[Critique] Avengers: Infinity War – Rassemblement !

Caractéristiques

  • Réalisateur(s) : Joe et Anthony Russo
  • Avec : Robert Downey Jr., Chris Evans, Mark Ruffalo, Scarlett Johansson, Chris Hemsworth, Anthony Mackie, Paul Bettany, Elizabeth Olson, Chadwick Boseman, Sebastian Stan, Don Cheadle, Chris Pratt, Dave Bautista, Zoe Saldana, Pom Klementieff, Benedict Cumberbatch, Benedict Wong, Sean Gunn, Tom Holland et Josh Brolin.
  • Distributeur : The Walt Disney Company France
  • Genre : Aventure, Action
  • Nationalité : Américain
  • Durée : 2h40
  • Date de sortie : 25 avril 2018

Thanos, le Titan Fou

Il y a dix ans sortait en salles Iron Man. Qui pouvait croire que 18 films plus tard, le Marvel Cinématique Universe (MCU) deviendrait un tel phénomène ? Aujourd’hui arrive au cinéma le point culminant des trois premières phases du MCU : Avengers: Infinity War. Six années après sa première apparition dans la scène post-générique de Avengers, quelques lignes de dialogue dans Les Gardiens de la Galaxie et enfin un petit aperçu dans Avengers: l’Ere d’Ultron, le grand méchant Thanos arrive.

Tout mène à ce 19ème film. Toutes les histoires qui ont été racontées amènent à ce moment et pour nous le faire comprendre, il faut commencer fort. Les cinq première minutes du long-métrage servent à nous montrer que le Titan Fou n’est pas là pour rigoler et que la menace est belle et bien présente. Mieux encore, tout au long du film, on apprend à le connaitre, à comprendre ses raisons, son objectif, son histoire et, plus étonnamment, outre le fait qu’il soit charismatique, sa sensibilité. Étrangement, certaines scènes les plus émouvantes mettent en scène Thanos. Un méchant complexe qui n’est autre que le plus développé de tout l’univers Marvel. Enfin, et ce n’est pas le moindre, il est le personnage principal du film. Une des plus belles réussites de ce 3e opus Avengers.

Là où le film ne s’embarrasse pas, c’est pour nous représenter tous les autres personnages que nous connaissons déjà, même si les relations entre certains sont rappelées. Vu que beaucoup d’entre eux se rencontrent pour la première fois, cela occasionne de nouvelles dynamiques. Ainsi, quelques groupes se forment et l’humour qui en découle est des plus plaisants, faisant mouche à chaque fois. Tous les personnages ont droit à leur moment, ce qui était très certainement le but le plus difficile à atteindre vu le nombre de super-héros dans ce film. Les storylines de certains personnages, développées dans de précédents films, trouvent ici une finalité alors que pour d’autres elles continuent d’évoluer. Ce qui renforce encore le sentiment de point culminant.

Un film coupé en deux

image avengers infinity war thanos

Côté scénaristique, si beaucoup d’éléments mis en place depuis dix ans convergent enfin et s’emboîtent parfaitement, il n’en reste pas moins qu’il y a quelques soucis, principalement en raison de la séparation en petit groupe de tout ce petit monde. On passe de l’un à l’autre durant le film et cela pose des problèmes de temporalité mal gérée. A cause de cela, la mise en place du film est un peu longue, mais cela est compensé par l’humour. Autre problème (le plus gros), on sent clairement qu’Avengers: Infinity War est la première partie d’un long-métrage. Il faut savoir que les parties 3 et 4 ont été tournés en même temps sur une année comme un seul et même film. On a donc du mal à croire que ce que nous venons de voir est définitif même si, paradoxalement, le film peut se voir comme un long-métrage à part. Enfin, les fans auront droit à des surprises, vraiment inattendues.

En ce qui concerne la réalisation de Joe et Anthony Russo, on peut dire qu’ils s’en sortent un peu mieux que sur Captain America: Civil War, mais cela reste très moyen. Les réalisateurs n’injectent aucun style au film, seuls quelques plans se démarquent mais, pire encore, et c’est aussi là l’un des gros problèmes, il manque ce côté épique qu’avait si bien instauré Joss Whedon avec le premier Avengers. Même si la grosse bataille du film au Wakanda est impressionnante visuellement, il manque clairement quelque chose pour que le film soit une vraie réussite. Les réalisateurs compensent donc par l’impact émotionnel des conséquences du combat, et ça fonctionne. Pour le reste, la direction artistique reprend principalement ce que nous avons déjà vu dans les précédents films. En ce qui concerne les nouveaux lieux que l’on découvre, ils s’incorporent bien avec le reste. Les effets spéciaux sont de très bonne qualité, notamment pour le personnage de Thanos et la bataille du Wakanda. La musique d’Alan Silvestri (Captain America: First Avenger, Avengers) reprend principalement les thèmes déjà utilisés dans les précédents films. Seul nouveau thème : celui de Thanos, qui s’avère tout aussi complexe que le personnage.

Réunion de super-héros

image joe anthony russo avengers infinity war

Côté casting, Josh Brolin assure dans le rôle tant attendu de Thanos. Charismatique, menaçant, puissant et émouvant. Sous couvert de motion capture, l’acteur s’en sort admirablement bien pour nous offrir, et de loin, le meilleur méchant du MCU. Robert Downey Jr est également à la hauteur. Il montre une nouvelle facette de son personnage, des plus émouvantes. Il est après tout le point central de l’univers Marvel, et le montre encore avec brio. Paul Bettany et Elizabeth Olson sont aussi un des gros points forts du film. La relation et le destin de Vision et Wanda sont l’un des cœurs d’Avengers: Infinity WarChris Hemsworth offre toute sa puissance à Thor, et certainement les meilleurs passages du long-métrage. Enfin, Zoe Saldana est aussi l’un des points centraux film grâce à la relation Gamora/Thanos, qui est ici bien développée. Elle apporte un autre regard sur le conquérant cosmique.

Avengers: Infinity War est là pour bousculer le MCU et il le fait bien, malgré une réalisation sans style, un manque de moments épiques et le fait que ce 3e opus soit clairement la première partie d’un seul et même film. Le point culminant des trois premières phases de l’univers Marvel s’avère des plus satisfaisant, réjouissant, émouvant et fun. Ces 2h40 préparent parfaitement le terrain pour Avengers 4 (encore sans titre), qui sortira en salles en avril 2019.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *