[Cinéma] Les nouveaux films à l’affiche le 19 mai 2021

la mouche géante de mandibules de quentin dupieux

Les salles de cinéma ouvrent de nouveau leurs portes ce mercredi 19 mai 2021 après une fermeture de près de 7 mois. L’équipe cinéma de Culturellement Vôtre est de tout cœur auprès des distributeurs, artistes, directeurs de salles et des nombreuses personnes qui attendaient avec impatience cette réouverture après des mois de streaming et de télétravail. Nous n’avons pu voir (pour l’instant) qu’une seule des nouveautés qui sort sur les écrans cette semaine, mais nous tenions en tout cas à vous présenter la liste complète des nouveaux films à l’affiche et à vous partager nos commentaires, envies… en attendant de connaître les vôtres !

Retrouverez également les ressorties en salles.

Mandibules de Quentin Dupieux

Deux ans après Le daim, Quentin Dupieux (Rubber, Réalité…) est de retour avec Mandibules, une comédie dans laquelle deux amis « simples d’esprit » trouvent une mouche et se mettent en tête de la dresser pour faire fortune. Une idée dans la lignée du dressage de puces façon Chaplin ? Nous ne saurions vous le dire au moment où nous écrivons ces lignes puisque nous n’avons pas pu visionner le film, mais nous ne prenons pas trop de risques en vous disant que le réalisateur continue manifestement à tisser une filmographie décalée qui ne ressemble qu’à lui. Autant dire qu’on a hâte de se précipiter en salles !

Le dernier voyage de Romain Quirot

Les films de genre français (et notamment de SF) sont encore aujourd’hui bien trop rares pour qu’on boude notre plaisir à l’annonce d’une nouvelle initiative. Ce premier long de Romain Quirot nous plonge dans un futur proche, dans lequel une mystérieuse lune rouge est exploitée pour son énergie. Lorsqu’elle dévie de sa trajectoire pour foncer droit sur la Terre, le seul astronaute capable d’intervenir pour la détruire prend la fuite. Traqué, Paul W.R va rencontrer une adolescente qui va l’accompagner dans cette fuite en avant qui ne s’annonce pas de tout repos…

Envole-moi de Christophe Barratier

Christophe Barratier (Océans, Les choristes) nous propose un drame intimiste où deux jeunesses se rencontrent. D’un côté, Thomas (Victor Belmondo), jeune homme en apparence insouciant, fils de médecin (Gérard Lanvin) et de l’autre Marcus (Yoann Eloundou), 12 ans, atteint d’une maladie grave et qui divise son temps entre l’hôpital et l’école. Lorsque Thomas commence à s’occuper de ce jeune adolescent, leurs deux existences vont s’en trouver bouleversées…

L’étreinte de Ludovic Bergery

Emmanuelle Béart revient sur le devant de la scène sous l’œil de Ludovic Bergery dans le rôle d’une veuve qui décide de reprendre ses études à la mort de son mari. Sa rencontre avec des étudiants d’une vingtaine d’années va lui permettre de renouer avec ses envies et ses désirs, aussi bien existentiels que charnels. L’actrice a déjà exploré le deuil au cours de sa filmographie (Vinyan en 2008, mais aussi Histoire de Marie et Julien de Rivette, où elle incarnait un fantôme), et nous avons donc très envie de la voir à travers le regard de Bergery, plus connu pour son travail d’acteur. Il s’agit là de son premier long-métrage en tant que scénariste et réalisateur.

Slalom de Charlène Favier

Lyz (Noée Abita) a 15 ans et vient d’intégrer la section ski de son lycée savoyard. Fred (Jérémie Rennier), ex-champion devenu entraîneur, va coacher la jeune fille. Stimulée par ce soutien, l’adolescente va peu à peu enchaîner les victoires. L’emprise de Fred sur elle n’en sera que plus grande… Présenté en festivals en 2020 (Charlène Favier a remporté le Prix D’Ornano-Valenti au festival de Deauville), Slalom s’annonce comme un drame sportif et humain intense…

Audacieuses de Cécile Carré, Anthony Coveney et Lauriane Escaffre

Ce programme de 4 courts-métrages destiné aux adolescents à partir de 13 ans a été conçu par l’AFCAE et l’Agence du Court-Métrage. Découvrez le synopsis officiel (source Allo Ciné) ci-dessous :

Stella, Anaïs, Élodie et Romane : quatre héroïnes bien déterminées à vivre leurs vies comme elles l’entendent ! À travers différents âges de la vie et les épreuves qui vont jalonner leurs existences, un seul mot d’ordre : faire face. Faisant fi de convenances assommantes, ces quatre personnalités vont être amenées à s’affirmer avec courage, humour et inventivité pour se libérer de la condition qui leur a été assignée. Interrogeant la représentation des personnages féminins au cinéma, les courts-métrages de ce programme se proposent d’explorer comment parvenir à s’émanciper de certains schémas narratifs, dans les films comme dans la vie…

Ecoliers de Bruno Romy

Ce documentaire s’intéresse à ce qui se passe au sein de la classe une fois que les cours sont terminés. A quoi ressemble la vie des écoliers une fois que la sonnerie retentit et que l’école est finie ?  Les 24 élèves d’une classe se confient devant la caméra de Bruno Romy, qui nous révèle les doutes et espoirs de ces jeunes, tout en nous montrant les amitiés, disputes, rivalités…

Falling de Viggo Mortensen

Pour son second long-métrage derrière la caméra, Viggo Mortensen s’est intéressé aux relations distendues entre un père distant et conservateur de la « vieille école » et son fils homosexuel, qui vit en Californie avec son compagnon et leur fille adoptive. Lorsque ce dernier revient dans la ferme familiale chercher son père alors que sa santé décline, les deux hommes vont devoir trouver un terrain d’entente pour parvenir à communiquer et panser les blessures du passé…

On-Gaku : Notre rock de Kenji Iwaisawa

Ce film d’animation japonais, Grand Prix du Festival international d’animation d’Ottawa en 2019 et lauréat de la meilleure musique originale au Festival d’Annecy l’an dernier, arrive enfin en salles en France. On y suit une bande de lycéens marginaux qui décident de monter leur groupe de rock, Kobujutsu. On ne sait pas pour vous, mais l’affiche citant l’Abbey Road des Beatles et la bande-annonce nous donnent très envie…

Violet Evergarden, le film de Taishi Ishidate

On continue avec l’animation japonaise, mais dans un genre et une tonalité tout à fait différentes avec Violet Evergarden, drame fantastique dans lequel l’héroïne ne parvient pas à oublier son ancien patron, Gilbert. Les aventures commencent lorsque la société pour laquelle elle travaille retrouve une lettre anonyme dans leur entrepôt… (A partir de 10 ans)

Tom et Jerry de Tim Story

A chaque génération son Tom et Jerry… En 1992, un premier long-métrage (passé relativement inaperçu) était sorti en salles. Près de 30 ans plus tard, Tim Story met en scène le duo né en 1940 sous les pinceaux d’Hanna et Barbera dans le New York d’aujourd’hui. Même si nous sommes restés, en tant qu’adultes cinéphiles, assez circonspects devant le résultat (voir notre critique), si vous cherchez un film pour une sortie familiale, cette version a l’avantage de s’adresser aussi bien aux enfants qu’aux ados et pré-ados. (A partir de 6 ans)

StarDog et TurboCat de Ben Smith

Ce film d’animation familial co-produit par Kaleidoscope Films met en scène les aventures d’un chat justicier et d’un chien venant de notre monde, propulsé dans un monde futuriste suite à un voyage dans l’espace. Devenu StarDog, il va vivre aux côtés de TurboCat de drôles de péripéties… (A partir de 3 ans)

Auteur

  • Cécile Desbrun est une auteure spécialisée dans le cinéma, la littérature, la musique et l'image de la femme dans la culture. Elle crée Culturellement Vôtre en 2009 et écrit au fil des ans pour plusieurs publications en ligne. Elle achève l'écriture d'un livre sur la femme fatale dans l'œuvre de David Lynch et est la créatrice du site Tori's Maze, dédié à l'artiste américaine Tori Amos, sur laquelle elle mène un travail de recherche approfondi. Quand elle n'écrit pas, elle se passionne pour la cuisine, le théâtre, les mythes et légendes, la mode, et bien sûr Internet.

0/10

Réagir à l’article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.