, adolescent, est trouvé par des habitants du village. Ils se divisent en deux clans quant à leur opinion au sujet de l’avenir de l’enfant sauvage. Certains, dont Buldeo, le considèrent comme un mauvais signe qui risque d’attirer les animaux sauvages dans le village. D’autres préfèrent l’accueillir comme un homme. Messua, la mère de Mowgli, bien qu’elle ne reconnait pas son fils, décide de recueillir l’enfant. Bientôt, ce dernier veut faire découvrir la jungle à Mahala, la fille de Buldeo, avec laquelle il avait sympathisé… Mowgli va découvrir peu à peu la cupidité des hommes et devra choisir entre la civilisation et la jungle.

image sabu le livre de la jungle

Le film

Alors qu’une nouvelle version live du Livre de la Jungle, étrangement sombre, s’apprête à déferler sur grand écran, il est de bon ton de se souvenir que les adaptations du livre de Rudyard Kipling ne sont pas nées avec Disney. Dans cette version de 1942, signée Zoltan Korda, nous croisons le chemin de Sabu, l’un des cheminements les plus merveilleux du cinéma, ou comment un enfant fils de cornac échappe à son destin tout tracé pour devenir… Mowgli.

Le Livre de la Jungle version Korda ne pouvait que verser dans le grand spectacle, mais avec beaucoup plus de respect pour l’œuvre original que la très bonne mais pas finaude (voir carrément vaseuse idéologiquement) version Disney de 1967. Ici, nous passons moins de temps à nous entendre dire que le bonheur de Mowgli est au prix des retrouvailles avec la civilisation… c’est même le contraire. Le scénario nous fait vivre une aventure exaltante, qui débute par la fuite en avant d’un bébé qui sera recueilli et élevé par une meute de loups. Le nourrisson ne deviendra qu’osmose avec ce qui l’entoure, et toujours en guerre contre Shere Khan, le tigre. Si celui-ci est un antagoniste tout trouvé pour Le Livre de la Jungle, tout comme pour la version Disney, le récit va (beaucoup) plus loin en dénonçant la folie furieuse de l’Homme quand il délaisse la raison au profit de l’enrichissement.

Dans ce Livre de la Jungle, Buldeo (Joseph Calleia) est un chasseur qui s’imagine doué et s’aperçoit, après des preuves irréfutables, que Mowgli connaît l’emplacement du légendaire trésors d’un ancien Roi. Dès lors, le jeune homme de la forêt ne se pose plus la question de son appartenance ou non à l’espèce humaine : il est ce qu’il doit être, bien loin du cœur cupide de l’Homme, et ce même s’il s’attache à certaines âmes bien plus belles. Notamment Messua (Rosemary DeCamp), qui ne reconnaîtra jamais réellement Mowgli comme étant son fils perdu, mais dont le cœur est assez grand pour l’aimer comme tel. De toutes évidence, celui dont le nom signifie « petite grenouille » est l’enfant que le destin lui a pris, mais tout cela importe peu en fait. Le personnage est surtout là pour démontrer, avec Mahala (Patricia O’Rourke) que Mowgli, s’il refuse de se considérer Homme, ne peut non plus tous les jeter dans le même sac.

Le Livre de la Jungle par Zoltan Korda est un véritable bonheur de cinéphile, avec un Technicolor tout simplement grandiose. Si quelques séquences pourront paraître kitsch aujourd’hui, le charme désuet de, par exemple, la rencontre avec Kaa le serpent est un véritable bonheur. Globalement, on peut dire que les gros moyens de cette production servent à nous livrer un film techniquement très solide, bien aidé par des décors magistraux, comme celui de la Cité Perdue dont les immenses statues imposent le respect. Jusqu’à sa fin apocalyptique, l’inverse total de la version Disney, ce Livre de la Jungle nous embarque aux côtés d’un Sabu qui ne retrouvera que rarement un rôle aussi marquant, au sein d’une aventure aussi majestueuse. Un classique.

Le Livre de la Jungle, un Blu-Ray édité par Elephant Films. Sortie le 6 Avril 2016. 

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato