[Test] Fledging Heroes : une bonne expérience pour tous publics

Caractéristiques

    • Nintendo Switch
    • iOS
  • Développeur : Subtle Boom
  • Editeur : Subtul Boom
  • Date de sortie : 7 mai 2020
  • Acheter : Cliquez ici

Fledging Heroes n’est pas qu’un petit jeu smartphone

image test fledging heroes
Fledging Heroes ressemble à un jeu smartphone classique, mais il nous a étonné…

Voilà quelques années, tous les analystes nous prédisaient des lendemains très typés smartphone pour le jeu vidéo. On pouvait émettre de sérieux doutes quant à cette idée, tant il nous paraissait clair que les joueurs sont attachés aux consoles, donc à des concept plus solides que les gros hits de la plateforme mobile. Et ce sans nier que des titres comme Flappy Bird ou Angry Birds furent de véritables cartons retentissants. Mais voilà, on les savait limités dans le temps, et c’est ce qui s’est produit : ils sont peu à peu rentrés dans le rang. Aujourd’hui moins sur le devant de la scène, ce genre d’expérience périclite mais ne disparait pas. Mieux, elles tentent aussi des percées sur des consoles, comme avec ce Fledging Heroes développé par Subtle Boom.

On ne peut pas écrire que Fledging Heroes s’embarrasse d’un scénario, n’attendez presque rien à ce niveau. On a bien quelques petits écrans afin de nourrir un peu la situation, tous traduits en français, mais ne pensez pas découvrir un univers richement détaillé. De ce côté, le jeu se destine aux enfants, avec une problématique très légère. On pourra donc très bien conseiller ce titre à des parents qui laissent trainer leur Nintendo Switch à la maison, alors que les marmots sont dans le coin. Tout cela ne signifie pas que le jeu de Subtle Boom serait d’une quelconque fainéantise, loin de là. Disons plutôt que les développeurs se sont concentrés sur ce que l’expérience a de plus important : son gameplay. Et c’est une très, très bonne chose tant le résultat nous a positivement étonné à ce niveau.

On ne va pas non plus faire passer Fledging Heroes pour une révolution du game design, ce n’est vraiment pas le cas. Par contre, dans le genre soft simple mais fichtrement efficace, ce jeu se pose là. Comme dans un Flappy Bird (ou l’une des milliards de copies), il suffit d’un bouton pour nous amuser durablement, et non sans quelques variations intéressantes. Vous incarnez un oiseau, et devrez atteindre la fin d’un niveau en 2D au scrolling horizontal. Pour cela, il faudra battre des ailes, et ce grâce à un unique bouton. Tout en évitant de se prendre des ennemis dans le buffet. Cela, c’est la base. Autour se brodent des mécaniques assez prenantes pour que l’expérience reste prenante, et même renouvelle son intérêt au fil du temps.

Un éditeur de niveau étonnamment efficace

image gameplay fledging heroes
Les différents animaux apportent de nouvelles sensations.

Quand l’oiseau ne bat pas des ailes, il perd de la hauteur avec une certaine inertie. Fledging Heroes axe beaucoup de ses sensations sur cet élément. Les niveaux proposent trois missions chacun, afin de gagner des plumes d’or ayant le pouvoir d’ouvrir certains chemin sur la carte. Du coup, il faut par récupérer des pièces d’or disséminées dans tout le cheminement du level. Mais ce n’est pas tout. Le jeu utilise la mécanique de la récompense pour introduire d’autres utilisations de la physique certes rudimentaire mais accrocheuse. Par exemple, certains ennemis peuvent être éliminés si vous atterrissez sur le haut de leur crâne. Attention à bien viser, car parfois ils pourront être armés, et se poser sur le pointu d’une lame n’est jamais agréable. On notera aussi la possibilité de rebondir au sol. Et tout ceci pour un seul des différents personnages.

Car Fledging Heroes diversifie les plaisirs. Si l’on débute avec un perroquet flamboyant, d’autres animaux s’ajoutent au casting, apportant là encore d’autres manières d’aborder la physique. Celui-ci évoluera dans l’eau, celui-là reste au sol. Même  les objectifs de fin de niveaux sont plutôt riches : on aura aussi du contre-la-montre, du combat de boss ou de la course d’endurance. Vous pensiez que cela assurait déjà un contenu étonnant ? Alors accrochez-vous, car en plus de ça Subtle Boom vous réserve un très bon éditeur de niveau, et de personnage. Oui, vous pourrez disposer des embûches comme bon vous semble, et ce grâce à des éléments récupérés au cours des niveaux du jeu principal. Le résultat est étonnamment complet et très agréable à utiliser, on parvient aisément à un résultat probant. Grosse cerise sur le gâteau : vos niveaux peuvent être mis en ligne, donc à disposition d’autres joueurs. Et vice-versa : vous pouvez aussi tester les parcours d’autres gamers. Cela, ainsi qu’un mode deux joueurs, vient heureusement compléter une aventure principale un peu courte, longue de deux à trois heures selon votre niveau.

Fledging Heroes est visuellement très typé smartphone. D’ailleurs, le jeu est sorti en 2019 sur iOS, ceci explique cela. Bien entendu, la fluidité est au rendez-vous, le contraire aurait été impardonnable. L’animation, elle, se fait assez basique. Certes, les joueurs qui comptent les pixels ne seront pas séduit à en tomber à la renverse, par contre la direction artistique délicieusement naïve plaira aux enfant, sans aucun doute. Ajoutons des musiques lambdas mais jamais énervantes, et l’on obtient un jeu décidément bien agréable.

Note : 15/20

Bonne petite surprise que ce Fledging Heroes sur Nintendo Switch. On s’attendait à un jeu smartphone sans trop d’intérêt, mais on obtient un concept efficace, doublé d’un contenu qui ne prend pas le joueur pour un crétin. Avec ses différents avatars exploitant différemment la physique, et son éditeur de niveau étonnamment complet, le soft peut se targuer de viser tout autant des joueurs confirmés que leurs enfants. Et ça, c’est une belle prouesse.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *