[Test – Playstation 4] Life Is Strange – Before The Storm EP. 1 : Éveille-toi

Caractéristiques

    • Playstation 4
    • Ordinateur/PC
    • Xbox One
  • Développeur : Deck Nine Games
  • Editeur : Square Enix
  • Date de sortie : 31 août 2017
  • Acheter : Cliquez ici

Introduction

image jeu life is strange before storm
Image issue du Playstation Share.

Si vous aimez le jeu vidéo, alors vous connaissez certainement Life Is Strange, un jeu d’aventure fortement axé sur une narration que l’on pourrait qualifier de cinématographique. Seulement, le jeu, sorti en 2015, se démarquait d’autres softs grâce à une volonté de proposer un univers très fouillé, et tout de même des mécaniques de gameplay plus qu’intéressantes (ah, remonter le temps…). Presque deux ans après la sortie du dernier épisode de ce premier essai transformé, le studio français DONTNOD passe le relai à Deck Nine Games, avec non pas une suite mais un préquel. Là encore le découpage épisodique règne, et nous allons voir que cette première partie (deux autres sont prévues) est du genre à remettre en selle efficacement.

Histoire : 4/5

image gameplay life is strange before storm
Image issue du Playstation Share.

Tout d’abord, on se doit de vous rassurer : dans ce test, nous ne spoilerons aucun élément important du scénario, ni du jeu de DONTNOD. Par contre, on conseille vivement de découvrir le titre initiateur, afin de mieux se rendre compte de l’impact émotionnel du soft ici abordé. Avec ce premier épisode de Life Is Strange – Before The Storm, le joueur remonte le temps, et rejoint Chloe Price, trois ans avant le début des événements découverts dans le précédent jeu. La jeune fille est en pleine crise d’adolescence, cultive déjà son bagou sarcastique, et les relations avec ses parents sont du genre compliquées. Vous l’aurez compris, on quitte la très douée Max (qui aura tout de même droit à quelques clins d’œil, parfois réprobateurs) pour mieux comprendre l’un des destins les plus intéressants du soft de 2015 : Chloe n’a certes pas de pouvoir, mais une personnalité qui créée la curiosité.

Cet épisode de Life Is Strange – Before The Storm n’est pas intitulé Éveille-toi pour rien. Si tout débute dans un acte de rébellion assez classique, de la part d’une Chloe fugueuse et fan de rock bien bruyant, les choses vont vite s’approfondir dès qu’elle croisera le chemin de Rachel. Le joueur découvre cette amitié naissante, mais aussi un tout début d’évolution du personnage principal de cette histoire. On ne peut décemment pas juger de ce qui va se passer par la suite, dans le prochain épisode, mais on peut déjà affirmer que les choix, s’ils n’ont pas encore d’impact direct sur le cheminement (ça viendra, soyez-en certains), sont assez cornéliens et bien construits pour que l’union entre le joueur et Chloe se construise solidement. Certes, l’adolescente a parfois un comportement que l’on qualifiera « à ficelles », et de manière générale l’écriture des personnages s’avère prudente, mais jamais on ne ressent une impression ennuyeuse.

Gameplay : 4/5

image playstation 4 life is strange before storm
Image issue du Playstation Share.

Dans cette ouverture, on retrouve ce qui fait tout le charme de cette série. Effectivement, on est en plein jeu narratif, et l’on sait pertinemment que c’est un genre clivant. Et, même si votre humble serviteur est du genre à en apprécier certains représentants, il est aussi vrai que certaines sorties récentes ont un peu abusé des codes, et se sont embourbés dans un résultat à la limite du supportable. Ce n’est pas du tout le cas ici. On retrouve une vue à la troisième personne, une situation au sein de décors à farfouiller, et habités par des personnages à questionner. Cela vous rappelle le principe du point-and-click ? Normal, on y trouve un peu de ce ressenti, mais avec un accent fortement posé sur la narration, notamment via un journal, que l’on prend plaisir à parcourir.

Vous l’aurez compris, avec Life Is Strange – Before The Storm on dit au revoir au pouvoir du retour dans le temps. Ce qui ne signifie pas que Deck Nine Games  ne s’est pas creusé les méninges pour proposer un gameplay évitant le piège du superficiel. La très bonne idée du jeu, c’est sans conteste le concept de la discussion à mener, à grand coups d’arguments que seule Chloe pouvait utiliser. Prenons un exemple, avec un dialogue qui se déroule très tôt dans le cheminement. Alors que la jeune fille tente d’entrer dans une teuf tonitruante, un vigile lui barre la route, et lu refuse l’accès. En insistant, se met en place une sorte de bataille de tirades, mais pas n’importe comment. Dans un temps limité, il faudra répondre à un argument, en rebondissant sur un mot que vous aurez compris comme étant une clé. Le but est simple, mais carrément prenant : il faut retourner l’interlocuteur, en venir à bout par la causerie. Il se dégage de ces séquences un sacré punch, surtout qu’il ne s’agit pas d’un artifice : cela fonctionne.

Technique et ambiance sonore : 3/5

image episode 1 life is strange before storm
Image issue du Playstation Share.

On retrouve la direction artistique de Life Is Strange, mais un peu plus prononcée. L’ensemble nous paraît toujours aussi agréablement coloré, et la cohérence entre les personnages et leurs vêtements ne souffre d’aucune fausse note. Par contre, techniquement le soft souffle le chaud et le froid. Les textures sont un bon exemple : parfois nickelles, comme dans la chambre de Chloe, mais d’autres fois plus sommaires, notamment dans certains décors en extérieur. Aussi, quelques animations dénotent, comme dans le cas des expressions de personnages secondaires fatalement moins gâtés que les principaux. Des retenus qui ne doivent pas faire oublier que le confort de jeu est bon : c’est fluide, et aucun bug à l’horizon.

Quant à la musique, il est claire que nous l’attendions au tournant. Rassurez-vous, la soundtrack de Life Is Strange – Before The Storm s’annonce grandiose. S’il faudra vérifier cette impression dans les prochain épisode, sachez que le travail du groupe Daughter, très rock, est du genre à s’écouter pendant le jeu… et en-dehors. Pas un seul thème n’a été choisi à m’emporte-pièce, et tous apportent une dimension entêtante aux scènes que le joueur découvre. Encore une bien belle réussite, donc, et ce n’est pas terminé : la qualité du doublage est aussi à souligner. Le focus est fait sur le changement de voix de Chloe, d’ailleurs assez bien géré pour que l’on ne sente pas trop de différences dans le ton, mais l’ensemble du travail est à féliciter.

Durée de vie : 4/5

image test life is strange before storm
Image issue du Playstation Share.

Bien entendu, juger la durée de vie d’un épisode ne se repose pas sur les mêmes critères qu’un jeu complet. Toujours est-il que cette première partie de Life Is Strange – Before The Storm est longue, pour un tel contenu. Pour en venir à bout en prenant votre temps, il vous faudra entre 3 et 4 heures, ce qui s’avère plus qu’honorable. Et pour les amateurs de secrets, sachez que les photos de Max font place aux tags de Chloe, ce qui vous demandera un certain sens de l’observation.

Note finale : 15/20

Ce premier épisode de Life Is Strange – Before The Storm se devait de nous rassurer d’entrée de jeu, de par le contexte surprenant et le changement de développeur, qui pouvait laisser perplexe. Deck Nine Games peut se targuer de s’en être sorti haut la main, même si nous attendrons la toute fin du jeu afin de totalement juger des qualités scénaristique de ce préquel. Par contre, on peut déjà s’avancer sur la gestion narrative, fluide et séduisante, ainsi que sur le gameplay. Celui-ci fait la part belle aux dialogues, dont certains ont eu le chic de nous mettre en position d’urgence absolue. Autant vous dire qu’on compte déjà les jours avant s la sortie du second épisode…

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato
8/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *