Skylanders en route pour assoir sa domination sur les jeux « à socle »

image pack skylanders imaginators

Moment mea culpa : votre humble serviteur faisait partie des très pessimistes quand est sorti, en 2011, Skylanders : Spyro’s Adventure. On ne pouvait pas imaginer le raz-de-marée qui allait suivre, lançant une véritable mode des jeux « à socle » et entraînant dans son sillage quelques tentatives qui n’auront pas résisté à l’ouragan de chez Activision. Quelques années plus tard, le marché de ce genre de soft s’est tout de même un peu refermé, mais la licence Skylanders reste sans aucun doute la plus forte en place actuellement. dès lors, il est indéniable que le prochain épisode, sous-titré Imaginators, fait partie des jeux les plus surveillés de cette fin d’année. Ça tombe bien, on a pu s’y essayer…

On a passé une bonne heure avec Skylanders Imaginators, assez pour se voir présenter pas mal de choses, et pour le prendre en mains sur une durée satisfaisante. Nous nous sommes frottés à l’une des nouveautés de cet opus : la personnalisation complète de notre avatar dans le jeu, une nouvelle fonctionnalité appelée… Imaginators. Au menu, tellement de choix qu’il serait assez surprenant que votre personnage ressemble à celui d’un pote. Les différentes possibilités sont divisées dans cinq catégories : Corps, Couleurs, Équipement, Personnalité et Pouvoir. Chacune de ces dernières sont elles-même divisées en plusieurs sous-catégories. On a pris beaucoup de plaisir à naviguer dans ces menus bien clairs, et le nombre d’options qui s’offrent à vous est tout simplement gigantesque. Bien entendu, chaque ajout se projette directement sur l’avatar test, ainsi le joueur peut vérifier en temps réel la tronche de son futur Imaginators. Autre évidence, ces créations ne seront pas plus fortes si vous les imaginez imposantes, et pareillement ne seront pas plus faibles s’ils ont une carrure plus humble.

image crash bandicoot skylanders imaginators

Précisons qu’il faudra des Cristaux de création afin de sauvegarder ces personnages, donc les joueurs seront obligés de passer par l’achat de nouvelles figurines qui, de toute évidence, sont les plus belles de l’offre « jeux à socle ». Une fois que le joueur aura finalisé son Imaginator, il pourra l’utiliser directement dans le jeu, notamment dans les deux niveaux que l’on a pu essayé. Parmi ceux-ci, le level spécial Crash Bandicoot est notre chouchou, comme on pouvait s’y attendre : c’est coloré, le level design rappellera bien des souvenirs à celles et ceux qui connaissent très bien la licence. La nostalgie fonctionne bien, mais pas seulement grâce à la représentation visuelle : Skylanders Imaginators est aussi un très bon jeu, au gameplay très bien ficelé. L’avatar répond parfaitement et, si le soft  est très abordable dans son ensemble, on apprécie ce petit côté plateforme qui nous manque tant dans l’univers vidéoludique actuel. Des sauts, de la castagne, la gestion de certains pouvoirs dont le Sky-Chi : on ne pensait pas prendre autant de plaisir à parcourir les niveaux, et c’est une agréable surprise.

A propos de Sky-Chi, voilà une transition toute trouvée vers la grande nouveauté de Skylanders Imaginators : les Sensei. Ce sont des personnages plus puissants que les autres, comme Crash Bandicoot, Tri-Tip ou Golden Queen. Ils seront une bonne trentaine au dernières nouvelles, déploieront une force bien supérieures aux autres figurine, et chacun aura donc un pouvoir spécial appelé « Sky-Chi ». Une fois la jauge en rapport avec cette capacité est remplie, le joueur balance la sauce et d’une manière impressionnante : via une courte cinématique bien énergique. Il faudra voir si cet effet ne devient pas redondant à la longue, toujours est-il que cette nouveauté redistribue clairement les cartes… et apporte même de l’aide à nos Imaginators, lesquels voient leur niveau monter quand un Sensei est invoqué.

image screenshots skylanders imaginators

Alors certes, côté challenge les joueurs confirmés ne trouveront pas vraiment de quoi se réjouir avec Skylanders Imaginators, mais cette prise en mains nous a tout de même pas mal charmé. L’ambiance qui se dégage de cette licence est incontestablement intéressante, et si l’on n’a pas eu le temps de s’intéresser à l’histoire nous espérons avec confiance qu’elle sera à la hauteur des attentes. Le soft atteint une telle maturité dans sa formule que l’on sent cette itération comme une sorte de point culminant du « jeu à socle », mais il faudra tout de même vérifier tout ça sur pièce notamment, et comme souvent, du côté de la durée de vie…

Skylanders Imaginators sortira le 14 octobre 2016, sur PlayStation 4, PlayStation 3, Xbox One et Xbox 360, ainsi que sur Nintendo Wii U. 

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato