article coup de coeur

[Test – Blu-ray + Blu-ray 4K Ultra HD] Le Pont de la rivière Kwai – David Lean

Caractéristiques

  • Titre original : The Bridge on the River Kwai
  • Réalisateur(s) : David Lean
  • Avec : Alec Guinness, William Holden, Jack Hawkins...
  • Editeur : Sony Pictures Home Entertainment France
  • Date de sortie Blu-Ray : 25 octobre 2017
  • Date de sortie originale en salles : 25 décembre 1957
  • Durée : 161 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Blu-ray 4K Ultra HD

Image : 4,5/5

Le Pont de la rivière Kwai a été tourné en pellicule (Arriflex) au format  2.55:1. Le master de ce blu-ray 4K UHD est upscalé du master blu-ray sorti en 2011 (dont on parle plus bas). Lequel avait bénéficié d’une restauration de la pellicule dans un télécinéma 4K. La définition va d’excellente à très correcte. Le grain de la pellicule se fait sentir par moment, surtout sur certains arrières plans assez éloignés. Les détails sur les visages est ce qui impressionne le plus (pour un film qui a 60 ans tout de même). Pas vraiment une vraie redécouverte par rapport au blu-ray de ce côté là. Mais c’est autre chose avec l’apport du HDR, le long-métrage ayant été tourné en cinémaScope technicolor. Les couleurs et les noirs sont impressionnants et permettent de profiter pleinement de ce chef d’œuvre. Enfin le ratio d’image 2.55:1, avec de larges bandes noirs, est respecté, et rend bien l’aspect épique du film.

Son : 4,5/5

Sony Pictures Home Entertainment France nous offres ici deux pistes anglaise et une piste française. Les deux de la version originale sont en Dolby Atmos (compatible Dolby TrueHD 7.1) et en DTS- HD Master audio 5.1. Un petit gâchis de notre point de vue, car le mixage du film est surtout en 2.1 (passant par l’enceinte central et les deux surround avant). Il y a peu d’effets surround arrières (la musique passe par ces canaux) et donc la piste en DTS- HD Master audio 5.1 suffisait largement. Ainsi, la piste en Dolby Atmos n’apporte rien de plus. Pour le reste, les dialogues sont clairs et précis. De plus le mixage laisse le côté vintage au film, ce qui est appréciable. La piste VF est elle en Dolby Digital 5.1, pas de HD. Là aussi c’est dommage car même sur le blu-ray du film, la piste française était en  DTS- HD Master audio 5.1. On aurait aimé retrouver cette piste sur ce disque. Malgré cela c’est très correct dans l’ensemble. Les dialogues sont clairs et précis, mais on ressent un léger manque de puissance général.

 

image david lean le pont de la rivière kwai

Blu-ray

Image : 4,5/5

Comme il est dit plus haut, ce master blu-ray du Pont de la rivière Kwai, sorti en 2011, avait bénéficié d’une restauration de la pellicule dans un télécinéma 4K, et celle-ci est exemplaire. La définition passe de très bonne à très correcte. Le grain de la pellicule ressort parfois un peu trop, surtout sur des arrières plans, mais tout de même : on a l’impression de redécouvrir le film. Les détails sur les visages, les corps ou les décors sont absolument fantastiques. Les couleurs sont ici plus resplendissantes que jamais, et les noirs bénéficient aussi de cette restauration. Les scènes de nuits sont magnifiques. Le travail de Sony Pictures rend justice au film. Le débit moyen vidéo est correct: 26 MBPS.

Son : 4,5/5

Les pistes anglaise et française sont DTS- HD Master audio 5.1 mais le mixage sonore du film ressemble plus à un 2.1 (passant par le canal central et les canaux latéraux), seul quelques effets passent par les canaux arrières (musique et quelques effets genre tonnerre mais peu). Cela donne un côté vintage au film et n’empêche pas une bonne immersion lors du visionnage. Pour les reste les dialogues sont clairs et précis. Deux très bonnes pistes pour redécouvrir le long-métrage. Le débit moyen des versions VO et VF sont corrects: 3,5 MBPS.

Bonus : 4,5/5

  • La traversée du pont – mode lecture avec incrustation d’images et de graphiques
  • La réalisation du pont de la rivières Kwai (53′)
  • William Holden et Alec Guinness au Steve Allen Show (6′)
  • Archives audio exclusives: William Holden raconte l’avant-première du pont de la rivière Kwai (1′)
  • Gloire et chute d’un documentaire géant dans la jungle (6′)
  • Court-métrage d’USC présenté par William Holden (15′)
  • Une appréciation du réalisateur John Milius (8′)

La traversée du pont – mode lecture avec incrustation d’images et de graphiques est un module qui permet de visionner le film tout en ayant des anecdotes sur le tournage. Un bonus appréciable qui permet d’en savoir plus sur le film tout en le regardant. La réalisation du Pont de la rivières Kwai est le making-of du long-métrage, d’une durée de 53 minutes. Même s’il y a peu d’archives vidéos du tournage, les interventions des acteurs, producteurs ou de l’équipe technique permettent d’en apprendre suffisamment sur la conception du film. William Holden et Alec Guinness au Steve Allen Show est une archive de télévision en noir et blanc, d’une durée de 6 minutes. Les deux acteurs y font une présentation du film durant le tournage. Un bonus intéressant car ils nous montrent des images rares durant la production au Sri-Lanka. Archives audio exclusives: William Holden raconte l’avant-première du Pont de la rivière Kwai est, comme il est indiqué, un bonus audio d’une minute dans lequel l’acteur raconte la toute première projection de l’œuvre. Rien de bien passionnant. Gloire et chute d’un documentaire géant dans la jungle est un module de 6 minutes, une sorte de mini making-of de l’époque, sympathique, et qui permet d’en découvrir un peu plus sur le tournage. Court-métrage d’USC présenté par William Holden est un bonus de 15 minutes, datant des années 50. Il s’agit d’un court pour l’école de cinéma américaine USC, présenté par l’acteur, sur le film. Un module très intéressant qui revient sur les thèmes du film avec aussi des images vidéos rares du tournage. Une appréciation du réalisateur John Milius est un module de 8 minutes dans lequel le réalisateur de Conan le Barbare raconte ce qu’il a ressenti la première fois qu’il a découvert le film et en donne son analyse. Un bonus là encore très intéressant.

Synopsis

En 1943, un régiment anglais interné dans un camp de prisonniers en Birmanie est affecté à la construction d’un pont en pleine jungle. Après s’être opposé à ce projet, le colonel cède aux exigences japonaises. Il ignore que les Américains préparent le dynamitage du pont…

image david lean le pont de la rivière kwai

Guillaume Creis

Guillaume Creis

Adore le cinéma en général , que ce soit lesgros blockbusters ou les plus petits films .les séries TVet les jeux vidéo.
Guillaume Creis
9/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *