[Test – Blu-ray 4K Ultra HD] Spider-Man: Homecoming – Jon Watts

Caractéristiques

  • Réalisateur(s) : Jon Watts
  • Avec : Tom Holland, Marisa Tomei, Robert Downey Jr., Jon Favreau, Michael Keaton, Zendaya...
  • Editeur : Sony Pictures Home Entertainment France
  • Date de sortie Blu-Ray : 20 novembre 2017
  • Date de sortie originale en salles : 12 Juillet 2017
  • Durée : 134 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image : 4,5/5

Spider-Man: Homecoming a été tourné en numérique (Arri Alexa XT Plus) et le Blu-Ray 4K UHD est tiré d’un master 2K au ratio d’image respecté 2.39:1.  La définition est excellente et ne subit aucune baisse durant le visionnage. Les détails sont nombreux, que ce soit au premier ou en arrière plan. Grâce au Dolby Vision, le rendu des couleurs est éclatant. Cela se voit surtout sur le costume de Spidey mais, de manière générale, cela donne des couleurs très tranchées. Les contrastes sont excellents. L’apport du HDR se distingue surtout par la profondeur de champ, qui est ici très correcte, mais aussi par les différentes nuances de noirs, même si cela se voit surtout durant le combat final entre Spider-Man et le Vautour, qui est la seule scène à l’image véritablement sombre du film. Seul petit bémol, quelques saccades ont été détectées lors du visionnage.

Son : 4,5/5

Sony Pictures Home Entertainment France nous offre une piste VO en Dolby Atmos (Compatible Dolby True HD 7.1). Malgré un excellent mixage et une très bonne répartition, la piste manque légèrement de puissance, mais uniquement pour des dialogues qui sont, pour le coup, légèrement bas. Pour le reste, les effets et la musique sont bien répartis sur les canaux latéraux et arrières et sont puissant comme il faut. On regrettera aussi le léger manque d’utilisation du caisson de basse. Ceci étant dit, cette piste reste tout de même immersive. La piste VF est elle en  DTS-HD Master Audio 5.1 et s’avère excellente. Légèrement moins puissante que sa consœur anglaise sur les effets et la musique, mais tout aussi bien répartie. De plus, le volume des dialogues est très correct et le caisson de basse très bien utilisé. Une excellente piste française.

Bonus : 3/5

  • Scènes supprimées (16′)
  • Bêtisier (2′)
  • Le guide d’étude de l’araignée
  • Une toile emmêlée : Spider-Man dans l’univers cinématique de Marvel (6′)
  • A la recherche de Spider-Man (8′)
  • Les cascades de Spider-Man (5′)
  • Conséquences (4′)
  • le Vautour s’envole (6′)
  • Jon Watts: chef de classe (5′)
  • les pours et les contres de Spider-Man (3′)
  • Raper avec Cap (2′)

Nous commençons les bonus par les 10 scènes coupées ou en versions longues. Même si ces scènes n’apportent rien à l’intrigue, certaines s’avèrent plutôt amusantes. Ensuite nous avons le bêtisier, toujours sympathique à voir. Une toile emmêlée : Spider-Man dans l’univers cinématique de Marvel est un module de 6 minutes racontant comment Sony et Marvel se sont mis d’accord pour que Spidey fasse partie du MCU. Un bonus intéressant, avec les interventions des acteurs, mais aussi des patrons des deux studios. A la recherche de Spider-Man est un bonus de 8 minutes se concentrant sur la recherche de l’acteur qui incarnerait Peter Parker. On peut y voir des vidéos de casting, mais aussi les capacités acrobatiques de Tom Holland, qui lui ont permis d’avoir le rôle. Les cascades de Spider-Man nous montre comment le jeune acteur a réalisé la plupart de ses cascades. Un module de 5 minutes intéressant.

Dans le bonus Conséquences on nous montre les répercutions des événements des précédents films du MCU qui amènent le Vautour à s’emparer des différentes technologies. D’une durée de 4 minutes, celui-ci est très concis. Le Vautour s’envole, supplément de 6 minutes, revient sur la création du personnage dans le film et l’interprétation de Michael Keaton. Jon Watts : chef de classe s’intéresse au réalisateur, à sa vision du film et à l’histoire qu’il a voulu raconter. Intéressant. Les pour et les contre de Spider-Man est un module amusant de 3 minutes dans lequel Tom Holland et Jacob Batalon énumèrent les pour et contre dans le fait d’être Spider-Man. Raper avec Cap est une compilation de vidéos de Captain America, comme on en voit dans le film, qui ont été coupées du montage final. Enfin, Le guide d’étude de l’araignée peut se lancer avec le film et vous révélera durant celui-ci des anecdotes ou références au comics.

image jon watts spider man homecoming

Synopsis

Après ses spectaculaires débuts dans Captain America : Civil War, le jeune Peter Parker découvre peu à peu sa nouvelle identité, celle de Spider-Man, le super-héros lanceur de toile. Galvanisé par son expérience avec les Avengers, Peter rentre chez lui auprès de sa tante May, sous l’oeil attentif de son nouveau mentor, Tony Stark. Il s’efforce de reprendre sa vie d’avant, mais au fond de lui, Peter rêve de se prouver qu’il est plus que le sympathique super héros du quartier. L’apparition d’un nouvel ennemi, le Vautour, va mettre en danger tout ce qui compte pour lui…

Le Film

Retrouvez notre critique du film ici

8/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *