[Critique] xXx : Reactivated – D.J. Caruso

Caractéristiques

  • Titre original : xXx : Return of Xander Cage
  • Réalisateur(s) : D.J. Caruso
  • Avec : Vin Diesel, Samuel L. Jackson, Ruby Rose, Donnie Yen, Toni Collette, Tony Jaa, Nina Dobrev, Deepika Padukone
  • Distributeur : Paramount Pictures France
  • Genre : Action, comédie
  • Nationalité : Américain
  • Durée : 107 minutes
  • Date de sortie : 18 janvier 2017

Critique

Sorti en 2002, le premier film de la saga xXx, réalisé par Rob Cohen (Fast and Furious) et avec Vin Diesel, avait remporté un certain succès au box-office. En 2005, la suite, sans Diesel mais avec Ice Cube, s’était royalement plantée. Alors pourquoi faire revivre cette saga douze ans après le dernier film, avec xXx : Reactivated ? Était-ce nécessaire ?

Dans xXx : Reactivated, Augustus Gibbons recrute de nouveaux agents depuis la mort de Xander Cage, cette fois-ci il essaie de recruter le joueur de football Neymar (oui oui vous avez bien lu). C’est alors qu’un satellite s’écrase, le laissant présumé mort. Au Brésil, Xander Cage vit une vie tranquille tout en faisant des acrobaties (il skie en pleine forêt, la classe interstellaire). Mais la NSA le retrouve et le recrute de nouveau pour stopper une équipe qui détient un logiciel pouvant faire chuter n’importe quel satellite, à tout moment et n’importe où. Cage va alors créer sa propre équipe.

Voila pour le pitch de xXx : Reactivated, simpliste comme pas permis. Mais ne vous y trompez pas, les rebondissements sont nombreux, même s’ils sont tous invraisemblables, voire même pour certains carrément incohérents. Mais honnêtement ce n’est pas le plus important. Alors que, dans les deux premiers opus, on était dans le genre de films d’action basique et terriblement bas du front, ici que nenni : nous sommes devant une comédie d’action qui ne se prend pas au sérieux, et qui s’amuse du côté  invraisemblable des séquences qui s’y déroulent. xXx : Reactivated est très drôle, que ce soit grâce à des punchlines sorties tout droit des années 80, ou encore de par l’attitude de certains personnages, comme celui du cascadeur Tennyson Torch. On a aussi une certaine tendresse pour la maladresse de Becky. On retient, encore, l’apparition surprise, et hilarante, d’un personnage (pas de spoilers) de la saga au moment où on s’y attend le moins.

image xx3En ce qui concerne la réalisation de xXx : ReactivatedD.J. Caruso (Paranoiak) s’amuse dans les scènes d’action, avec de beaux ralentis mais aussi de très beaux faux raccords… Et sa réalisation n’est pas des plus inspirée, sauf pour une séquence que l’on intitulera « des grenades », qui s’avère plutôt astucieuse. Les effets spéciaux ne sont pas géniaux, voire mal intégrés par moments, mais étant donné l’atmosphère de xXx : Reactivated on s’en accommode. Heureusement, le montage dose parfaitement l’humour et les scènes d’action, donc le film se déroule à une vitesse folle et on ne s’ennuie pas.

Concernant les acteurs de xXx : Reactivated, Vin Diesel fait du Vin Diesel mais s’auto-parodie par moment, une bonne chose. Donnie Yen s’avère, encore une fois après Rogue One dans lequel il rayonnait, le meilleur acteur du film. Nina Dobrev montre tout son talent comique. Tony Jaa en fait des tonnes, mais l’artiste martial est toujours aussi impressionnant. On sent que Ruby Rose prend du plaisir à être présente, c’est déjà ça. Toni Collette se demande ce qu’elle est venue faire dans cette galère. La magnifique Deepika Padukone, quant à elle, ne fait pas que nous montrer sa plastique et démontre un minimum son talent d’actrice. Enfin, Rory McCann (Sandor Clégane dans Game of Thrones) nous prouve son talent comique.

Un scénario qui n’a ni queue ni tête, bourré d’incohérences avec des rebondissements invraisemblables. Une réalisation moyenne mais des scènes d’action délicieusement improbables et assumées, un rythme soutenu et de l’humour à foison font de xXx : Reactivated une petite surprise. On ne voit pas le temps passer, on débranche le cerveau, on se marre et on passe un bon moment.

Guillaume Creis

Guillaume Creis

Adore le cinéma en général , que ce soit lesgros blockbusters ou les plus petits films .les séries TVet les jeux vidéo.
Guillaume Creis
5/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *