article coup de coeur

[Critique] Comédie Française — A. Sanjuan & M. Poirson

Caractéristiques

  • Auteur : Agathe Sanjuan & Martial Poirson
  • Editeur : Editions du Seuil
  • Date de sortie en librairies : 18 octobre 2018
  • Format numérique disponible : Non
  • Nombre de pages : 304
  • Prix : 39€
  • Acheter : Cliquez ici

L’ouvrage le plus complet sur la Comédie Française

C’est un beau livre exceptionnel que nous proposent là les éditions du Seuil. Pour bien comprendre pourquoi — avant de rentrer dans le détail du livre — il faut se figurer qu’aucun ouvrage auparavant n’avait plongé dans les archives de la Comédie Française. Archives qui, malgré quelques courtes périodes de blanc, sont exceptionnellement complètes puisqu’elles regroupent des milliers de documents depuis la fondation du théâtre en 1680 : tableaux, textes, livres comptes, comptes-rendus des réunions entre sociétaires… Ce fonds d’une richesse inestimable a permis aux auteurs, la conservatrice-archiviste de la Comédie Française Agathe Sanjuan et le professeur d’histoire culturelle et d’études théâtrales Martial Poirson, de retracer l’histoire de cette institution avec force détails et documents d’un bout à l’autre des 300 pages de ce livre proposé dans une élégante édition grand format à la couverture souple reprenant un plan d’époque du théâtre à l’italienne et recouvert d’une jacquette rouge et or.

Comédie Française : Une histoire du théâtre se divise en 7 parties et s’intéresse à l’évolution du théâtre, de ses origines jusqu’à nos jours : sa relation au pouvoir au XVIIe siècle, mais aussi ses changements d’orientation et de fonctionnement successifs. Seul théâtre autorisé à se produire sous le règne de Louis XIV, sous tutelle de l’Etat, la Comédie Française a très vite eu ses stars, qui imposaient (ou tentaient d’imposer) leurs volontés et certains auteurs : Talma, Mlle George, Mlle Mars, Rachel… Les soubresauts de l’Histoire eurent également des répercussions sur la troupe, notamment au moment de la Révolution française, où les comédiens se divisent, entre tenants d’un certain classicisme et militants plus engagés. Et, bien entendu, dans un premier temps, le public était debout là où se trouvent désormais les places d’orchestre, donnant lieu à des manifestations et protestations particulièrement vigoureuses durant le spectacle, certains rentrant pour s’opposer à certains textes. Parmi les œuvres qui firent scandale, on citera Hernani de Victor Hugo, dont la première, le 25 février 1830, donna lieu à de véritables échauffourées, à tel point qu’il fut question de l’interdire par la suite.

Une exploration pertinente de l’histoire du théâtre à partir de ses fonds d’archives

A travers ses textes particulièrement fouillés et sa riche iconographie, reproduite dans une belle qualité d’impression sur papier mat, Comédie Française : Une histoire du théâtre a aussi pour but de montrer que l’histoire du théâtre, entre tutelle de l’État et indépendance, avant-gardisme et classicisme, a été tout sauf linéaire. Cela est important à rappeler puisque la Comédie Française, plus que n’importe quelle « institution » culturelle de notre pays, a l’image depuis longtemps d’être « encroûtée », sans doute en raison de son statut privilégié. Or, la réalité est plus complexe, et bien plus passionnante. Il est ainsi fascinant de voir de quelle manière les comédiens ont réussi à obtenir leur statut de sociétaires, et se sont battus pour leur liberté. Rappelons que même sous la monarchie, alors que la Comédie Française jouit d’une relation privilégiée en étant la seule troupe de théâtre autorisée par la cour, le métier de comédien était méprisé et ces derniers excommuniés.

Ainsi, aussi choquant que cela puisse paraître, une star de l’époque telle qu’Adrienne Lecouvreur, décédée subitement en 1730 avant d’avoir pu abjurer sa profession, vit son corps jeté dans la chaux vive sur les bords de Seine sans autre forme de procès. Cette affaire fait polémique, Voltaire s’insurge contre ce traitement, et fait valoir le fait que l’Angleterre honore au contraire ses comédiens en leur rendant hommage comme il se doit. Il faudra alors attendre la Révolution française pour que les droits des comédiens soient enfin reconnus.

Pour la mise en contexte historique et la richesse de contenu exceptionnelle qu’il propose, aussi bien en terme de texte que de reproduction de documents et son iconographie, Comédie Française : Une histoire du théâtre est un beau livre appelé à faire date. Il s’agit en effet de l’ouvrage le plus complet sur le sujet à ce jour, utilisant avec pertinence l’exceptionnel fonds d’archives du théâtre avec une grande pertinence. De plus — et ce n’est pas là la moindre de ses qualités — le livre d’Agathe Sanjuan et Martial Poirson s’intéresse de manière égale aux différentes périodes du théâtre, chaque partie ayant droit à une quarantaine de pages avec une égale proportion de texte (dense et pertinent) et d’images à chaque fois. Un beau livre à conseiller autant aux passionnés de théâtre qu’aux étudiants, professeurs et chercheurs.

10/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *