[Test – Jouet] FurReal Friends : Torch mon dragon magique — Hasbro

image test 1 torch mon dragon magique furreal friends hasbroNous vous en parlions il y a quelques semaines : la gamme de jouets FurReal Friends de la marque Hasbro s’est enrichie cette année de deux nouvelles peluches animées, les premières qui soient véritablement des animatronics. Parmi elles, Torch, mon dragon magique, auréolée du Grand Prix du Jouet 2016 dans la catégorie Peluche interactive, et dont nous vous proposons aujourd’hui le test.

Un bébé dragon animé qui fera craquer les filles et les garçons

Les enfants et les dragons, c’est bien connu, c’est une histoire qui marche et fait vendre de nombreux livres, DVD et jouets chaque année. Contrairement aux fées et aux sirènes, qui plaisent davantage aux petites filles, les dragons ont l’avantage de recueillir les faveurs des filles comme des garçons. Les films Dragons ont remporté un grand succès auprès des enfants des deux sexes, par exemple. D’où la bonne idée de proposer ce charmant petit dragon dont le bleu pastel et les touches oranges et violettes plairont aux enfants sans distinction de sexe, nous évitant une version rose girly « pour les filles » et d’une couleur différente pour les garçons.

Avec ses grands yeux qui le rendront irrésistible aux yeux des petits (et de leurs parents) et sa petite gueule entrouverte, qui donne l’impression qu’il est toujours en train de sourire, Torch est un bébé dragon aussi expressif que bavard, capable d’émettre plus de 50 combinaisons de sons et mouvements différents et de cracher du « feu », qui n’est autre que de la vapeur d’eau, accompagnée d’une lumière rouge qui s’allume au fond de sa gueule. C’est évidemment cette prouesse qui impressionnera le plus les enfants, qui pourront aussi tendre une brochette de chamallow à Torch afin qu’il fasse griller sa friandise avant de la déguster.

image boite torch mon dragon magique furreal friends hasbroAprès avoir acheté 4 piles LR14 de catégorie C (1,5 volts), il faut ensuite se munir de la pipette en plastique fournie avec le jouet et la remplir d’eau jusqu’à la ligne de démarcation avant de la vider dans le réservoir d’eau dissimulé dans la crête violette de Torch. Une fois que l’enfant a fini de jouer, le réservoir peut être vidé afin de ne pas endommager le filtre. Notons que Hasbro a misé sur la sécurité : il faut un tournevis pour ouvrir le compartiment à piles et le refermer, et un tournevis cruciforme pour retirer le réservoir d’eau. Ainsi, aucun risque que l’enfant ne démonte l’un ou l’autre en s’amusant. Cependant, comme il s’agit d’un animatronics au mécanisme assez costaud, et donc assez fragile malgré tout (attention au cou, qui lui permet de tourner la tête !), le jouet est avant tout conseillé pour les enfants à partir de 4 ans.

Bien entendu, rien n’empêche les parents d’acheter Torch et de le manipuler pour amuser les tous petits. Nous avons pour notre part montré ce petit dragon à un bébé de 5 mois, dont le visage s’est aussitôt illuminé en entendant les petits bruits mignons émis par le jouet, et s’est montré très enthousiaste devant sa « flamme magique », agitant les bras pour nous encourager à interagir de nouveau avec la peluche à chaque fois qu’elle arrêtait de bouger ou de faire du bruit.

Car, au-delà de l’intérêt de le voir cracher de la vapeur d’eau, le pouvoir d’attraction de Torch réside aussi et peut-être surtout dans la large gamme de petits bruits craquants qu’il émet et ses différentes expressions. Muni de capteurs sur le nez, la langue et au niveau du cou, où l’on peut appuyer sur un bouton pour qu’il crache sa flamme, le jouet réagit aux interactions avec l’enfant. Son comportement varie ainsi graduellement, à mesure que l’enfant touche l’une de ces 3 zones. Torch pourra ainsi émettre un petit rire, cracher une flamme en grognant, ronronner, avoir le hoquet ou plein d’autres petites réactions, le tout en bougeant la tête, les oreilles et les yeux, dans un ordre toujours différent, et assez imprévisible.

Torch : une peluche bavarde et rigolote aux multiples réactions

image test 2 torch mon dragon magique furreal friends hasbro Première chose qui frappe en allumant le jouet : celui-ci n’attend pas qu’on lui caresse le museau pour se faire entendre ! Il babille aussitôt avec une « voix » de petit animal qui n’est pas sans évoquer (lointainement) les tentatives de rugissement du lionceau Simba dans Le Roi Lion, qui sonnent davantage comme des miaulements. Entre les babillements d’un bébé, le ronronnement d’un chat et ces mini-rugissements mignons tout plein qui amuseront les enfants sans jamais les effrayer, Torch mon dragon magique a toutes les qualités pour devenir leur nouveau jouet préféré grâce à ces caractéristiques franchement attachantes.

Bien sûr, il était également important de vérifier que l’animatronics, un peu foufou dès qu’on l’allume, enchaînant les crachats de vapeur et petits cris, en tournant la tête et roulant des yeux, réagissait effectivement aux interactions grâce à ses capteurs. C’est en effet le cas même si, là encore, ses réactions sont globalement imprévisibles : Torch apprécie beaucoup qu’on lui caresse le museau et il émettra volontiers de petits cris enthousiastes, mais il faudra interagir un certain temps pour qu’il se mette à ronronner la première fois. Le bon point étant que ses capteurs lui permettent visiblement de réagir à partir du moment où l’on approche la main, même si l’on n’a pas encore commencé à lui frotter le museau ou la langue. De ce fait, l’enfant sera ravi de cette peluche animée très « vivante », qui tourne la tête vers lui et réagit à sa présence.

D’ailleurs, même s’il s’agit d’un petit dragon espiègle et très bavard, si vous le délaissez un moment, Torch se calmera, mais vous rappellera sa présence en émettant de petits cris brefs pour vous encourager à jouer avec lui. On ne peut donc que saluer le travail d’Hasbro sur ce point, qui évite le travers du jouet inanimé qui bouge lorsqu’on le touche mais redevient aussi immobile qu’une statue dès qu’on enlève la main. Torch sera en ce sens un véritable compagnon de jeu pour les enfants, qui pourront inventer tout un tas d’aventures extraordinaires avec lui ou le faire interagir avec leurs poupées et figurines.

Il est en revanche un peu moins évident de lui faire « manger » son chamallow, même s’il crachera volontiers sa flamme si vous l’approchez à 2 cm de sa gueule ou que vous lui caressez la langue avec. En tournant le bâton dans sa gueule, il finit généralement par « serrer » les mâchoires en émettant de petits bruits satisfaits, mais d’autres fois, il crachera de la vapeur en tournant la tête sans se préoccuper de sa friandise. En tenant le bâton face à sa gueule lorsqu’il crache, on verra bien le chamallow blanc, en matière synthétique, prendre une couleur marron rougeâtre, qui indique qu’il est « cuit ». Il faudra bien le tourner et recommencer la manoeuvre plusieurs fois, en appuyant sur le bouton sur le cou de Torch, par exemple, pour que la vapeur colore entièrement le chamallow. Notons que cette couleur foncée part toute seule en séchant.

Un jouet interactif de qualité qui ne se laisse pas oublier

image test 3 torch mon dragon magique furreal friends hasbroSi les esprits chagrins pourront regretter qu’une peluche aussi craquante ne soit pas capable de se déplacer et de suivre l’enfant (Torch garde toujours la même position assise et bouge seulement le cou, les oreilles et les yeux), rappelons qu’il s’agit d’un animatronics mais pas vraiment d’un robot à part entière, que l’on pourrait radiocommander voire programmer. D’ailleurs, les nombreux robots capables de marcher ou de faire des pirouettes ont généralement un design plus simple, et ne sont pas des peluches. Il est fort probable que l’on verra de tels jouets dans les années à venir, mais pour l’heure, Torch possède une gamme de réactions suffisamment vastes pour que l’enfant s’y attache et ne s’en lasse pas de sitôt. Ses pattes avant sont quant à elles légèrement articulées et peuvent bouger de quelques centimètres pour une meilleure prise en mains.

Petite mise en garde en revanche : Torch, probablement en raison de ses capteurs, n’apprécie pas vraiment que l’on approche des appareils électriques plus que nécessaire, ce qui est d’ailleurs spécifié sur la notice d’utilisation. Alors que nous prenions des photos et quelques courtes vidéos à l’aide d’un smartphone, à un peu moins de 50 centimètres de distance, le jouet a émis un faible clignotement rouge qui s’est éteint sans qu’il crache sa flamme, a fermé les yeux et refusé de bouger pendant 1 à 2 minutes, nous obligeant à l’éteindre et le rallumer, alors même qu’il n’avait été allumé qu’une seule fois auparavant, avec des piles neuves. Une frayeur de courte durée puisqu’en le rallumant, il s’est aussitôt animé et a fonctionné sans problème. Si vous souhaitez prendre des photos de votre enfant en train de jouer, pas de soucis donc, mais pensez bien à ne pas vous coller trop près ou bien à désactiver la fonction Bluetooth afin d’éviter les interférences. A noter que Hasbro devrait proposer de nouvelles fonctionnalités à activer grâce à une application sur Android afin d’enrichir l’univers du cet adorable dragon.

Torch mon dragon magique est donc un très beau jouet, un peu cher certes, mais dont la qualité de l’interactivité, qui ne se limite pas à quelques sons comme de nombreuses poupées ou peluches, justifie pleinement le coût. Son pelage tout doux, ses couleurs rassurantes, ses yeux attendrissants et ses expressions et bruits très mignons en feront le compagnon inséparable des enfants à partir de 4 ans. En dessous de cet âge, les parents pourront éventuellement manipuler le jouet pour les petits, mais devront éviter de les laisser seuls avec, puisque le mécanisme lui permettant de fonctionner demeure assez fragile : il ne faut pas mettre le doigt sur le capteur au fond de sa gueule, par exemple, ni le faire tomber, le tremper dans l’eau ou le salir. Attention également à bien éteindre le jouet afin d’économiser les piles ! On conseillera d’ailleurs aux parents de retirer celles-ci au besoin s’ils ne veulent pas entendre le petit dragon babiller une fois l’enfant endormi : même une fois le réservoir vide, ce petit bavard de Torch est en effet toujours capable de s’animer et faire la conversation afin d’attirer l’attention de son petit propriétaire !

Torch mon dragon magique de la gamme FurReal Friends de Hasbro est disponible dans les grandes surfaces de distribution et magasins spécialisés pour un prix moyen allant de 79,99€ à 89,99€. 

Natacha Fleurot

Natacha Fleurot

Diplômée en Lettres Modernes, Natacha Fleurot rejoint la rédaction de Culturellement Vôtre fin 2015. Spécialisée dans les oeuvres jeunesse, young adult ainsi que la fantasy, elle réalise de nombreux articles dans les rubriques Livres et Cinéma. Passionnée de cuisine, elle teste aussi régulièrement des livres de cuisine et écrit dans la catégorie Food de la rubrique Lifestyle.
Natacha Fleurot

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *