[Théâtre] L’Empreinte : une Scène Nationale prometteuse en Corrèze

La 76e scène nationale de France

image spectacle trois mousquetaires l'empreinte tulle 4 octobre 2018 photo olivier soulie
Représentation du spectacle Les trois mousquetaires sur la place Bertheaud à Tulle le 4 octobre 2018. Photo : Olivier Soulie.

Il aura fallu un peu plus de trois ans pour transformer ce projet en réalité. Après avoir été officialisée le 15 juin 2018, la Scène Nationale L’Empreinte, unissant les théâtres de Brive-la-Gaillarde et Tulle a fêté l’inauguration de sa première saison ce mois-ci, du 4 au 13 octobre, devant un public venu nombreux durant ces deux semaines de festivités.

Dirigée par Nicolas Blanc, qui a beaucoup travaillé en milieu rural, L’Empreinte a pour vocation de “marquer le territoire d’une empreinte artistique et culturelle forte et durable”. Le terme est également un hommage avoué à l’auteur corrézien Pierre Bergounioux, qui avait publié un roman du même nom en 1997, où il évoquait notamment Brive. Ce rapprochement est bien évidemment une volonté politique des mairies de Brive-la-Gaillarde et Tulle et une décision hautement stratégique. En effet, la Corrèze compte 240 000 habitants. Or, Brive-la-Gaillarde possède 48 000 habitants, et Tulle 14 000 et les théâtres des deux villes, tous deux considérés comme scènes conventionnées depuis 2009, sont séparés par tout juste 30km. Les réunir par le biais d’une navette pour permettre aux habitants de Brive et Tulle de passer de l’un à l’autre fait alors sens.

Un projet culturel et artistique d’une belle richesse

image l'empreinte équipe nicolas blanc inauguration scène nationale photo olivier soulie
© Olivier Soulie

Bien sûr, il ne s’agit pas seulement de mettre à disposition un bus (1€ le ticket) dans les deux sens pour chaque représentation. Avant même que la Scène Nationale ne soit officialisée, les deux villes avaient déjà plus ou moins coordonné leur action culturelle : c’est bien parce-qu’il y avait une politique artistique et culturelle commune, s’appuyant sur une programmation pluridisciplinaire (théâtre, danse, musique, cirque…) que le projet a pu recevoir le soutien de divers acteurs publics tels que l’État, le ministère de la culture, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine et le conseil départemental de la Corrèze. Pas mal pour deux villes censées entretenir une rivalité quasi-ancestrale ! Il s’agit en réalité du deuxième « jumelage » de Brive et Tulle, si l’on peut dire, après le lancement de la manifestation sportive Tulle-Brive Nature il y a huit ans.

Pour en revenir à L’Empreinte, il s’agit de la 76e scène nationale française, et de la 7e en Nouvelle-Aquitaine. Pour parfaire la cohérence et les ponts entre les programmations des deux théâtres, des fils rouges seront tissés au sein de chaque saison : on retrouvera des auteurs et des artistes communs, et sans doute des thèmes, afin d’encourager les spectateurs de Brive à s’aventurer à Tulle et inversement. Lorsque nous l’avons rencontré en compagnie de la directrice adjointe Nathalie Besançon, Nicolas Blanc a insisté sur le fait qu’il y aurait une véritable cohérence artistique, tout en respectant l’histoire respective des deux théâtres. Au-delà de ces deux programmations complémentaires, L’Empreinte s’étendra à des spectacles hors les murs, dans les campagnes, ainsi qu’à des spectacles itinérants (dans les écoles, notamment) et des collaborations avec des acteurs culturels tels que la Smac, Des Lendemains Qui Chantent, des festivals, mais aussi des centres culturels…

Deux théâtres à la programmation variée et deux lieux de vie

image façade théâtre de tulle
© Culturellement Vôtre

Enfin, il y a également la volonté marquée de faire des théâtres de Brive-la-Gaillarde et Tulle deux lieux de vie : ils seront ainsi ouverts le samedi matin, entre 12h et 14h, et pendant les vacances scolaires, où ils accueilleront ateliers, stages, rencontres ou encore un cycle de tribunes de novembre à mai. Deux festivals auront également lieu au cours de l’année : le festival de jazz et musiques improvisées Du Bleu en hiver (du 24 janvier au 2 février 2019) et Danse en mai, festival de danse et corps dans l’espace public, du 17 mai au 1er juin 2019.

Cette proposition culturelle d’une belle richesse a semble-t-il déjà conquis les Corréziens puisqu’ils étaient déjà 1500, au 13 octobre 2018 (soit deux jours avant le début officiel de la saison) à s’être abonnés depuis l’ouverture de la billetterie le 8 septembre dernier.

Pour rappel, la Scène Nationale L’Empreinte représente plus de 200 représentations sur la saison pour 65 spectacles, dont 19 créations et premières et 21 spectacles pour l’enfance et la jeunesse. Le 25 octobre, la chanteuse française Jeanne Added sera en concert à Tulle, et 9 spectacles égayeront le mois de novembre, dont un seule en scène adapté du Vilain Petit Canard d’Andersen, Moi, canard, écrit par Ramona Badescu et interprété par Enora Boëlle, ou encore le spectacle Far West, alliant danse, musique et cirque.

Nous vous donnons quant à nous rendez-vous pour un reportage dans les coulisses des festivités pour l’inauguration de L’Empreinte, marquées par une Nuit Ouverte, de drôles de visites « déguidées » en bus, et des spectacles pyrotechniques…

0/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *