[Test – Blu-Ray] Tous en Scène — Garth Jennings

Caractéristiques

  • Titre original : Sing
  • Réalisateur(s) : Garth Jennings
  • Avec : Avec les voix VF: Patrick Bruel, Jenifer Bartoli, Elodie Martelet et Laurent Gerra... Et les voix VO : Reese Witherspoon, Matthew McConaughey, Seth McFarlane, Scarlett Johansson, John C. Reilly...
  • Editeur : Universal Pictures France
  • Date de sortie Blu-Ray : 30 Mai 2017
  • Date de sortie originale en salles : 25 janvier 2017
  • Durée : 108 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image : 4/5

Très beau master de la part de Universal, la définition est au top, on voit  jusqu’aux détails des poils de Buster Moon. Les couleurs sont chatoyantes et éclatantes, les contrastes et noirs excellents. Très belle profondeur de champ. Le format 1.85:1, quasi plein écran, permet quant à lui de profiter pleinement du film. On remarquera quelques saccades de-ci de-là, mais rien de très grave. Le débit moyen image est très bon : 30 MBPS.

Son : 3,5/5

Pour la piste VO, Universal propose le format Dolby Atmos, le must. C’est puissant, bien réparti et d’une précision redoutable. Les dialogues sont clairs, les effets sonores passent par toutes les enceintes. On en prend plein les oreilles. Le débit moyen son est excellent : 6 MBPS. Pour la piste VF, il y a une erreur, elle n’est pas en Dolby Atmos mais en Dolby Digital plus 7.1, pas de HD. Cela reste très correct, mais c’est moins bien réparti, puissant et précis que la piste VO. Le débit moyen/max de la piste est de 1,2 MBPS.

Bonus : 2,5/5

  • Making-of (4′)
  • Trouver le rythme : Le montage de Tous en scène (2′)
  • Portraits des personnages (12′)
  • Clips avec paroles :
    – « Faith »
    – « Set It All Free »
  • Le vidéoclip de « Don’t you worry ’bout a thing » (3′)
  • Réaliser un vidéoclip avec Tori Kelly (2′)
  • Le vidéoclip de « Faith » de Stevie Wonder feat. Ariana Grande (2′)
  • Le clip avec paroles de « Faith » (2′)
  • Le clip avec paroles de « Set it all free » (3′)
  • Chante et danse ! « Faith » (6′)
  • Le réseau de Tous en scène (13′)
  • Le meilleur de Gunter (1′)
  • Les mini films :
    – « Gunter fait du babysitting » (3′)
    – « Coup de foudre » (4′)
    – « Le coach de vie d’Eddie » (4′)
  • Making-of des mini films (5′)

On commence avec le making-of du film, un module de 4 minutes trop court pour un supplément se présent comme un making-of. Trouver le rythme : Le montage de Tous en scène est un bonus qui en deux minutes parle de l’importance du montage dans les films d’animation. Un module là encore intéressant, mais trop court. Portraits des personnages réunit des interviews des acteurs doublant les personnages dans la version originale. Un bonus de 12 minutes intéressant. Nous avons ensuite le clip de la chanson « Don’t you worry ’bout a thing » de Tori Kelly avec ensuite le making-of du vidéoclip. Le clip de la chanson « Faith » de Stevie Wonder feat. Ariana Grande est également proposé, juste après un vidéoclip de la même chanson en version karaoké. La seconde chanson proposée pour un  karaoké n’est autre que « Set it all free ». Le module suivant, Chante et danse ! « Faith »  nous permet d’apprendre une chorégraphie sur la chanson « Faith » en plusieurs sections. Sympathique pour apprendre quelques pas de danse à la maison.

Le réseau de Tous en scène est un ensemble de fausses pubs de 13 minutes en tout mettant en scène les personnages ou leurs aptitudes. Amusant. Le meilleur de Gunter est un bonus de 1 minutes montrant les meilleurs moments de Gunter dans le film, sur une chanson de Lady Gaga. Enfin,  nous avons le droit à trois courts-métrages inédits doublés en français. Le premier montre Gunter faire le baby-sitter pour les 25 enfants de Rosita. Dans le second, Miss Crawley s’inscrit sur un site de rencontre, mais les choses ne se passent pas comme prévu. Enfin, dans le troisième et dernier, Eddie engage un nouveau coach de vie un peu particulier. Ces trois petits films sont tout à fait plaisants. Pour finir, le making-of de ces trois courts-métrages nous est proposé.

Synopsis

Buster Moon est un élégant koala qui dirige un grand théâtre, jadis illustre, mais aujourd’hui tombé en désuétude. Buster est un éternel optimiste, un peu bougon, qui aime son précieux théâtre au-delà de tout et serait prêt à tout pour le sauver. C’est alors qu’il trouve une chance en or pour redorer son blason tout en évitant la destruction de ses rêves et de toutes ses ambitions: une compétition mondiale de chant. Cinq candidats sont retenus pour ce défi : Une souris aussi séduisante que malhonnête, un jeune éléphant timide dévoré par le trac, une truie mère de famille débordée par ses 25 marcassins, un jeune gorille délinquant qui ne cherche qu’à échapper à sa famille, et une porc épic punk qui peine à se débarrasser de son petit ami à l’égo surdimensionné pour faire une carrière solo. Tout ce petit monde va venir chercher sur la scène de Buster l’opportunité qui pourra changer leur vie à jamais.

Le film

En tournant en dérision les télé-crochets tels que The Voice, Tous en scène parvient à amuser petits et grands d’un bout à l’autre, sans pour autant révolutionner le cinéma d’animation.

Retrouvez notre critique en cliquant sur ce lien.

Guillaume Creis

Guillaume Creis

Adore le cinéma en général , que ce soit lesgros blockbusters ou les plus petits films .les séries TVet les jeux vidéo.
Guillaume Creis
7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *