[Critique] Fragile : Des Huîtres, de la Danse, du Soleil et de la Romance

Caractéristiques

  • Réalisateur(s) : Emma Benestan
  • Avec : Yasin Houicha, Oulaya Amamra, Tiphaine Daviot, Raphaël Quenard, Bilel Chegrani, Tassadit Mandi...
  • Distributeur : Haut et Court
  • Genre : Comédie, Romance
  • Pays : Français
  • Durée : 100 minutes
  • Date de sortie : 25 août 2021

Une comédie romantique atypique mais prévisible

Premier long-métrage d’Emma Benestan, Fragile raconte l’histoire de Az qui travaille chez un ostréiculteur à Sète. Les huîtres, il connaît ça par cœur, il les ouvre par centaines. Dans l’une d’elles, Az décide de cacher une bague, pour demander sa petite amie Jess en mariage. Elle ne dit pas oui. Heureusement, sa bande d’amis est prête à tout pour l’aider à sortir la tête de l’eau.

Le scénario de comédie romantique d’Emma Benestan et Nour Ben Salem a une idée simple mais efficace : inverser les rôles. Ici, ce n’est pas la femme qui est larguée, mais l’homme. Un jour, Az veut demander en mariage sa copine, actrice dans une série télé, mais cela tourne mal. Il repart vivre chez sa mère, qui vit déjà avec sa sœur et sa grand-mère, dans une cité de Sète où il retrouve ses amis. Le jeune homme, romantique par nature, est décrié comme « fragile » par son entourage. Et c’est là que le scénario se révèle intéressant. Dans son groupe d’amis, il y a Lila, qui va lui apprendre la danse pour épater son ex à une soirée. C’est donc la femme qui va aider l’homme à se remettre sur pieds. Une approche sympathique.

Evidemment, on a le droit aussi à de l’humour, plutôt réussi d’ailleurs. Entre la parodie de série télé dans laquelle tourne la copine d’Az, les amis de celui-ci – surtout Raphaël, qui a les répliques les plus marrantes – ou encore certaines situations incongrues, on ne s’ennuie pas. Le seul problème du scénario, et c’est un peu le cas de toutes les romcom, c’est que celui-ci est prévisible – et plus particulièrement sa fin. Même si le script est amusant et réserve quelques surprises, on sait déjà comment cela va finir. Est-ce que cela nous empêche de prendre du plaisir devant ce long-métrage ? Non.

Une belle lumière et de jolis décors naturels

image emma benestan fragile

Emma Benestan étant de Sète, elle a tournéFragile dans sa ville et cela s’en ressent. Elle connait bien les lieux et sait comment les utiliser. Les décors, la plupart naturels, sont magnifiques, surtout sur les bords de mer. Elle pose bien son cadre et utilise bien la lumière naturelle pour embellir son film. Elle sait aussi mettre en scène ses acteurs et actrices. On pense aux scènes de danse, particulièrement bien filmées. Son timing comique est également bon. On regrettera tout de même un rythme en dents de scie, avec quelques longueurs en milieu de métrage. Enfin, elle utilise bien la musique, très orientale, pour appuyer ses scènes.

Du côté des acteurs, Yasin Houicha est plutôt bon dans le rôle d’Az. Il arrive à faire passer ses émotions et sa « fragilité ». Oulaya Amamra (César du meilleur espoir féminin pour Divines) est quant à elle excellente dans le rôle de Lila. Elle montre son talent autant pour la comédie que pour la danse. Raphaël Quenard et Guillermo Guiz s’offrent les meilleures répliques marrantes avec le décalage de leurs personnages. Enfin, Tiphaine Daviot est l’atout final de cette comédie romantique. Elle insuffle à son personnage autant de gravité que de légèreté.

Fragile est donc une bonne comédie romantique. Bien interprétée, drôle et bien réalisée, mais pas sans défauts. On passe tout de même un moment rafraichissant avec ce film en cette fin d’été.

Auteur

  • Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.