[Test] Home Sheep Home Farmageddon Party Edition : léger mais plaisant

Caractéristiques

    • Nintendo Switch
    • PC
  • Développeur : Aardman Animations
  • Editeur : Greenlight Games
  • Date de sortie : 18 octobre 2019
  • Acheter : Cliquez ici

Shaun revient bêler sur Nintendo Switch

image test home sheep home
Home Sheep Home : Farmageddon Party Edition propose des niveaux de plus en plus difficiles.

Si l’on vous dit Home Sheep Home, votre sourcil de lecteur consciencieux va sûrement se lever, sans réellement voir de quoi il en retourne. Si l’on ajoute Shaun le Mouton, là on est certains que la plupart va comprendre qu’on est ici en face d’une adaptation de l’un des plus sympathiques longs métrages d’animation de ces dernières années. Car Shaun, ce n’est pas n’importe qui : il est non seulement le personnage principal d’une série très populaire, mais aussi d’un film à sa gloire. Faut dire qu’il nous avait rendu chèvre, lors de sa première apparition dans Rasé de Près, l’une des délicieuses aventures de Wallace et Gromit. Quelques années plus tard, le laineux revient donc avec un jeu vidéo, édité sur Nintendo Switch grâce aux bons soins de Greenlight Games.

Soyons clairs dès le début : Home Sheep Home, ici sous-titré Farmageddon Party Edition (ou, en français, La Ferme Contre-Attaque Party Edition, mais ça faisait trop long pour notre titre de premier niveau), s’appuie avant tout sur un concept, bien plus que sur l’univers de la licence. C’est, d’ailleurs, l’un de nos reproches : on sent clairement qu’il s’agit avant tout d’une bonne occasion d’associer un héros bien connu et un game design s’appuyant sur celui-ci, mais pas spécialement sur ses aventures. Non, il ne fait pas en attendre un quelconque scénario, et ce malgré le trompe-l’œil créé par un mode Histoire qui n’en est, donc, pas réellement un. On se contente d’enchainer les parties et, heureusement, celles-ci se font assez funs pour nous embarquer dans le trip. Sachez tout de même que les textes sont traduits en français, ce qui est toujours une bonne chose, notamment pour la bonne compréhension du court tutoriel.

Les premiers contact avec Home Sheep Home : Farmageddon Party Edition ne sont pas des plus rassurants. On ressent de suite la condition de jeu originellement dédié… au Flash. C’est de là d’où vient le soft, de la scène gratuite, et cela ne peut être ignoré, notamment dans l’ergonomie, le découpage en courts niveaux. Par contre, soyons là encore transparents : le titre n’a plus grand chose à voir avec ce qu’il était en 2011. Les quelques niveaux disponibles à l’époque ont largement été complétés par d’autres, bien plus vicieux par ailleurs. Il ne faut donc pas avoir peur : non, on ne raque pas pour un jeu jouable gratuitement sur certains sites obscurs. Le concept, lui, garde cette simplicité qui fait tout le charme de cette expérience. Vous incarner trois moutons, à tour de rôle, en sélectionnant votre avatar en cours de tableau d’une simple pression de gâchette. Chacun présente ses spécificités : poids, action spéciale. Et il faudra faire jouer leur complémentarité afin de se former un passage. Le but est de faire parvenir le trio à l’endroit de sortie de l’écran, indiqué par un panneau sur lequel se dessine une flèche. Mais, vous l’aurez compris, cet objectif ne sera pas de tout repos.

Un trip très typé smartphone

image gameplay home sheep home
Cette édition embarque de nouveaux mini-jeux multijoueurs.

Dans Home Sheep Home, il est beaucoup question  de rapport au poids, à la puissance. L’un des bêlants peut pousser des charges lourdes. Shaun, lui saute comme nul autre, ce qui peut évidemment servir afin d’atteindre les chaussettes à collecter à l’intérieur des tableaux. Enfin, le plus petit a certes plus de mal dans les airs, mais il peut se déplacer dans des endroits exigus. Les niveaux font appel à la physique, avec ce qu’il faut de caisses à déplacer, de balançoires à pousser etc. Il faut de ce fait penser à beaucoup d’éléments et, globalement, il sera surtout question de trouver le bon ordre dans les différentes actions pour s’en sortir. Par exemple, utilisez le petit mouton pour actionner le bouton, tandis que les deux autres se débrouillent afin de transporter une caisse dans le but de remplacer le premier cité. Bien entendu, pour ajouter du pilent, on a droit à un chronomètre et à un système de notation en fin de niveau. Là encore, cela rappellera évidemment les grands classiques du jeu smartphone. C’est certes léger, mais on se prend très rapidement au jeu, grâce à une prise en mains immédiate. Et ce même si certaines mécaniques sont à expérimenter soit-même, c’est à souligner. Heureusement, des conseils pourront tout de même vous donner quelques indices.

Cette édition de Home Sheep Home n’est pas sous-titrée Farmageddon Party Edition pour rien. En effet, les niveaux solos sont désormais complétés par d’autres en multijoueur. Il s’agit de mini-jeux aux règles qui tournent autour, là encore, d’un concept très simple à résumer : vous déplacer et sauter. Avec jusqu’à quatre autres joueurs, il sera donc possible de se lancer dans un match de volley, de foot, à des choses plus originales comme une activité de sauvetage de panneaux qui menacent de s’écrouler. En tout, ce sont huit de ces niveaux qui vous attendent. Certes, on aurait voulu encore plus de ces contenus, mais on a tout de même pris pas mal de plaisir à tout essayer. Surtout que les développeurs ont pris soin de bien permettre les coups vicelards, comme le fait de pouvoir ralentir les adversaires en leur sautant dessus. Effet garanti. Tout cela ajoute évidemment à la durée de vie, laquelle se fait peut être un peu chiche, même pour ce genre de petite production.

Home Sheep Home : Farmageddon Party Edition est, évidemment, tout ce qu’il y a de plus agréable à regarder. Pas un signe de ralentissement en vue, il ne manquerait plus que ça, et le crénelage est aux abonnés absents. Par contre, en tant que fan des œuvres de la Aardman Animations, on se demande pourquoi les développeurs ont opté pour un rendu à l’aquarelle. C’est certes très joli, mais on aurait bien entendu préféré un rendu de pâte à modeler en stop motion. Enfin, le domaine sonore fait le strict nécessaire, avec des mélodies vite oubliables mais jamais dérangeantes.

Note : 14/20

Home Sheep Home : Farmageddon Party Edition s’adresse avant tout aux amateurs d’expériences simples mais funs, sans trop de prises de tête, faciles à picorer à l’occasion. On notera bien quelques passages plus difficiles que d’autres, surtout à cause de mécaniques pas toujours explicitées, mais globalement on fait face à un jeu sur la droite lignée des grands classiques smartphone : prise en mains rapidement digérée, et amusement au rendez-vous. Par contre, les ajouts de cette version concerne uniquement le multijoueur, avec huit mini-jeux au programme. C’est certes peu, on en aurait voulu encore plus, mais ils restent bien énergiques et assez vicieux pour nous distraire. Voilà qui devrait attirer les joueurs occasionnels.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *