[Test – Blu-ray] Le Blob – ESC Editions

Caractéristiques

  • Titre original : The Blob
  • Réalisateur(s) : Chuck Russell
  • Avec : Kevin Dillon, Shawnee Smith, Jack Nance, Donovan Leitch Jr., Jeffrey DeMunn...
  • Editeur : ESC Editions
  • Date de sortie Blu-Ray : 21 avril 2021
  • Date de sortie originale en salles : 1er février 1989
  • Durée : 95 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image : 4,5/5

Le Blob a été tourné en pellicule 35mm (Moviecam SuperAmerica) et le Blu-ray, au format respecté 1.85:1, s’avère très bon. La définition est excellente pendant toute la durée du film, même lors des scènes les plus sombres, qui sont nombreuses. Pour le reste, le grain est bien présent, non figé et homogène. Tous les défauts de la pellicule  (cheveux, craquelure, etc.) ont été gommés. Du coup, la définition est irréprochable, que ce soit sur les visages, décors ou costumes. C’est une petite redécouverte du film qu’on a là.

Les couleurs sont belles et saturées. Le Blob n’a jamais semblé aussi rose. Les contrastes et noirs sont excellents. Là aussi, cela nous permet de découvrir de nouveaux détails lors des scènes nocturnes (surtout dans la forêt) ou visuellement sombres (dans les égouts). Il y a des détails qui n’apparaissaient pas auparavant. Un très bon master de la part de l’éditeur. Quelques très légères saccades ont été détectées lors du visionnage du film, au tout début de celui-ci, mais rien de bien grave. Le débit moyen image est 29,2 MBPS.

Son : 3/5

ESC Editions nous propose une piste anglaise en DTS-HD Master Audio 5.1. La première piste en version originale, celle-ci s’avère puissante, bien répartie, précise et ample, avec  beaucoup d’effets. Les dialogues sont clairs, la musique et les effets passent par tous les canaux. Les effets d’ambiance ou ceux du Blob passent extrêmement bien. Le caisson de basse est bien utilisé. Une belle petite piste sympathique de la part de l’éditeur, au débit moyen de 4 MBPS avec des montées à 5,2MBPS.

Les secondes pistes sont en DTS-HD Master Audio 2.0. Pour la piste VO, celle-ci est puissante, bien répartie sur les deux canaux, avec la musique et les effets correctement mixés. Les dialogues sont clairs. Un bon compromis de la piste 5.1. Le débit moyen de cette piste est de 2 MBPS avec des montées à 2,3 MBPS.

Pour la piste VF, le mixage d’époque est bon et du coup, celle-ci est puissante comme il faut et bien répartie. Le doublage français s’incorpore bien au mixage original, surtout avec la musique et les effets. Dommage que l’éditeur ne nous ai pas gratifiés d’une piste 5.1 pour la VF. Cela aurait été un petit plus. Le débit moyen est de 2 MBPS avec des montées à 2,3 MBPS.

Bonus : 3/5

  • Le Retour du Blob (entretien avec Olivier Père) (24′)
  • C’est tombé du ciel (entretien ave Chuck Russell) (22′)
  • Tire! C’est un ordre (entretien avec Mark Irwin) (18′)
  • L’incroyable homme gélifié (entretien avec Tony Gardner) (22′)

Nous commençons les bonus avec Le Retour du Blob (entretien avec Olivier Père). Comme l’indique le titre, il s’agit d’un entretien avec Olivier Père (journaliste et directeur de la programmation d’Arte) dans lequel celui-ci nous parle du film original de 1958, de sa parodie de 1972 et enfin du remake qui nous intéresse de 1988. Un entretien passionnant, qui nous remet le long-métrage dans le contexte des années 80. Le second bonus; C’est tombé du ciel (entretien ave Chuck Russell) est une rencontre avec le réalisateur. Celui-ci nous raconte son parcours jusqu’à la réalisation du film. Le module est très intéressant pour tout apprenti cinéaste qui voudrait comprendre comment évoluer dans ce milieu.

Vient ensuite Tire! C’est un ordre (entretien avec Mark Irwin), une rencontre avec le directeur de la photographie du film. Il nous raconte son parcours et son travail sur le film, notamment les difficultés rencontrées lors du tournage, sa collaboration avec le réalisateur Chuck Russell et avec les techniciens des effets-spéciaux. Là encore, c’est passionnant.

Enfin, L’incroyable homme gélifié (entretien avec Tony Gardner) est une rencontre avec le créateur des effets-spéciaux. Il raconte ses débuts dans le milieu avec Rick Baker et Le Blob était son premier projet solo. Il nous raconte aussi pourquoi certains plans du film n’ont pas été été tournés à cause de problèmes techniques. Toujours passionnant.

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Une météorite percute la Terre. Une masse informe s’en extrait et grandit en ingérant un à un les habitants d’une ville des Etats-Unis. Le Blob se glisse partout pour traquer ses proies et rien ne semble pouvoir l’arrêter. Dans cette ambiance d’enfer, Meg Penny et Brian Flagg, tentent de survivre, alors qu’une mystérieuse équipe gouvernementale met la ville en quarantaine.

Auteur

  • Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *