[Test – Playstation 4] Life Is Strange Before The Storm Episode 2 : belle confirmation

Caractéristiques

    • Playstation 4
    • Ordinateur/PC
    • Xbox One
  • Développeur : Deck Nine Games
  • Editeur : Square Enix
  • Date de sortie : 19 octobre 2017
  • Acheter : Cliquez ici

Introduction

Sorti voilà quelques mois, le premier épisode de Life Is Strange : Before The Storm (retrouvez notre test) avait su nous convaincre du bien fondé de ce préquel. Ce n’était pas une mince affaire, très clairement, tant certains éléments étaient attendus au tournant. On pense évidemment au passage de témoin entre DONTNOD et Deck Nine Games, qui s’est mieux effectué que ce qu’on pouvait craindre. Aussi, le scénario nous paraît bien plus nécessaire qu’il n’y paraissait de prime abord, tant les personnages se trouvent complétés, approfondis, tout aussi palpables qu’auparavant. Ce second épisode, intitulé Splendide Nouveau Monde, se devait de confirmer ces bonnes impressions. Bonne nouvelle : l’objectif est atteint.

Histoire : 4/5

image test life is strange splendide nouveau monde

Vous l’aurez deviné, Splendide Nouveau Monde prend directement la suite des événements précédents. Si l’on met un point d’honneur à ne pas spoiler les éléments scénaristiques, sachez que jouer à ce second épisode implique que vous ayez terminé le premier. C’est tellement le cas que, si vous avez opté pour la saison complète, vous ne pourrez pas lancer cette suite sans avoir bouclé Éveille-toi. Il faut bien appuyer ce fait, Life Is Strange : Before The Storm est un jeu qui donne beaucoup d’importance à son récit, il est donc important de le suivre dans le bon ordre, sous peine d’en voir la substantifique moelle s’échapper.

On retrouve Chloe et Amber, en bien mauvaise posture après leur déraisonnable mais compréhensible fugue, ou plutôt absence injustifiée aux cours de l’école Blackwell. Dès cette ouverture, Splendide Nouveau Monde nous signifie qu’il est temps, pour les protagonistes, de payer les conséquences de leurs actes. Cela débutera dans le bureau du principal, au cours d’un entretien qui a pour effet le renvoi immédiat d’une des deux filles, sous les yeux de leurs parents. Les choix du joueur influenceront le destin, mais c’est surtout le dilemme qui nous sidère. En effet, le caractère définitif de ce passage, et grave en terme d’effets, provoque une sensation étrange, qui nous met mal à l’aise.

Ce départ tonitruant connaîtra des échos tout au long de Splendide Nouveau Monde. Mais le rythme sait aussi varier les situations. On remarque que le focus se fait très puissant sur l’introspection de Chloe, laquelle est décidément le personnage le plus intéressant de ce préquel, au-delà même du fait qu’il s’agit de notre avatar. Ce second épisode puise encore plus dans le ressenti du joueur, lequel est placé comme acteur d’une relation fusionnelle mais pas stupide. Le bon équilibre est trouvé, et Deck Nine Games évite de nous rendre les deux adolescentes insupportables, ce qui était le véritable danger de ce préquel. On a toujours quelques ficelles très visibles, on pourrait parfois jurer que le film aurait sa place à Sundance, mais on n’en tient pas spécialement rigueur. On notera que le récit réserve l’un des moments les plus forts vécus depuis le début de la licence, qu’on ne peut vous décrire autrement qu’un choix cruel, mais terriblement nécessaire. Pour conclure, le cliffhanger nous laisse dans une attente qui ne pourra être guérie qu’avec l’épisode final.

Gameplay : 4/5

image chloe life is strange splendide nouveau monde

Pour un tour d’horizon sur le gameplay de Life Is Strange : Before The Storm, référez-vous au test de l’épisode précédent, en lien dans l’introduction. Splendide Nouveau Monde reprend le système d’argumentation précédemment évoqué, et il fonctionne toujours aussi bien. Par exemple, Chloe fait face aux répliques du principal de son école, et se doit de rebondir sur des bouts de raisonnement. Ce qui donne tout son charme à cette mécanique, c’est la possibilité d’emmener le débat où l’on veut, du moins si les choses se passent bien. La limite est évidemment liée au nombre de choix, qui ne sera malheureusement jamais assez développé pour que tout le monde ait l’impression de pouvoir rétorquer librement. Du reste, ce second épisode garde une belle saveur d’aventure, avec des moments laissés pour nos fouilles, dans des décors qui nous laissent assez de possibilité pour qu’on y passe du temps.

Ambiance visuelle et sonore : 3/5

image playstation 4 life is strange splendide nouveau monde

Splendide Nouveau Monde ne modifie pas le constat que nous formulions avec le précédent épisode. Certaines animations dénotent toujours autant, principalement chez des personnages secondaires fatalement moins fignolés que les principaux. Quant aux textures, elles font toujours un peu grossières, surtout dans les passages en extérieur. On a aussi droit à une toute petite poignée de bugs d’affichage, mais rien de bien gênant. Autrement plus agréable, la direction artistique continue de nous asséner une bonne grosse claque. Si Chloe et Amber sont aussi tangibles, c’est parce qu’elles s’incluent parfaitement dans une transposition du réel évidemment romancée, mais saisissante de réalisme. Enfin, l’ambiance sonore continue de nous séduire, dans un style un peu plus sensible pour ce second segment.

Durée de vie : 4/5

image life is strange splendide nouveau monde

Là encore, Splendide Nouveau Monde fait est dans la droite lignée de son prédécesseur. Il vous faudra 4 heures pour voire l’étonnant cliffhanger, ce qui est tout à fait satisfaisant pour ce genre de contenu. Si vous avez loupé un tag de Chloe, vous devrez vous lancer dans un second run.

Note finale : 15/20

Ce deuxième épisode de Life Is Strange : Before The Storm tient toutes les promesses du segment précédent. Il s’agit bel et bien d’une confirmation pour l’étonnant studio Deck Nine Games, qui parvient à atteindre de jolis sommets d’émotions. Avec ses situations surprenantes, parfois mélancoliques, et des prises de décisions qui sauront vous hanter pour un moment, le soft réussit à nous garder intéressés. Espérons, d’ailleurs, que le final sera à la hauteur de la conclusion de Splendide Nouveau Monde, cette dernière figurant parmi les plus grandes satisfactions de toute la licence.

Retrouvez aussi notre interview de Chris Floyd, co-directeur du jeu.

8/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *